Dernières nouvelles

Visite historique du président chinois en Egypte

Michael Victor

21 Janvier 2016 1:59 pm

Au cours de la première visite d’un dirigeant chinois en Egypte en 12 ans, Xi Jinping a rencontré le président Abdel Fattah al-Sissi pour signer un certain nombre d’accords bilatéraux et participer à une cérémonie en l’honneur du 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre Le Caire et Pékin. Le président chinois a discuté d’éventuels investissements dans des projets d’infrastructure au cours de sa visite en Egypte dans les domaines des transports, de l’électricité, du logement et de l’agriculture.
Parmi ces accords figurent un jumelage entre le Caire et Shanghai, un mémo sur la coopération entre les musées égyptien et Shanghai. Les échanges commerciaux entre l’Égypte et la Chine ont atteint plus de 10 milliards de dollars, la Chine étant devenue le partenaire commercial le plus grand pour l’Égypte.
Les investissements comprennent de possibles projets d’une valeur de 1,5 milliard de $. L’Egypte a demandé un prêt chinois de 7 à 8 milliards de livres pour financer la mise à niveau du réseau électrique.
La Chine a prêté à la banque centrale d’Egypte 1 milliard de $ pour aider à consolider ses réserves en devises étrangères au cours de la visite du président chinois. La Chine a également signé un accord de 700 millions de $ avec la Banque nationale d’Egypte appartenant à l’État pour fournir une ligne de crédit pour financer des projets futurs, ainsi qu’un accord de prêt de 100 millions de $ avec la Banque Misr visant au financement des petits et moyens projets.
Aussi à l’ordre du jour de la visite figurait la construction de 11 bureaux gouvernementaux avec un prêt à long terme à la Nouvelle capitale administrative prévue à l’est du Caire.
La visite comprenait des accords sur des projets de transport et ferroviaires, ainsi qu’un projet de production d’électricité à partir du charbon.
Les deux parties ont également signé l’accord final pour la construction d’une usine d’assemblage de satellite et d’un accord technique qui permettra que la Chine participe à la fabrication du deuxième satellite de télédétection d’observation de la terre, EgyptSat 2. Les deux projets reçoivent un financement chinois. Cette visite du président chinois était donc l’occasion de concrétiser une série d’accords économiques vitaux pour l’Egypte, en vue de donner un second souffle au partenariat économique sino- égyptien né il y a tout juste dix ans, quand la Chine inaugurait en Egypte la première des cinq zones économiques spéciales africaines.
Avec l’Afrique du Sud, l’Egypte est également le seul pays africain membre de la nouvelle banque asiatique d’infrastructures initiée par Pékin. La BAII compte 57 membres fondateurs et se veut une alternative au FMI et à la Banque mondiale. Le Caire pourrait donc bénéficier de nouveaux prêts gagés par cette institution dont le siège est à Shanghai.
L’un des plus importants chantiers a été concrétisé en septembre, lors de la visite en Chine du président égyptien pour « célébrer » le 70e anniversaire de la défaite japonaise de 1945. L’entreprise China State Construction Engineering Corporation va construire et financer une partie importante de la nouvelle capitale administrative égyptienne. Un projet pharaonique estimé à 45 milliards de dollars sur 5 à 7 ans et qui comprend des bâtiments administratifs, le nouveau bureau du président et un nouvel aéroport. Le quartier atteindra une superficie supérieure à Singapour et le nouvel aéroport égyptien sera plus grand que celui de Heathrow à Londres !
 
