Dernières nouvelles

Transformation du scénario énergétique de l'Egypte

3 Septembre 2015 4:11 pm

 
 
Le géant italien de l’énergie Eni* a annoncé avoir découvert le « plus grand » gisement offshore de gaz dans les eaux de l’Egypte. Une bonne nouvelle, selon Rome, pour l’Egypte confrontée à une situation économique et sécuritaire difficile, et porteuse de « stabilité énergétique » pour la Méditerranée.
Ce gisement pourrait, en effet, représenter un potentiel de 850 milliards de mètres cubes, sur « un secteur de 100 kilomètres carrés », a assuré la compagnie dans un communiqué, parlant de « champ de gaz super-géant ».
« Il s’agit de la plus grande découverte de gaz jamais faite en Egypte et en mer Méditerranée », se félicite encore le groupe phare italien, assurant que cette découverte pourrait également « devenir l’une des plus grandes réserves de gaz naturel au monde ».
Cette découverte a été effectuée sur le site d’exploration « Zohr » dans la zone de Shorouk, exploitée par Eni qui en détient la licence d’exploitation à 100 %. ENI va donc délimiter au plus vite le gisement pour assurer son développement rapide en utilisant au mieux les infrastructures déjà existantes, en mer et à terre.
Le directeur général du groupe italien, Claudio Descalzi, a estimé que « cette découverte historique sera en mesure de transformer le scénario énergétique d’un pays entier qui nous accueille depuis 60 ans » (depuis 1954).
De son côté, le président du conseil italien, Matteo Renzi, s’est félicité d’« être l’ami » de Abdel Fattah al-Sissi, président du plus grand pays du monde arabe qui représente un intérêt stratégique et économique très important pour l’Italie. De son côté, le ministère égyptien du Pétrole a confirmé la découverte, faite à 1.450 mètres de profondeur, précisant que « les opérations de développement » devraient durer quatre ans.
* Eni est le principal producteur d’hydro carburants d’Egypte avec une production de 200.000 barils d’équivalent pétrole par jour.