Manifestation de soutien aux Coptes à Paris

15-12-2011 09:07 AM


  
L’association Solidarité copte-Europe avait organisée dimanche dernier à Paris , une manifestation . Environ 1500 manifestants, parmi lesquels de nombreux Français, sont descendus dans la rue crier leur colère pour protester contre les responsables du massacre de dizaines de coptes au Caire le 9 octobre.



Les citoyens égyptiens de France, Associations et citoyens solidaires des luttes du peuple égyptien, profondément indignés et endeuillés, ont condamné tous les massacres de citoyens égyptiens, chrétiens et musulmans commis depuis le début de la Révolution du 25 janvier jusqu’à cette terrible nuit du 9 au 10 Octobre 2011; ceux qui ont donné l’ordre à l’armée d’écraser dans le sang une manifestation légitime et pacifique, le rôle de certains médias incitant à la violence, l’escalade de la répression à l’encontre des manifestants, par la police militaire depuis mars, jusque dans leur maison. Ils ont exigé la création d’une commission d’enquête indépendante pour désigner les responsabilités de tous les massacres; dans la marche pour un Etat de droit,  et ont dénoncé la tentative de créer une division confessionnelle et celle de toute la société égyptienne, la veille de la suspension de l’état d’urgence, aussitôt rétabli, ainsi que  la volonté d’affaiblir le rôle régional et stratégique d` Égypte. Ils ont signalé que l’unité entre musulmans et chrétiens, entre tous les Égyptiens, est une réalité historique de la nation égyptienne et ont appelé à la sauvegarder et à la renouveler en permanence de manière active face aux agents de division internes et externes. Ils ont aussi condamné les crimes abominables perpétrés par les ennemis de l’intérieur et de l’extérieur contre le peuple égyptien et sa révolution! Ils ont enfin réclamé  la réalisation des objectifs de la Révolution : liberté, dignité, démocratie, justice sociale et rayonnement d’une Égypte indépendante et débarrassée de toute tutelle impérialiste !


 


Cortège


Précédée de nombreux prêtres de l’église copte de France qui conduisaient le cortège composé de faux cercueils avec des photos des défunts et de banderoles – dont une rappelait le soutien du pape Benoît XVI aux Coptes,, la foule a lancé des slogans exigeant l’instauration en Egypte d’un Etat laïc, conformément aux aspirations exprimées par le peuple égyptien Place Tahrir le 25 janvier 2011.
Les slogans repris par la foule ont pris également pour cible la presse égyptienne, coupable d’avoir diffusé de fausses informations sur la manifestation des coptes du 9 octobre, allant jusqu’à inciter les Egyptiens à descendre dans la rue pour  venir au secours de l’armée soi-disant attaquée par les chrétiens. Les coptes y virent le signe manifeste de complicités objectives nouées par certains médias égyptiens avec les salafistes dans le but, en semant la haine et la discorde entre Egyptiens, d’enrayer le processus d’instauration d’un état de droit et d’unité nationale. La manifestation à Paris ne donna lieu à aucun incident.



Slogans
De nombreux slogans ont été scandés dont: « Sauvons l’Egypte ! », « A bas les médias égyptiens ! », « A bas les médias de l’Etat ! », « L’Egypte en danger, salafistes, dégagez ! », « Constitution laïque, constitution patriotique ! », « L’Egypte divisée ! », « Stop au sang ! » ou encore « Les massacres, ça suffit ! ».  « Les Coptes ne vont plus accepter cet état d’asservissement et vont se défendre par tous les moyens », a prévenu un organisateur qui craint « une guerre civile ». « Nous voulons être traités sur le même pied d’égalité que tous les autres citoyens égyptiens musulmans qui construisent des moquées là où ils veulent  sans autorisation du Président de la République. Il a demandé aux avocats de la diaspora copte de travailler à faire traduire les responsables du carnage devant des instances judiciaires internationales.


Evêques solidaires avec les coptes
 Une nouvelle fois, une violence sans nom a frappé de plein fouet et endeuillé la communauté chrétienne copte d’Egypte qui subit de multiples exactions d’intolérance. Les évêques orthodoxes de France ont condamné avec la plus grande fermeté les évènements tragiques de dimanche 9 octobre à l’encontre des coptes. Ils ont prié pour les blessés et adressé aux familles des victimes et à l’Eglise copte leurs condoléances les plus fraternelles. Ils ont demandé aux autorités égyptiennes de diligenter sans délais une enquête pour déterminer les responsables et les traduire en justice. Ils ont indiqué qu’il appartient à toutes les forces vives de la nation égyptienne de prendre conscience des dangers qu’engendre ce cycle de violences de nature confessionnelle, sur l’unité nationale égyptienne. Ils ont réclamé que ces forces doivent œuvrer ensemble et sans tarder pour restaurer la confiance et instaurer un régime démocratique reconnaissant la pleine égalité de droit de toutes les composantes de la nation égyptienne, parmi lesquelles les coptes, dans le respect de leurs libertés essentielles de culte, de religion et de conscience.