Déclarations présidentielles
M. Xi Jinping et son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi ont tenu une conférence de presse jeudi. Le président chinois a annoncé à la conférence que 2016 est l’année de la culture chinoise en Egypte.
Le président chinois Jinping a salué l’amitié historique et la coopération fructueuse entre la Chine et l’Egypte et a appelé à davantage d’efforts concertés pour promouvoir les relations bilatérales.
Dans sa déclaration, Xi a noté qu’au cours des 60 dernières années, la Chine et l’Egypte ont maintenu un développement sain et stable des relations bilatérales et “défini un modèle pour les relations sino-arabes et sino-africaines ainsi que pour la coopération Sud-Sud “.
Depuis les temps anciens, les peuples de la Chine et de l’Égypte, figurant parmi les plus anciennes civilisations du monde, ont effectué des échanges amicaux et promu la compréhension mutuelle à travers les routes de la soie terrestre et maritime, a indiqué Xi, en rappelant que l’Egypte était le premier pays arabe et africain à établir des relations diplomatiques avec la République populaire de Chine. Notant que les deux parties ont convenu en 2014 de construire un partenariat stratégique global, Xi a souligné que la Chine traite toujours et favorise sa relation avec l’Egypte dans une perspective stratégique et à long terme. “Nous sommes prêts à travailler avec le côté égyptien pour faire avancer notre amitié traditionnelle, apprendre les uns des autres, et approfondir notre coopération pratique dans divers domaines dans le cadre de l’Initiative de la ceinture et de la route, de manière à permettre aux peuples de partager nos avantages de développement et de profiter d’une meilleure la vie “, a ajouté Xi.
La Chine soutient les efforts de l’Egypte pour maintenir la stabilité et croit que chaque pays a le droit de déterminer son propre chemin, a dit le président Xi Jinping à son homologue égyptien.
“Le chemin qu’un pays ou un peuple choisit ne peut pas être séparé des traditions historiques et culturelles ou la réalité du développement économique et doit être réglé et ordonné par le pays ou les peuples eux-mêmes,” a affirmé Xi.
“La Chine soutient les efforts de l’Egypte pour maintenir la stabilité, développer l’économie et améliorer les moyens de subsistance, et soutient l’Egypte à jouer un rôle encore plus important dans les affaires internationales et régionales,” a-t-il dit. De sa part, le président Abdel Fattah Al-Sissi, a étendu son accueil chaleureux de la visite de M. Xi.
“L’Egypte chérit ses liens étroits avec la Chine,” a-t-il dit, exprimant l’espoir que les relations bilatérales pourront profiter continuellement d’un bon développement dans divers domaines.
Le Caire a activement répondu à l’appel de M. Xi pour relancer les Routes de la soie, et se félicite de davantage d’investissements chinois dans sa construction d’une “nouvelle Egypte”, a ajouté le président.
L’Egypte travaillera avec la Chine pour réaliser des intérêts communs et le développement futur, ce qui profitera également à l’ensemble de l’humanité, a assuré al-Sissi. Al-Sissi a dit à Xi que l’Egypte admire les réalisations de développement de la Chine et est avide d’apprendre de l’expérience de la Chine dans de nombreux aspects.
“Ma visite en Egypte vise à consolider et approfondir la relation entre la Chine et l’Egypte d’une manière tangible, et à faire avancer la coopération pratique entre nos deux pays pour de nouvelles réalisations”, avait d’autre part indiqué M. Xi lors de sa rencontre avec le Premier ministre Chérif Ismaïl peu de temps après son arrivée au Caire mercredi après midi.
“Le gouvernement chinois encourage et soutient les entreprises qualifiées pour participer à des projets de grande envergure en Egypte”, a assuré M. Xi.
Xi a en outre effectué une visite au Parlement jeudi où il s’est adressé à la Chambre nouvellement élue des représentants.
Activités de Xi en Egypte
Lors de sa visite au siège de la Ligue arabe, le président Xi Jinping a rencontré le Secrétaire général de la Ligue arabe Nabil el-Arabi et prononcé un discours consacré aux pays du monde arabe et du Moyen-Orient.
A cet égard, l’initiative de la Nouvelle route de la soie et l’initiative établissant le modèle de coopération “1+2+3″, définie dans le document de Politique arabe de la Chine publié la semaine dernière, ont été bien reçues par les pays arabes. Le modèle “1+2+3″ propose de fonder la coopération sur un noyau central, la coopération énergétique, deux piliers annexes, la construction d’infrastructures et les échanges commerciaux, et trois secteurs de pointe, l’énergie nucléaire, l’aérospatiale des satellites et les énergies nouvelles.
Par ailleurs, le président chinois a assisté au lancement de la deuxième phase du projet égypto-chinois commercial et économique dans la ville d’Ain Sokhna, située dans le Nord-Ouest du golfe de Suez, une zone de six kilomètres carrés qui se prépare à attirer des investissements industriels pour un montant d’environ 30 milliards de $.
Xi a effectué une visite au Parlement jeudi où il s’est adressé à la Chambre nouvellement élue des représentants.
D’autre part, les présidents égyptien et chinois sont arrivés à Louxor jeudi pour assister à une célébration au temple de Louxor pour le début de la nouvelle année culturelle égypto-chinoise marquant le 60e anniversaire des relations égypto-chinoises. La célébration a eu lieu au vieux temple de 3500 années, en présence des représentants des deux gouvernements, des étudiants chinois et des cadres des médias.
A l’occasion de la visite de M. Xi, la chaîne de télévision officielle égyptienne a diffusé une série chinoise sous-titrée en arabe, et en même temps en Chine, un programme arabe était diffusé. Plus de cent événements culturels auront lieu au cours de l’année culturelle, et la Chine à elle seule organisera plus de 60 activités avec de la musique, des danses folkloriques, du cinéma, de la littérature, de la nourriture, des séminaires et des expositions.
La Chine veut investir dans les Etats arabes et africains et la seule façon de le faire est d’investir dans le pays qui se situe au milieu, à savoir l’Egypte.