Découverte d’une ancienne nécropole dans le sud de l’Egypte

01-03-2018 12:11 PM


Le ministre égyptien des Antiquités a annoncé samedi 24 février la découverte d’une vaste nécropole dans la région de Tounah el-Gebel dans le sud du pays. L’ancien cimetière a livré, selon le ministre Khaled al-Enany, un masque en or, 40 sarcophages, environ 1.000 statues, des poteries, des bijoux ainsi que d’autres objets.
Ses occupants n’auront connu que deux mille ans d’éternité ! Une vaste nécropole vient d’être mise au jour près de la ville d’Al- Minya, au sud du Caire.
« Ce n’est qu’un début et je pense que nous aurons besoin d’au moins cinq années pour achever le travail au sein de la nécropole », a indiqué le ministre des Antiquités, Khaled al-Enany.
Les fouilles ont débuté en 2017, a poursuivi le responsable, soulignant que des missions allemandes et égyptiennes ont travaillé sur place.
« La découverte est importante et explique plusieurs aspects de la vie des anciens Egyptiens », a précisé le ministre.
Venu spécialement sur les lieux, le responsable égyptien a présenté le cimetière utilisé pendant plus de 2000 ans, de la fin de l’époque pharaonique (664-332 avant J.-C) à l’ère ptolémaïque (310 av. J.-C- à 30 ap. J.-C).
Situé en bordure du désert occidental à 6km du gisement archéologique de Tounah el-Gebel et ses célèbres catacombes, le cimetière souterrain recèlerait outre de nombreuses momies, les tombes familiales de plusieurs dignitaires religieux dont celui de Hersa-Essei, un grand prêtre de l’ancien dieu égyptien Thot, le ” seigneur du temps ” à tête d’ibis. Quatre vases canopes en albâtre à visages d’Horus, censés contenir ses organes internes momifiés se trouvaient à proximité.
Un millier d’oushebti, des statuettes funéraires en faïence bleue accompagnaient également les défunts. Parmi ces trouvailles figuraient aussi la momie ornée de colliers et d’amulettes, d’un autre grand prêtre du nom de Dehuty-Irdy-Es, ainsi que quarante sarcophages massifs en calcaire, certains porteurs de couvercles de forme anthropoïde gravés des noms et titres de leurs propriétaires. ” Cinq ans de travaux seront nécessaires à l’étude complète de cette nécropole “, a déclaré le ministre des Antiquités. L’extension réelle de ce cimetière pourrait être en effet beaucoup plus importante.
En 2017, le ministère a trouvé une nécropole contenant au moins 17 momies dans la zone de Tounah el-Gebel. La région est également connue pour inclure des tombes, un bâtiment funéraire et une grande nécropole pour des milliers d’ibis momifiés et de babouins, ainsi que d’autres animaux.
L’Egypte espère que les découvertes récentes à travers le pays aideront à stimuler le secteur du tourisme vital, en partie motivé par les visites d’antiquités, qui ont été durement touchées par les troubles politiques qui ont suivi le soulèvement de 2011.

(Visited 10 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires