L’Elysée et le Musée égyptien célébrent la Fête de la Musique

30-06-2021 07:46 AM


Tous les 21 juin, depuis 1982, la Fête de la Musique est devenue un rendez-vous incontournable entre les Français et leurs artistes, elle est devenue un événement de culture nationale et de rayonnement de la France à l’international.


Le 21 juin 2021 était particulier car il marquait la 40ème édition de cet événement, mais pas seulement, il était le symbole du retour des jours heureux après de longs mois difficiles pour tous, en particulier pour les artistes, aussi impatients que le public de retrouver la scène !
Au programme, deux légendes vivantes qui ont inventé la musique électronique : Jean-Michel Jarre et Marc Cerrone.
Les deux musiciens se sont produits aux côtés d’artistes talentueux de la jeune génération électro comme NSDOS, Irène Dresel, Crystal Murray ou encore Glitter.
Contrairement aux précédentes éditions qui avaient accueilli plusieurs milliers de personnes, le contexte sanitaire imposait une organisation adaptée. Le nombre de places était limité. Les invitations étaient ouvertes à une centaine de jeunes bénéficiaires du Pass Culture ainsi qu’à des commerçants riverains touchés par la crise.
A cet égard, Emmanuel Macron a décoré les deux grands noms de la musique électro, Jean-Michel Jarre et Marc Cerrone, avant qu’ils ne participent au concert dans la cour de l’Elysée.
“J’ai décoré deux immenses stars pour tout ce qu’ils ont fait et tout ce qu’ils inspirent”, a déclaré le chef de l’Etat en introduisant la soirée avec son épouse Brigitte sur la vaste scène montée sur le parvis du palais présidentiel.
Les oeuvres de Jean-Michel Jarre, 72 ans et pionnier de l’électro, et de Marc Cerrone, 69 ans, “sont au coeur de la musique française, européenne et mondiale et nous pouvons être fiers de cette musique créée en France et qui rayonne” dans le monde entier, a ajouté Emmanuel Macron.

Il a rappelé que cette fête se déroulait “dans le moment un peu particulier” de la sortie de la pandémie, en remerciant particulièrement les jeunes “qui ont fait beaucoup d’efforts”.
Jean-Michel Jarre a été fait commandeur de la Légion d’honneur et Marc Cerrone chevalier.
Le premier, auteur notamment d’Oxygène et d’Équinoxe, a “dédié” cette décoration “à toute la famille de la musique électronique, les DJ, les techniciens… qui ont tellement souffert de la pandémie depuis un an”.

“Cette fête de la musique est le coup d’envoi d’une vie qu’on espère normale, notamment pour le secteur de la musique qui a tant souffert, et la volonté de changer de paradigme, de rendre à la musique les égards qu’elle mérite”, se réjouit-il. “C’est le coup d’envoi symbolique d’une renaissance . C’est l’idée de partager au début de cet été que l’on espère démasqué et debout, de pouvoir lancer cette saison de festivals.”
“On m’a confié la programmation de cette soirée, et il m’a semblé important de montrer la diversité de ces musiques et la place des femmes dans la musique électronique, qui est vu importante”, poursuit-il.
Les musiciens ont joué devant des personnalités invitées comme Jack Lang, le fondateur de la Fête de la musique, ou l’actrice Charlotte Rampling, ancienne épouse de Jean-Michel Jarre.

Dans ce contexte, le Musée égyptien du Caire a conçu une exposition d’objets musicaux spécialement sélectionnés pour raconter l’histoire de la musique dans l’Égypte ancienne.

Différents types d’instruments de musique étaient bien documentés dans l’Égypte ancienne, avec un certain nombre d’instruments à percussion, à cordes et à vent mis au jour au fil des décennies.

Il y avait trois genres de musique prédominants dans l’Égypte ancienne : la musique de célébration, la musique funèbre et la musique de la vie quotidienne. Ces trois genres étaient représentés dans cette exposition.

L’exposition présentait également des pièces fabriquées à partir de différents matériaux et décorées dans différents styles artistiques.

Elle comprend 21 pièces qui montrent l’importance de la musique dans l’Égypte ancienne.

Dans l’exposition se trouvaient des amulettes en forme de personnes brandissant des instruments de musique, ainsi qu’une sculpture en bois représentant un groupe exécutant un extrait musical, et un exemple de chacun des instruments les plus importants utilisés dans l’Égypte ancienne.

L’exposition comprend également des flûtes de différentes tailles, un sistre (un instrument à percussion originaire de l’Égypte ancienne) et une forme ancienne de zills (appelés sagates en arabe), qui sont de petites cymbales jouées en frappant deux doigts l’un contre l’autre.

Cette collection composée de différents matériaux tels que le bronze, le bois, l’ivoire et le bois doré du Nouvel Empire et de la Basse Époque a été découvert dans plusieurs régions comme Saqqarah, Abydos, Louxor et San Al-Hajar.

A cela s’ajoute une collection de petites statues de musiciens masculins et féminins jouant de la harpe et une statue d’homme jouant de la flûte. Cette collection est faite en terre cuite, faïence et calcaire. Elle a été découverte à divers endroits tels que Louxor et Tel Yahouza.Elle remonte aux empires moyen, moderne et tardif.

A noter qu’il était important de commémorer la Journée mondiale de la musique en raison du rôle important joué par la musique dans la vie des anciens Égyptiens. L’exposition était située dans la zone de réception du musée.

La musique était un domaine de la vie qui, selon les croyances, était supervisé par des divinités importantes, notamment Hathor, qui est l’une des déesses les plus puissantes de l’Égypte ancienne. En plus d’être la déesse de la beauté et de la fertilité, elle avait une très haute estime pour la musique et la danse.

Les amulettes étaient des pièces symboliques que les gens emportaient avec eux dans l’au-delà. Chaque amulette était censée préserver un aspect de la vie d’une personne après sa mort,.

Il était souvent d’usage que les musiciens soient enterrés avec de telles amulettes, car la musique était importante pour eux avant leur mort.

L’exposition spéciale, qui se trouve au centre de la réception du musée principal, change toutes les quelques semaines en fonction de la fête la plus importante célébrée en Égypte à ce moment-là.

Cette année, plus de 120 pays ont commémoré cette journée par des concerts publics gratuits et d’autres événements, afin de promouvoir le dialogue sur la musique et son importance pour relier les gens.

(Visited 9 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires