La statue de Ramsès II va retourner au temple de Louxor

03-01-2019 12:45 PM


Waziri a ensuite expliqué que les travaux de montage seraient exécutés en coopération avec l’équipe de Chicago House. Les pièces de la statue du roi Ramsès II seront assemblées, restaurées et réinstallées à leur emplacement d’origine dans la façade du temple de Louxor. Il s’agira de la cinquième statue du roi Ramsès II au temple de Louxor.

Waziri a souligné que le ministre des Antiquités Khaled Anany avait planifié l’achèvement de tous les travaux d’entretien d’ici avril 2019 afin de dévoiler la statue en même temps que la célébration de la Journée du patrimoine mondial.

Waziri a expliqué que la troisième statue sera restaurée à son emplacement d’origine le 18 avril 2019, à la suite du succès retentissant qui a accompagné le transfert de la première statue sur la façade du temple de Louxor le 18 avril 2017, ainsi que statue qui a été placée sur le temple le 18 avril 2018.

Waziri a indiqué qu’il y a longtemps que le roi Ramsès II avait placé six statues sur la façade du temple de Louxor, soulignant que très probablement, au quatrième ou cinquième siècle, cette statue avait été délibérément cassée à plus de 80 exemplaires.

Il est à noter que la mission archéologique travaillant sur le site archéologique d’Al-Khalwa, dans le Fayoum, a découvert un puits funéraire situé à l’est de la tombe du prince Waji datant du Moyen Empire, a annoncé le ministère des Antiquités.

Waziri a déclaré qu’al-Khalwa, situé dans le sud du Fayoum, renferme un cimetière datant de l’ère du Moyen Empire, à savoir l’ère d’Amenemhat III (1842-1799 av. J.-C.).

Il a ajouté que le cimetière abrite la tombe du prince Waji, souverain du Fayoum au Moyen Empire, ainsi que celle de sa mère “Nabat Mout”, située à l’est de celle-ci.

Ayman Ashmawy, chef de la mission archéologique, a indiqué que le puits contenait trois chambres funéraires, dans lesquelles la mission a découvert la partie supérieure d’une statue (hauteur de 40 cm) en grès représentant une personne tenant sa main sur sa poitrine et le centre partie d’une statue de basalte (30 cm de hauteur).

La mission a également découvert à l’intérieur des trois chambres funéraires un certain nombre de vases en céramique et trois têtes de vases canopes, mais certains d’entre eux ont été brisés en morceaux.

Ashmawy a souligné que ces chambres auraient probablement été pillées dans l’histoire ancienne et réutilisées pour l’inhumation à une époque ultérieure.

À cet égard, Hani Aboul Azm, chef de l’Administration centrale des antiquités de la Haute-Égypte, a fait remarquer que la tombe de Waji était sculptée dans le roc et avait été découverte par la mission italienne de l’Université de Pise en 1981 grâce au projet de recherche archéologique dans la région. .

Il a ajouté que la mission avait trouvé à l’intérieur de la tombe une statue en calcaire sur laquelle était écrit le nom du prince, une partie d’un cercueil en bois et un vase en poterie. Il a expliqué que la statue est actuellement conservée à l’intérieur de l’entrepôt du musée de Kom Ouchim, à Fayoum.

«Le plafond de la tombe s’est complètement effondré, peut-être à cause d’un tremblement de terre de l’histoire ancienne ou du poids des pierres du toit», a déclaré Sayed Al Choura, directeur général du secteur des antiquités.

Il a ajouté que la mission italienne avait construit un nouveau plafond pour protéger les inscriptions de la tombe sous le contrôle du Conseil suprême des antiquités.

(Visited 40 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires