Dernières nouvelles

Le Nil, source de vie

Michael Victor

15 Janvier 2015 4:10 pm

Le président Abdel Fattah al-Sissi a reçu lundi le patriarche Matthias d’Ethiopie, qui a dirigé une délégation de l’Église orthodoxe éthiopienne.

 Le président a salué le patriarche Matthias et la délégation qui l’accompagnait et a assuré que l’Egypte ne peut pas être contre le droit du peuple éthiopien dans le développement. Si le Nil est une source de développement pour les Éthiopiens, c’est une source de vie, et pas seulement de développement pour les Egyptiens “.

 Le chef de l’Eglise copte orthodoxe, le pape Tawadros et la conseillère présidentielle pour les affaires de sécurité nationale Fayza Aboul Naga étaient présents à la rencontre.

 Lors de la réunion, al-Sissi a souligné la nécessité de prendre des mesures pratiques pour conclure des accords politiques prenant une forme juridique afin de préserver les droits des deux pays et renforcer la coopération conjointe.

 Al-Sissi a également déclaré que l’Egypte a commencé une nouvelle ère d’ouverture à l’Afrique, et en particulier l’Ethiopie, indiquant les chances de développement ainsi que l’importance des échanges commerciaux bilatéraux.

 Le pape Tawadros a de sa part abordé les liens historiques longs et forts entre les deux églises égyptienne et éthiopienne. Il a également discuté des projets réalisés par l’église copte en Ethiopie pour favoriser le développement, en particulier dans les domaines de la santé et de l’éducation.

 Tawadros a souligné l’importance de tous les efforts pour renforcer la coopération et préserver les intérêts communs dans l’eau du Nil, en disant que Dieu l’a offerte aux deux pays et d’autres cadeaux tels que l’eau et l’air ont été accordés à tous les êtres humains et non à certaines personnes ou à une religion spécifique.

 Pendant ce temps, le Patriarche Matthias s’est dit d’accord avec le point de vue de Tawadros que tous les humains ont le droit à l’eau et l’air, sans discrimination et qu’il a un message à répandre la paix et l’amour en particulier parmi les jeunes.

Matthias s’est également félicité des résultats de la visite de la délégation populaire égyptienne diplomatique en Éthiopie en décembre. Il a également exprimé le souhait du peuple éthiopien que le président égyptien effectue une visite à Addis-Abeba. Cette invitation a été accueillie favorablement par al-Sissi.

Matthias avait entamé samedi une visite de six jours en Egypte, sa première dans le pays.

il a été reçu à l’aéroport par trois évêques coptes: Anba Bishoy de Damiette, l’évêque général Anba Youannis et Anba Bimen de Qous. Il avait eu plus tard des réunions avec le Premier ministre Ibrahim Mehleb et le pape Tawadros.

Le patriarche Matthias a été officiellement accueilli à la cathédrale Saint Marc par Tawadros II d’Alexandrie et un groupe d’évêques, prêtres, diacres et les dirigeants de l’église.

“Nos deux Eglises”, a déclaré le pape Tawadros lors de sa rencontre avec Abune Matthias, “sont liées par le Nil qui relie fortement nos pays”, tout en rappelant les relations historiques entre les deux églises. L’Eglise éthiopienne est maintenant une Église sœur de l’Eglise copte orthodoxe. Les deux papes ont échangé des cadeaux-souvenir, symboles du patrimoine distinctif des deux églises, puis Abune Matthias et la délégation qui l’accompagnait a effectué une visite du Vieux Caire copte et l’église suspendue qui a été récemment rénovée.

 

Divine liturgie

 Le patriarche Matthias a en outre dirigé la divine liturgie dimanche matin à l’église Notre-Dame de Zeitoun lors de sa première visite en Egypte.

Le service de la liturgie a été suivi par les coptes Egyptiens en tant que membres et de la communauté éthiopienne en Egypte.

Les prêtres de l’église copte orthodoxe d’Egypte ainsi que de l’église orthodoxe éthiopienne ont assisté à l’office.

L’église éthiopienne était autrefois un archidiocèse de l’Église d’Alexandrie, mais est devenue autonome à la fin des années 1950.

 La liturgie a été chantée en copte, éthiopien, et arabe.

Ont participé à la Sainte Messe un certain nombre d’évêques égyptiens: Anba Bishoy; Anba Raphaël, Secrétaire général du Saint-Synode; Anba Bimen qui est également coordinateur des relations égypto-éthiopiennes; Anba Youannis; et Anba Youlious, évêque du Vieux Caire. Une grande assemblée éthiopienne qui réside en Egypte assistait aussi à la messe.

Abune Matthias s’est rendu à Alexandrie lundi et mardi où il a effectué une visite à l’église d’Anba Takla à Ibrahimiya ainsi qu’à la Bibliotheca Alexandrina. Sa Sainteté s’est rendu ensuite au monastère de Mar Mina-Mariout, à 70 km au sud-ouest d’Alexandrie.

Mercredi, Abuna Matthias a assisté à la conférence hebdomadaire du pape Tawadros à la cathédrale Saint Marc à Abbassiya, au Caire, où c’était l’occasion de rencontrer la congrégation copte et être accueilli par les fidèles.

Le patriarche Matthias est devenu le 6ème pape de l’Eglise orthodoxe éthiopienne en mars 2013.

Les Eglises égyptiennes et éthiopiennes orthodoxes ont joué un rôle crucial dans les négociations entre les deux pays en ce qui concerne le barrage Grande Renaissance que l’Ethiopie construit sur le Nil Bleu.

L’Egypte craint que le barrage ait une incidence sur sa part de l’eau du Nil