Dernières nouvelles

Pourquoi mangeons-nous de la canne à sucre et du colocasse à la fête de l'Epiphanie ?

14 Janvier 2016 3:15 pm

La fête de l’Epiphanie, qui sera célébrée le mercredi 20 janvier, est la fête de l’apparition divine. Nous mangeons la canne à sucre car elle pousse comme une plante dans des endroits chauds, et parcequ’elle nous rappelle que la chaleur rend l’esprit humain se développer dans la stature spirituelle et monter droit comme cette plante (la canne à sucre).
La canne à sucre est divisée en des tronçons dont chacun représente une vertu acquise à chaque étape de l’âge jusqu’à ce que nous arrivions au plus haut.
A l’intérieur, on trouve le cœur blanc de la canne.
Le cœur blanc est rempli de douceur.
Toute la douceur provient du cœur droit.
Cela nous rappelle la nécessité d’une élévation de la stature et la sécrétion d’une douceur spirituelle de cœurs blancs purs donnés à d’autres pour les rassasier.
Aussi à l’Epiphanie les maisons sont remplies de colocasse, nourriture particulière à cette fête car il nous rapproche du baptême du Christ.
Dans le colocasse il y a une matière toxique et nocive pour la gorge, qui est la matière gélatineuse, mais cette toxine si elle est mélangée avec de l’eau, elle est transformée en une matière utile, nourrissante.
Nous nous purifions à travers l’eau des toxines du péché comme le colocasse se purifie de la matière toxique par l’eau!
Le colocasse est enfoui dans le sol, puis grandit pour devenir de la nourriture, et le baptême est l’enterrement ou la mort et la résurrection avec le Christ, et l’apôtre Paul dit: «Ensevelis avec lui par le baptême alors allez-y et vous allez ressusciter avec lui” Colossiens 2:12) (Romains 6: 4). – Et le colocasse ne peut être mangé qu’après avoir épluché l’écorce extérieure. Sans l’avoir dépouillé, il devient inutile, il faut d’abord enlever la croûte dure avant de le manger, et nous, dans le baptême, enlevons les vêtements du péché ou le vieil homme porte dans le baptême de nouveaux vêtements de luxe, vêtements d’innocence et de pureté, afin de devenir enfants de Dieu…”
Bonne fête de l’Epiphanie chers lecteurs.