Manifestation de soutien aux Coptes à Paris
  
L’association Solidarité copte-Europe avait organisée dimanche dernier à Paris , une manifestation . Environ 1500 manifestants, parmi lesquels de nombreux Français, sont descendus dans la rue crier leur colère pour protester contre les responsables du massacre de dizaines de coptes au Caire le 9 octobre.



Les citoyens égyptiens de France, Associations et citoyens solidaires des luttes du peuple égyptien, profondément indignés et endeuillés, ont condamné tous les massacres de citoyens égyptiens, chrétiens et musulmans commis depuis le début de la Révolution du 25 janvier jusqu’à cette terrible nuit du 9 au 10 Octobre 2011; ceux qui ont donné l’ordre à l’armée d’écraser dans le sang une manifestation légitime et pacifique, le rôle de certains médias incitant à la violence, l’escalade de la répression à l’encontre des manifestants, par la police militaire depuis mars, jusque dans leur maison. Ils ont exigé la création d’une commission d’enquête indépendante pour désigner les responsabilités de tous les massacres; dans la marche pour un Etat de droit,  et ont dénoncé la tentative de créer une division confessionnelle et celle de toute la société égyptienne, la veille de la suspension de l’état d’urgence, aussitôt rétabli, ainsi que  la volonté d’affaiblir le rôle régional et stratégique d` Égypte. Ils ont signalé que l’unité entre musulmans et chrétiens, entre tous les Égyptiens, est une réalité historique de la nation égyptienne et ont appelé à la sauvegarder et à la renouveler en permanence de manière active face aux agents de division internes et externes. Ils ont aussi condamné les crimes abominables perpétrés par les ennemis de l’intérieur et de l’extérieur contre le peuple égyptien et sa révolution! Ils ont enfin réclamé  la réalisation des objectifs de la Révolution : liberté, dignité, démocratie, justice sociale et rayonnement d’une Égypte indépendante et débarrassée de toute tutelle impérialiste !


 


Cortège


Précédée de nombreux prêtres de l’église copte de France qui conduisaient le cortège composé de faux cercueils avec des photos des défunts et de banderoles – dont une rappelait le soutien du pape Benoît XVI aux Coptes,, la foule a lancé des slogans exigeant l’instauration en Egypte d’un Etat laïc, conformément aux aspirations exprimées par le peuple égyptien Place Tahrir le 25 janvier 2011.
Les slogans repris par la foule ont pris également pour cible la presse égyptienne, coupable d’avoir diffusé de fausses informations sur la manifestation des coptes du 9 octobre, allant jusqu’à inciter les Egyptiens à descendre dans la rue pour  venir au secours de l’armée soi-disant attaquée par les chrétiens. Les coptes y virent le signe manifeste de complicités objectives nouées par certains médias égyptiens avec les salafistes dans le but, en semant la haine et la discorde entre Egyptiens, d’enrayer le processus d’instauration d’un état de droit et d’unité nationale. La manifestation à Paris ne donna lieu à aucun incident.



Slogans
De nombreux slogans ont été scandés dont: « Sauvons l’Egypte ! », « A bas les médias égyptiens ! », « A bas les médias de l’Etat ! », « L’Egypte en danger, salafistes, dégagez ! », « Constitution laïque, constitution patriotique ! », « L’Egypte divisée ! », « Stop au sang ! » ou encore « Les massacres, ça suffit ! ».  « Les Coptes ne vont plus accepter cet état d’asservissement et vont se défendre par tous les moyens », a prévenu un organisateur qui craint « une guerre civile ». « Nous voulons être traités sur le même pied d’égalité que tous les autres citoyens égyptiens musulmans qui construisent des moquées là où ils veulent  sans autorisation du Président de la République. Il a demandé aux avocats de la diaspora copte de travailler à faire traduire les responsables du carnage devant des instances judiciaires internationales.


Evêques solidaires avec les coptes
 Une nouvelle fois, une violence sans nom a frappé de plein fouet et endeuillé la communauté chrétienne copte d’Egypte qui subit de multiples exactions d’intolérance. Les évêques orthodoxes de France ont condamné avec la plus grande fermeté les évènements tragiques de dimanche 9 octobre à l’encontre des coptes. Ils ont prié pour les blessés et adressé aux familles des victimes et à l’Eglise copte leurs condoléances les plus fraternelles. Ils ont demandé aux autorités égyptiennes de diligenter sans délais une enquête pour déterminer les responsables et les traduire en justice. Ils ont indiqué qu’il appartient à toutes les forces vives de la nation égyptienne de prendre conscience des dangers qu’engendre ce cycle de violences de nature confessionnelle, sur l’unité nationale égyptienne. Ils ont réclamé que ces forces doivent œuvrer ensemble et sans tarder pour restaurer la confiance et instaurer un régime démocratique reconnaissant la pleine égalité de droit de toutes les composantes de la nation égyptienne, parmi lesquelles les coptes, dans le respect de leurs libertés essentielles de culte, de religion et de conscience.


 

(Visited 1 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires