En 2017 selon l’UNICEF, Boko-Haram a forcé 135 enfants à commettre des attentats suicides

18-01-2018 10:45 AM


Selon un rapport de l’UNICEF, dans le nord-est du Nigeria et au Cameroun, Boko Haram a forcé au moins 135 enfants à devenir des kamikazes, soit près de cinq fois plus qu’en 2016.
L‘insurrection de Boko Haram dans le nord du Nigeria aurait entraîné la mort d’au moins 20 000 personnes depuis 2009. En Octobre, le gouvernement nigérian a commencé à mener des procès de masse de plus de 6 600 suspects soupçonnés d’être membres du groupe terroriste dans une installation militaire dans la ville Kainji.
Le président nigérian Muhammadu Buhari a déclaré dans son discours du Nouvel An que Boko Haram avait été « battu ». Mais malgré les déclarations des autorités selon lesquelles le groupe avait été vaincus, les militants de Boko Haram ont intensifié leurs attaques contre des cibles militaires et civiles au cours des derniers mois.
Selon Manuel Fontaine, directeur des programmes d’urgence de l’UNICEF,
« Les enfants sont ciblés et exposés aux attaques et à la violence brutale dans leurs maisons, leurs écoles et leurs terrains de jeux. »

(Visited 18 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires