Dernières nouvelles

DCNS transfère la FREMM Tahya Misr à la Marine égyptienne

25 Juin 2015 2:38 pm

La frégate mutimissions (FREMM) Normandie, initialement destinée à la Marine nationale, a vécu. Rebaptisée « Tahya Misr » – soit « Longue vie à l’Égypte » – elle a pris, mardi 23 juin en fin d’après-midi à Lorient (Morbihan), les couleurs égyptiennes en présence du Ministre de la Défense égyptien le Général Sedki Sobhy, du ministre de la Défense français, Jean-Yves Le Drian, de l’Amiral Ossama Rabie, chef d’état-major de la Marine égyptienne, de l’Amiral Bernard Rogel, chef d’état-major de la Marine nationale ainsi que Hervé Guillou, Président Directeur Général de DCNS. Ce navire quittera dans un mois le chantier naval de DCNS pour rejoindre Le Caire et participer aux cérémonies d’élargissement du Canal de Suez, prévues le 6 août.
Rappelant la « polyvalence » de ce bâtiment de guerre, « instrument de puissance et de souveraineté », le ministre de la Défense français a estimé que ce transfert était le « premier jalon concret d’une relation privilégiée entre la France et l’Egypte ». A ce titre, il a tenu à remercier l’amiral Bernard Rogel, chef d’état-major de la Marine nationale, Jean-Michel Palagos, président de Défense Conseil International, et leurs équipes qui ont permis en « un temps record » le transfert de savoir-faire entre les deux équipages d’armement, français et égyptien.
Il a enfin souligné que ce partenariat s’inscrivait dans un cadre plus large que représentent les menaces terroristes en Libye, en Syrie et en Irak. « Notre relation de défense symbolise enfin la reconnaissance par la France du rôle central que joue l’Egypte pour la sécurité de la région. Tandis que se développent, en Afrique et au Proche et Moyen Orient, des menaces terroristes sans précédent, les forces armées égyptiennes apparaissent comme un facteur de stabilité incontournable. »
Dans le cadre du renouvellement de la flotte de surface du pays, DCNS a scellé des relations stratégiques avec l’Egypte. La vente de la FREMM Tahya Misr en février 2015 et de quatre corvettes GOWIND® 2500 en juillet 2014 témoignent de cette confiance.
Dans le cas spécifique de la FREMM, grâce au soutien sans faille des plus hautes autorités de l’Etat français, DCNS a su proposer une offre globale adaptée aux besoins de la Marine égyptienne et respecter les délais très courts d’adaptation de la frégate.
« Il y a un an, DCNS a écrit les premières lignes d’un partenariat stratégique unissant le Groupe à la Marine égyptienne. Aujourd’hui, ce lien privilégié prend une nouvelle dimension. Cet événement constitue une étape importante dans la prise en main de la FREMM par l’équipage », a déclaré Hervé Guillou, Président Directeur Général du groupe DCNS.
Par ailleurs, dès le mois de mars 2015, DCNS a débuté la formation des marins égyptiens. Afin de conduire un navire aussi fortement automatisé en toute sécurité, DCNS et ses partenaires ont accompagné l’équipage durant 15 mois. Le programme comporte ainsi plusieurs phases : des modules théoriques, de l’entraînement à terre sur des plateformes et des simulateurs, puis à bord que ce soit à quai ou en mer.
Le contrat comprend également des prestations de soutien et le maintien en condition opérationnelle pendant cinq ans assurés en Egypte par DCNS.
Ainsi, DCNS accompagne la Marine cliente de la formation jusqu’à la maintenance des navires.
Equipée de senseurs et d’armements de haute technologie intégrés au système de management de combat SETIS® développé par DCNS, la frégate peut faire face à tout type de menaces : aériennes, marines, sous-marines ou terrestres. Fortement armée, la FREMM met en oeuvre les systèmes d’armes et équipements les plus performants, tels que le radar multifonction Herakles, les missiles Aster et Exocet MM 40 ou encore les torpilles MU 90. Innovantes, elles offrent une interopérabilité et un niveau de disponibilité inégalés.