Dernières nouvelles

De petites maisons d'édition dominent la foire annuelle du livre égyptien en 2016

Rafik baracat

21 Janvier 2016 2:00 pm

La 47ème Foire internationale du livre du Caire se tiendra du 27 janvier au 10 février 2016. Le Salon donne aux visiteurs l’occasion de profiter de l’Egypte avec son unique accueil, ses sites historiques, théâtres, musées, salles de concert, les bibliothèques et les bazars.
La Foire rassemble chaque année plus de 3 000 participants et pas moins de 3 millions de visiteurs, c’est le plus important salon du livre du Moyen-Orient et l’un des plus importants dans le monde. La foire du livre accueille des auteurs et des éditeurs d’une trentaine de pays. Au Salon International du Livre du Caire, les visiteurs trouvent tous les genres littéraires.
Participent à la foire les éditeurs, distributeurs, les représentants autorisés, importateurs, exportateurs, et les libraires de détail.
Ils présentent des livres de leur propre production ou des livres qu’ils ont distribués, importés ou exportés, et des livres impliqués dans leur graphique des activités de vente de livres propres, papier et fabrique et les activités liées.
Les écrivains et les auteurs, les associations, le théâtre et les autres activités artistiques, les chambres professionnelles, graphistes et les artistes: Ils présentent leur documentation et livres connectés avec leurs activités et celles de leurs associés.
Les ambassades étrangères, des chambres et des entreprises peuvent afficher leurs livres ainsi que tout document imprimé lié à leur culture
A l’initiative de l’Institut français d’Égypte, la France sera de nouveau représentée au Salon international du livre du Caire, dont la 47ème édition se tiendra au Parc des expositions internationales.
Sur un stand spécial, 12 librairies francophones, institutions de coopération et centres de recherche français seront représentés: l’Agence française de développement (AFD), l’Institut français d’archéologie orientale (IFAO), l’Institut de recherche pour le développement (IRD), le Centre d’études alexandrines (CEAlex), le Centre d’études et de documentation économiques, juridiques et sociales (CEDEJ), les librairies : Les Amis du Livre, Distri-books, Librairie francophone, Librairie franco-égyptienne, Librairie Oum el Dounia, Librairies Renaissance, Livres de France.
Le Royaume de Bahreïn participera en tant qu’invité d’honneur à la 47e Foire internationale du livre du Caire.
La participation de Bahreïn comprend des activités culturelles et artistiques ainsi que l’affichage de documentaires sur l’histoire de Bahreïn.
L’événement aura lieu sur le terrain des expositions à Nasr City et sera assisté par 850 éditeurs de 21 pays arabes et africains en plus de 13 pays d’Asie, d’Amérique du Sud et d’Europe.
250 éditeurs arabes, 550 égyptiens et 50  internationaux se joindront à la même foire dans plus de 118 stands de livres, en plus des 118 kiosques au mur d’el-Azbakiya. L’exposition sera également l’occasion de soutenir l’échange culturel arabe, de consolider les relations entre les écrivains arabes et de contribuer à mettre en avant des idées et des solutions aux différents problèmes intellectuels sur la scène arabe.
20 œuvres littéraires du pionnier de la clairvoyance Taha Hussein, en tant que personnalité de l’édition de cette année seront discutées.
La Foire sera l’hôte d’un large éventail de personnalités de différents pays participant à des événements, y compris les écrivains et intellectuels de l’Italie, la Russie, la Chine, l’Allemagne, la Tunisie, le Maroc, le Liban et d’autres, comme le romancier chinois Liu Jin Yun, l’auteur égyptien allemand Hany Azer, Choukry Al-Mabkhout de la Tunisie, Ahmed al-Madini du Maroc, Hassan Ohrid du Maroc, Georges Corme, Carlo Raphaël de la France et Hassan Hanafi de l’Egypte.
Sos le thème “La culture à l’avant-garde,” la foire va commémorer le défunt écrivain égyptien Gamal El Ghitani. Un certain nombre d’activités et de colloques sont prévus à l’occasion du 10e anniversaire de la mort du romancier égyptien et lauréat du prix Nobel Naguib Mahfouz.
Par ailleurs, Dar Al-Chorouk, Noun, Diwan, et la maison libanaise égyptienne étaient au sommet des maisons d’édition, et participeront à un grand nombre de livres en 2016. Toutefois, les petites maisons, y compris Al Masry, Al-Rewaq, Ghorab, Toya, Bait Al-Yasmine, et Dar Al Oloum, devraient contester violemment et prouver leur existence dans le livre égyptien.
Bien que ces maisons d’édition puissent être considérées comme relativement nouvelles pour le large public de lecteurs, elles ont du mal à se présenter sur le marché du livre et projeter des lumières sur le phénomène de la concurrence saine qui profite au paysage littéraire en Egypte.