Dernières nouvelles

Remaniement ministériel limité

24 Mars 2016 2:05 pm

Dix nouveaux ministres égyptiens ont prêté serment mercredi devant le président Abdel-Fattah al-Sissi dans le cadre d’un remaniement ministériel limité.
Le président Abdel-Fattah al-Sissi a discuté des plans de développement global avec le cabinet de 10 ministres nouvellement assermentés lors d’une réunion. Les directives présidentielles et les plans de développement global au cours de la période à venir ont été discutés lors de la réunion.
Les projets d’urgence que l’Etat vise à exécuter pour améliorer les services offerts aux citoyens dans différents domaines” ont également été présentés.
Al-Sissi a également discuté avec les ministres de l’amélioration de la performance économique, l’attraction des investissements et l’augmentation des exportations.
Le juge Hossam Abdel Réhim a été nommé ministre de la Justice, en remplacement du ministre limogé Ahmed El-Zend.
Dalia Khorched a été nommée ministre de l’Investissement remplaçant Achraf Salmane et Amr El-Garhy a remplacé le ministre des Finances Hany Kadry Dimian. Achraf El-Charkawy a été nommé ministre du Secteur des entreprises, tandis que Mohamed Saafane a remplacé le ministre de la Main-d’œuvre Gamal Sorour.
Mohamed Abdel-Ati a été nommé ministre de l’Irrigation remplaçant Hossam Moghazi. Mohamed Yéhia Rached a pris la place du ministre du Tourisme Hicham Zaazou, et Khaled al-Anany est maintenant le ministre des Antiquités, en remplacement de Mamdouh El-Damati.
Galal El-Saïd a remplacé Saad El-Geyoushi comme ministre des Transports et Chérif Fathy a pris la place de Hossam Kamal en tant que ministre de l’Aviation civile.
Le nouveau ministre des Antiquités, Khaled al-Anany, est titulaire d’un doctorat dans l’antiquité de l’Université Paul Valéry de Montpellier en France. Il est âgé de 45 ans. Il était le directeur général du Musée des Antiquités égyptiennes jusqu’en octobre 2015.
Chérif Fathy a été président d’EgyptAir Airlines Company avant qu’il n’ait été nommé ministre de l’Aviation. Né en 1963, Fathy avait auparavant occupé des postes de direction chez KLM Royal Dutch Airlines et Northwest Airlines aux États-Unis.
La nouvelle ministre de l’Investissement Dalia Khorchid, 42 ans, était trésorière du groupe Orascom Construction Ltd en 2005.
Khorchid prend le poste de ministre de l’Investissement après avoir servi comme vice-président de Citibank pour huit ans, occupant plusieurs postes à Orascom Construction Industries, et plus récemment le poste de directrice générale d’Orascom Holdings.
Amr El-Garhy, nouveau ministre des Finances, est un vétéran expert en matière banquière. Il est un ancien dirigeant de la banque d’investissement EFG-Hermes et un membre du conseil d’entreprise d’investissement Qalaa Holdings. Ahmed Kouchouk, un économiste principal de la Banque mondiale, est l’un des adjoints d’El-Garhy.
El-Garhy et Khorchid devront faire face à la lourde tâche de renforcer une économie frappée par une crise de change aiguë qui a nui à la capacité de l’Egypte à importer des biens et des perspectives tamisées pour attirer les investissements directs étrangers. La banque centrale a dévalué la livre la semaine dernière.
Le nouveau ministre de la Justice, Mohamed Hossam Abdel-Réhim, est né en février 1945, fut diplômé de la Faculté de droit à l’Université Ain Chams en 1966. Il a commencé sa carrière en tant que procureur en 1967, plus tard, a été nommé juge en 1976.
En juillet 2014, il a été nommé chef de la cour de cassation et du Conseil supérieur de la magistrature pour son ancienneté.
Le ministre des Transports, Galal el-Saïd a servi comme gouverneur du Caire pendant plus de deux ans. Il a prêté serment devant le président par intérim Adly Mansour en août 2013 dans le cabinet de Hazem El-Beblawi.
Il a obtenu un doctorat de l’Université canadienne de Waterloo dans la planification stratégique du transport en 1979. Il a aussi obtenu un diplôme de maîtrise de l’École d’ingénierie de l’Université canadienne McMaster dans le domaine du transport et de la circulation.
Il a précédemment servi comme ministre des Transports dans le Cabinet dirigé par Kamal El-Ganzouri en décembre 2011 sous le régime du Conseil suprême des Forces armées.
Il a servi aussi comme gouverneur du Fayoum à partir de 2008 jusqu’en 2011.
Il a en outre travaillé comme professeur universitaire au Caire, Fayoum et aux universités du Koweït dans le domaine de l’ingénierie.
Le nouveau ministre est confronté à un certain nombre de défis, y compris la rénovation des chemins de fer et des ponts de l’Egypte, ainsi que la maintien de la ligne de métro du Caire.
Le nouveau ministre des Ressources en eau, Mohamed Abdel-Ati, a travaillé à la Banque Mondiale de l’Egypte avant sa nomination.
Les rapports des médias suggèrent qu’il a été choisi pour ce ministère en raison de ses bonnes relations avec les responsables soudanais et éthiopiens, ayant servi au bureau technique dirigé entre les pays du Nil oriental (Egypte, Soudan et Ethiopie).
La question non résolue du barrage Grande Renaissance de l’Ethiopie et des négociations tripartites au point mort reste le plus de grand défi du nouveau ministre.
Le gouvernement devrait ce 27 mars informer le Parlement sur son plan d’action pour la période à venir. Si le Parlement rejette le plan du gouvernement, il aura le droit de nommer un nouveau chef de gouvernement pour former un nouveau cabinet.