Visite du Patriarche d’Erythrée; biographie de Saint Frumentius

24-07-2022 08:00 PM


Le samedi 9 juillet 2022, Sa Sainteté le Pape Tawadros II a reçu Abouna Kyrillos, Patriarche de l’Église orthodoxe érythréenne, et la délégation qui l’accompagne. Le chœur des diacres les a reçus avec les cantiques de “Ephlogi Minos” et de “Ek Izmarout”.

Le Pape a prononcé un discours de bienvenue à son hôte et à la délégation qui l’accompagnait, d’autant plus qu’il s’agit de sa première visite en tant que patriarche de l’Érythrée. Il a exprimé sa joie d’ouvrir une nouvelle page avec l’Église érythréenne, souhaitant que les relations entre les deux églises sœurs se renforceraient sous l’égide de Saint-Marc l’Apôtre, qui a fondé l’Église copte au premier siècle après J.-C. Sa Sainteté a souligné que nous envisageons l’avenir avec une vision large et que l’Église copte est prête à aider sa sœur, l’Église érythréenne, à tous les niveaux. Il a également souhaité que les enfants de l’Église érythréenne du monde entier s’unissent sous l’égide de leur église sous la direction de Sa Sainteté le Patriarche “Abouna Kyrillos”. Il a conclu que son message à tous les enfants de l’Église érythréenne est d’oublier le passé et de s’étendre vers le futur

Pour sa part, Sa Sainteté le Patriarche Abouna Kyrillos, a remercié le Pape Tawadros II pour son amour et son accueil chaleureux, et a exprimé son bonheur de rendre visite à l’Église copte, notant que l’Église érythréenne a traversé une période difficile et a su la surmonter en paix. Mgr Abouna Basilios, membre de la délégation érythréenne, a ensuite prononcé un discours affectueux.

Sa Sainteté le pape Tawadros a offert à son hôte une “croix faite à main” réalisée selon le style copte par des moines coptes, ainsi qu’une icône copte “Theotokos” réalisée par l’une des religieuses coptes. Il a remis une icône copte à chaque membre de la délégation érythréenne.

Sa Sainteté le Patriarche érythréen a de son côté remis au Pape une faucille en bois contenant un exemplaire de la Bible, en plus de la biographie de Saint Frumentius “Abouna Salama”, le premier évêque d’Abyssinie.

Ensuite, une photo commémorative a été prise du Pape Tawadros II, d’Abouna Kyrillos et des membres des délégations copte et érythréenne.

Après la rencontre avec Sa Sainteté le Pape Tawadros, Abouna Kyrillos et la délégation érythréenne ont tenu à visiter le sanctuaire de Saint-Marc l’Apôtre, Saint-Athanase l’Apostolique et la cathédrale Saint-Marc à Abbassiya. Après cela, une session de pourparlers a eu lieu entre les délégations copte et érythréenne pour discuter d’un certain nombre d’arrangements spéciaux

A noter que lors de son élection, le patriarche Kyrillos s’est souvenu des paroles du pape Kyrillos (Cyrille) VI. de sa Mère l’Église copte, “La prière est tout, et sans la prière nous perdons tout.” Ceci étant dit, continuons à prier quotidiennement pour notre Église et notre pays. En tant que membres du corps du Christ, soyons également actifs dans le service. Servir notre frère et notre sœur, notre voisin, et nos pères et mères. Il y a tant de façons de servir en utilisant les talents que Dieu nous a accordés

Il est bon de savoir à cet égard que Saint Frumentius était encore enfant, lorsque le philosophe romain Mérope, son oncle, l’emmena, lui et son frère Édèse, dans un voyage qu’il fit en Éthiopie. Son voyage achevé, il s’embarqua pour revenir dans sa patrie. Le navire qui le portait avec ses neveux s’arrêta dans un certain port pour y faire les provisions nécessaires à l’équipage.

Les barbares du pays pillèrent le navire, et passèrent au fil de l’épée tous ceux qui le montaient. Frumentius était alors assis sur le rivage, sous un arbre, avec son frère, et préparait sa leçon. Les barbares eurent pitié de leur innocence, de leur candeur et de leur beauté et les conduisirent à leur roi. Le souverain éthiopien s’intéressa à leur sort et prit un soin particulier de leur éducation ; il fit Édèse son échanson, et Frumentius son trésorier et son secrétaire d’État.

Étant près de mourir, il leur donna la liberté ; mais la reine les pria de rester et de continuer à l’aider de leurs conseils jusqu’à ce que l’héritier du trône fût en âge de régner. Frumentius profita de son autorité pour disposer ce peuple à recevoir la connaissance de l’Évangile, et fit bâtir une église pour les réunions des nouveaux Chrétiens.

Quand le prince eut atteint sa majorité, Frumentius résigna entre ses mains l’administration du royaume et demanda la permission de retourner dans sa patrie.

Arrivé à Alexandrie, il alla trouver Saint Athanase, lui raconta son histoire, lui parla de la chrétienté naissante de l’Éthiopie, des bonnes dispositions de ses habitants, et le supplia d’envoyer un évêque et des prêtres pour travailler à la conversion du peuple entier. Athanase, plein de joie et d’admiration, lui dit : « Qui mieux que vous peut accomplir cette œuvre ? » Il l’éleva promptement au Sacerdoce et à l’épiscopat et l’envoya prêcher l’Évangile.

L’Évêque fut accueilli avec bonté par le roi Ezana, qui se convertit et aida lui-même à éclairer la nation entière. Frumentius fit bâtir de nombreuses églises. Ses miracles ne contribuèrent pas peu au succès de sa mission.

Frumentius a établi le premier monastère d’Éthiopie, appelé Dabba Selama à Dogu’a Tembien. Les gens l’appelaient Frumentius Kesate Birhan (Révélateur de Lumière) et Abba Salama (Père de la Paix). Il est devenu le premier Abouna, titre donné au chef de l’ Église éthiopienne .

Vers 356, l’empereur Constance II écrivit au roi Ezana et à son frère Saizana , leur demandant de remplacer Frumentius comme évêque par Theophilos l’Indien , qui soutenait la position arienne , tout comme l’empereur. Frumentius avait été nommé par Athanase, un des principaux opposants à l’arianisme. Le roi a refusé la demande.

Il eut à souffrir des menées des hérétiques ariens, qui cherchèrent à nuire à son apostolat ; mais il demeura toujours invincible champion de la Foi de Nicée et eut l’honneur d’être appelé par le grand Athanase : Père du Salut.

Le saint Évêque continua d’édifier l’Église d’Éthiopie par ses discours, ses vertus et ses miracles, jusqu’à sa mort, à l’âge d’environ cent ans.

Les traditions éthiopiennes lui attribuent la première traduction de Ge’ez du Nouveau Testament et son implication dans le développement du script Ge’ez d’un abjad (consonantique uniquement) à un abugida (syllabique).

Frumentius est fêté le 27 décembre par l’Église orthodoxe éthiopienne, le 20 juillet par l’Église catholique, le 30 novembre par l’Église orthodoxe, et le 18 décembre par les Églises orthodoxes orientales.

(Visited 9 times, 2 visits today)

commentaires

commentaires