Interdiction des corridas en Catalogne

15-12-2011 09:06 AM


 Le débat était lancé mercredi sur l’interdiction des corridas votée par les parlementaires catalans, parfois accusés de vouloir effacer en Catalogne une tradition très “espagnole”. L’accusation a été formulée par les milieux conservateurs, qui voyaient dans ce vote un réflexe revanchard après le rejet fin juin par le Tribunal constitutionnel d’une partie des prérogatives accordées à la Catalogne dans son nouveau statut d’autonomie. C’est “une offensive nationaliste, une provocation et une vengeance”, a clamé Jaime Mayor Ortega, eurodéputé du Parti Populaire d’opposition (PP, droite) et ancien ministre de l’Intérieur. La prohibition de la “Fiesta nationale” espagnole n’a “rien à voir avec la maltraitance animale”, mais vise à “rompre les liens” entre la Catalogne et l’Espagne, a renchéri la présidente PP de la région de Madrid, Esperanza Aguirre, qui veut inscrire la corrida à son “patrimoine culturel”. L’interdiction de la tauromachie en Catalogne à partir de 2012 a notamment été votée mercredi par tous les parlementaires du parti indépendantiste catalan ERC et 32 des 48 représentants du parti nationaliste modéré CIU. Les défenseurs français des corridas ont ajouté mercredi leurs voix à cette analyse, affirmant comme André Viard, président de l’Observatoire national des cultures taurines, que “c’est un problème politique, pas taurin. Ce sont les partis indépendantistes qui ont voté pour l’abolition”. Pourtant ce thème a été soigneusement évité lors du débat au parlement qui a précédé le vote mercredi: les adversaires des corridas ont argué de la “cruauté” et “barbarie” du spectacle tandis que les partisans ont fait appel à la “liberté” de choix pour les amateurs de cette tradition “culturelle”.

(Visited 39 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires