Hommage rendu à une icône de la musique

22-02-2018 11:12 AM


Le ministre de la Culture et de l’Artisanat porte-parole du gouvernement mauritanien, Dr Mohamed Lemine Ould Cheikh a décoré, au nom du Président de la République Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, de la médaille de chevalier de l’ordre de mérite national, M. Rajeh Sami Daoud, compositeur de l’hymne national.

Le ministre a reçu du compositeur un don symbolique adressé par le président égyptien Abdel Fatah al-Sissi au Président de la République Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.
La cérémonie d’hommage à laquelle a participé l’ambassadeur égyptien, Maged Nafei et des responsables mauritaniens, s’est déroulée à Nouakchott, la capitale de la Mauritanie.

La décoration s’est déroulée en présence du secrétaire général du ministère de la Culture et de l’Artisanat, Dr Ahmed Ould Bah Ould Sid’Ahmed et des cadres du département.
Le musicien égyptien Rajeh Daoud a déclaré que la mise au point du nouvel hymne national de la Mauritanie au Caire, a été effectuée en coopération avec l’Orchestre symphonique du Caire et le Chœur de l’opéra égyptien, une œuvre qui lui a fallu deux à trois semaines.

Daoud a dit dans une interview accordée à Reuters par téléphone qu’il a envoyé une version enregistrée en Mauritanie pour sa pratique par la troupe militaire, alors qu’il a personnellement formé la troupe à la mélodie quand il s’est rendu à Nouakchott, il y a quelques jours pour assister à l’homage.

A noter que la cérémonie de mise à l’honneur est le fruit de la coopération diplomatique et culturelle entre Le Caire et Nouakchott.

La Mauritanie a amendé sa constitution lors d’un référendum en août 2017 qui a adopté un nouvel hymne national ainsi que des modifications au drapeau national.

Daoud, 63 ans, a dit qu’l n’est pas le premier musicien égyptien à composer l’hymne national d’ un autre État vu qu’il a été précédé par Mohammed Fawzi, qui a composé l’hymne national de l’Algérie et Saad Abdel Wahab, qui a composé l’hymne national des Emirats arabes unis et d’autres.

Il a ajouté qu’il était prêt à répéter l’expérience à nouveau si on lui demande de le faire pour toute la musique d’un Etat arabe, car il est considéré comme « un pont de communication entre les peuples et les nations. »

Concernant le nouvel hymne mauritanien composé par Daoud, il a dit: « Il y a eu une communication d’abord entre le ministère mauritanien des Affaires étrangères et les ministères des Affaires étrangères et de la Culture égyptiens et il a été choisi pour faire le travail. »

Il a ajouté: « La Mauritanie m’a envoyé les paroles de l’hymne national et il a fallu entre deux et trois semaines pour le composer avant de l’interpréter en collaboration avec l’Orchestre symphonique du Caire et le Chœur de l’Opéra. »

Il a en indiqué: « Pour achever les travaux au maximum j’ai entrepris une lecture de l’histoire de la Mauritanie et vu les types de musique commune où il y a plusieurs arts parce que je fais mon œuvre qui va vivre longtemps et sera enracinée dans la conscience. ».

Daoud a déclaré que les Mauritaniens avaient reçu le nouvel hymne national cordialement et avec bonheur de sorte que lorsqu’il a a visité le Centre culturel égyptien à Nouakchott, il a trouvé un groupe d’enfants mauritaniens qui apprennent certains arts et dès qu’ils ont su qu’il était le compositeur du nouvel hymne, ils se sont empressés de chanter l’hymne devant lui sans bande musicale ou instruments, ce qui l’a assuré que sa musique s’est ancrée dans leurs esprits en quelques semaines.

Le ministère égyptien des Affaires étrangères a publié une déclaration disant que « le grand travail accompli par Rajeh Daoud sera immortalisé dans la conscience de toutes les générations égyptiennes et mauritaniennes et va rester un témoignage du plus haut sens de la fraternité et de l’amitié entre les deux peuples frères. »

Daoud a en outre dit: « L’effort fait dans ce travail, je ne peux pas me l’attribuer exclusivement parce que je sentais que toute l’Egypte se tenait derrière moi dans cette tâche nationale. »
A noter que le compositeur du nouvel hymne national Dr. Rajeh Sami Daoud est un compositeur égyptien et une icône et un symbole de la musique. Il est pianiste, diplômé de l’Institut Conservatoire en 1977. Il a étudié à l’Université de Vienne où il a décroché un diplôme dans le domaine des arts.

En ce qui concerne son travail au Conservatoire de l’Institut du Caire, il a travaillé comme démonstrateur en 1978 puis enseignant au département de création en 1988, ensuite professeur adjoint en 1994 et en 2000 il est devenu professeur au département de la création au Conservatoire.
Avec de fortes relations culturelles, l’Egypte et la Mauritanie ont signé un accord technique et culturel en 1967, succédant à l’ouverture d’un centre culturel égyptien en 1964. Suite au développement d’une présence arabe prononcée en Mauritanie, Rajeh Daoud a été sélectionné pour composer l’hymne national du pays en 2017.
Rajeh Daoud est un acteur clé de la scène musicale égyptienne. Ses œuvres sont interprétées localement et à l’étranger, en Autriche, en Italie, en France, en République tchèque, au Royaume-Uni, en Espagne, au Canada, en Hongrie et en Pologne.
En Egypte, Rajeh est surtout connu pour son travail dans des films comme « Ard el Khof » (1999), « Kit Kat » (1991) et « Rasael El Bahr » (2010).
Il a fondé l’Orchestre Hanager en 1994 et en a été le chef jusqu’en 1999.Il a également participé à plusieurs festivals, dont le « Concorso Pianistico Internazionale » à Naples et « Conferenza Musicale Mediterranea » en Sicile et a reçu de nombreux honneurs.
Ayant remporté plusieurs prix pour sa musique dans des festivals tels que le Festival international du film du Caire, le Festival du film d’Alexandrie et l’association des critiques, Daoud est une icône égyptienne fortement impliquée dans la croissance de la culture musicale en Egypte.

(Visited 8 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires