Moubarak à Alger et Paris

15-12-2011 09:06 AM

Abdel Massih Felli- Michael Victor


Le président égyptien Hosni Moubarak a effectué une courte visite à Alger afin de présenter à son homologue Abdelaziz Bouteflika ses condoléances à la suite du dècès de son frère Mustapha ,  Il s’est ensuite rendu à Paris pour une visite inopinée au cours de laquelle il s’est entretenu avec son homologue français Nicolas Sarkozy.


Le président  Moubarak s’est entretenu en sommet lundi dernier, à l’Elysée avec son homologue français Nicolas Sarkozy.
Les pourparlers présidentiels ont porté sur les efforts de la relance du processus de paix entre Palestiniens et Israéliens, les options disponibles dans ce dossier, les moyens de favoriser le climat politique propice à assurer le succès de la démarche de l’Union pour la Méditerranée “UPM”.
A l’arrivée du président Moubarak, la garde d’honneur a pris sa place et la musique militaire a été entonnée alors que le président Sarkozy réservait un accueil chaleureux à son hôte de marque, avant que les deux leaders n’entament leurs pourparlers.
Ont assisté au sommet le ministre des Affaires étrangères Ahmed Aboul Gheit et l’ambassadeur d’Egypte en France Nasser Kamel.
Le président Hosni Moubarak a déclaré que ses pourparlers avec son homologue français, Nicolas Sarkozy avait porté sur les relations bilatérales, la cause palestinienne et tous les problèmes au Proche-Orient. Le président Moubarak a souligné avoir profondément abordé les dits sujets ainsi que les initiatives à prendre et la prochaine action en ce sens. Concernant la possibilité de saisir le Conseil de sécurité de l’ONU pour parvenir à un règlement du conflit du Proche-Orient et la proclamation de l’Etat de la Palestine, le président Moubarak a ajouté qu’il était prématuré d’en parler. Il a espéré que les négociations indirectes en cours entre Palestiniens et Israéliens passent au stade de négociations directes, sachant qu’en cas d’échec, il y aurait recours au Conseil de sécurité. Le président avait auparavant examiné en sa résidence à Paris, avec le ministre français des Affaires étrangères, M. Bernard Kouchner, les développements des conjonctures dans la région.
A l’issue de la rencontre, le ministre des Affaires étrangères, M. Ahmed Aboul Gheit, a déclaré que Kouchner a voulu se prêter à la vision du président Moubarak à l’égard des évolutions de la cause palestinienne et de la question de la réconciliation interpalestinienne, ainsi que concernant les efforts déployés pour donner une impulsion au processus de paix et libérer le soldat israélien Gilad Shalit. M. Ahmed Aboul Gheit a indiqué que cette rencontre préparait les pourparlers en sommet entre les présidents Moubarak et Sarkozy hier soir à l’Elysée.
M. Aboul Gheit a révélé que les pourparlers du président Moubarak avec M. Kouchner ont abordé aussi la situation régionale et l’assaut contre la flottille de la liberté, ainsi que les options disponibles se rapportant aux efforts de paix, vu que les négociations indirectes ne réalisent pas les résultats escomptés, et pour cela, « nous œuvrons à assurer la tenue de négociations indirectes fructueuses ou à les transformer en négociations directes, après avoir réalisé le progrès demandé, de sorte à encourager les Palestiniens à bâtir la confiance avec les Israéliens ».



Avec Hariri
Le président Hosni Moubarak a reçu lundi dernier, à Paris le Premier ministre libanais, Saad Hariri,  en visite privée en France. La rencontre a porté sur les derniers développements dans la région du Proche-Orient, notamment sur la scène libanaise. S’adressant à la presse, M. Hariri a indiqué avoir examiné avec le président Moubarak la coordination vis-à-vis des développements de la situation dans la région et ce dans le cadre des relations historiques liant les deux pays. M. Hariri a salué le soutien permanent accordé par l’Egypte au Liban, notamment dans les situations difficiles qui exigent une position arabe unifiée. Il a tenu le président Moubarak au courant de la situation en ce qui concerne la FINUL (Force intérimaire des Nations Unies au Liban), appelant toutes les parties à mettre en vigueur la résolution 1701 du Conseil de sécurité de l’ONU qui protége le Liban.
Visite éclair
 Moubarak, est arrivé dimanche dernier  à Alger pour une visite d’une journée. Il a été accueilli à son arrivée\ à l’aéroport international Houari-Boumediene par le président de la République,  Abdelaziz Bouteflika.   Moubarak a effectué cette courte visite  afin de présenter à son homologue Abdelaziz Bouteflika ses condoléances à la suite du dècès de son frère Mustapha décédé vendredi 2 juillet courant à la suite d’une longue maladie. Il a été inhumé le lendemain, ont rapporté des médias officiels algériens. Hosni Moubarak s’est entretenu avec son homologue algérien de questions arabes, africaines et internationales. Le ministre égyptien des Affaires étrangères, M. Ahmed Abou El Gheit, qui accompagnait  le président Moubarak, a affirmé  à Alger, la « ferme volonté » des deux pays et des peuples égyptien et algérien de poursuivre l’édification d’une « relation forte », pour la défense des droits arabes et la préservation de la sécurité de la région.

(Visited 1 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires