Célébrations historiques de la Nativité

11-01-2018 01:09 PM


Le Pape Tawadros II a présidé le samedi 6 janvier l’office de Noël. Une célébration historique très particulière, puisqu’il s’agissait de l’inauguration de la plus grande cathédrale du P-O, la cathédrale de la Nativité de Jésus, dans la nouvelle capitale administrative actuellement en construction à l’est du Caire en présence du président Abdel Fattah al-Sissi.
Les cloches de la cathédrale retentirent lorsque le Pape Tawadros reçut al-Sissi à l’extérieur de l’édifice et ils y entrèrent ensemble. Les femmes ont jubilé et de nombreux fidèles ont agité des drapeaux égyptiens ou ont jeté des boutons de roses blanches au président souriant, qui a fait un signe et a serré la main de certains d’entre eux.Arrivé aux côtés du Pape Tawadros II, Sissi s’est avancé jusqu’à l’autel au milieu des youyous de joie et des « nous vous aimons » criés par les fidèles. « Nous vous aimons aussi », a répondu le président, leur souhaitant un joyeux Noël et leur assurant que l’Égypte l’emporterait sur les jihadistes.
.Al-Sissi a dit que le bien et ceux qui cherchent la paix vont vaincre ceux qui cherchent le mal et la destruction. “Vous êtes notre famille, vous êtes des nôtres,nous sommes unis et personne ne nous divisera, “a déclaré M. Sissi. “Cette ouverture partielle de la cathédrale est un message très important de paix et d’amour non seulement pour les Egyptiens mais pour le monde entier”, a déclaré le président. avant la cérémonie présidée par le Pape Tawadros II.
Sa sainteté le Pape Tawadros II a de sa part prononcé une brève allocution dans laquelle il s’est exprimé en ces termes: “Au début, je voudrais remercier le président Abdel Fattah al-Sissi pour sa promesse de construire la nouvelle cathédrale dans la nouvelle capitale, avec une grande mosquée pour être le titre de la civilisation.Cet excellent travail est enregistré comme un travail sans précédent depuis 50 ans Comme si le Seigneur rappelait les souvenirs ; l’inauguration de la nouvelle cathédrale coïncide avec le Jubilé d’or de la Cathédrale Saint Marc à Abbasseya construite sous le primat du Pape Cyrille VI qui l’a inaugurée en 1968. Le président Gamal Abdel-Nasser a également assisté à la cérémonie d’inauguration. L’histoire va enregistrer cet événement de la création de la nouvelle cathédrale réalisé grâce au président al-Sissi. Je le remercie non seulement au nom des Coptes mais aussi au nom des Egyptiens, et nous sentons que nous commençons une nouvelle ère avec une nouvelle pensée pour construire notre Egypte bien-aimée.C’est la seule cathédrale portant ce nom, comme l’église de la Nativité à Jérusalem, et parce qu’elle a été déclarée à Noël et est venue du nom de la Nativité (Christmas): Christ – le Messie et Messi – la naissance, termes de la langue égyptienne , cet événement restera au centre de l’attention”.
Par ailleurs, dans son Message à l’occasion de la fête de la Nativité le Pape Tawadros II a indiqué que Noël est un renouvellement que nous célébrons tous les ans. Nous nous souvenons de la première création lorsque Dieu créa Adam et Ève et, avec eux, a commencé une belle vie. Ils se réjouirent de cette vie avec Dieu et vécurent d’une belle manière dans la pureté. Mais lorsque le péché entra dans leur vie, la puissante relation qu’ils avaient avec Dieu se délita. Adam et Ève eurent peur et se cachèrent. Alors, ils furent chassés loin de la face de Dieu. Ils se multiplièrent sur terre suivant le commandement de Dieu. Les nations et les races se répandirent dans divers lieux de la terre,.L’humanité se propagea et, avec elle, le péché, les conflits, le crime et la violence humaine. Les êtres humains entrèrent en guerres quasi permanentes, qu’elles soient des guerres internes ou externes. Nous entendons parler d’un grand nombre de conflits dans le monde. Nous nous demandons : quelle est la solution à ces conflits ? Comment l’humanité peut-elle les confronter ? En fait, nous pouvons trouver la réponse à cette question dans l’histoire de la Nativité. L’être humain doit vivre dans l’esprit et avec une âme d’enfant. Voici la réponse à cette question. Le Christ Jésus est venu dans le monde en naissant à Bethléem de Judée comme un petit nourrisson.
Ensuite il grandit comme un enfant puis un jeune homme. A chaque fois que nous célébrons la Nativité, nous célébrons l’enfance. Nous pouvons dire que l’enfance est la clef qui donne la solution au problème. Comment ? Il s’agit de l’âme d’enfant, celle que nous retrouvons dans chacun d’entre eux.L’enfance est la clef de la solution par ses caractéristiques et son esprit. La sainte Bible, dans l’évangile de saint Mattieu au chapitre 18 indique cet enseignement de notre Seigneur Jésus Christ : « si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux. » (Mt 18 : 3) Comment pouvons-nous revenir à l’enfance ? Ce retour se fera à travers les caractéristiques de l’enfance et que nous retrouvons chez de nombreux personnages de la Nativité.En premier lieu, la simplicité de l’enfance que l’on retrouve chez les modestes bergers qui gardaient leurs troupeaux dans les champs. L’ange leur apparut et leur donna la bonne nouvelle. Les bergers sont des nomades qui migrent de place en place. Leur vie est régie par la simplicité, celle de leurs migrations, de leur nourriture et de leur breuvage ainsi que celle de leur logement. L’être humain a besoin de revenir à la simplicité. La seconde caractéristique de l’enfant est la confiance, la foi, la certitude. Dans son innocence il croit tout. Nous retrouvons cela dans les évènements de la Nativité avec le prêtre Zacharie et sa femme Elisabeth. Lorsque Zacharie entendit la proclamation de l’ange, il devint silencieux comme le ventre d’Elisabeth l’était et comme le ciel semblait l’être. Mais au temps opportun, Dieu leur donna un fils, le plus grand parmi ceux qui sont nés d’une femme, et dont la Bible a beaucoup parlé. Sainte Elisabeth fit une puissante proclamation « Il a posé son regard sur moi pour effacer ce qui était ma honte devant les hommes. » (Lc 1 : 25) Ainsi elle croyait, elle avait la foi et était confiante.La troisième caractéristique est la pureté. L’enfant est une page blanche ; il est pur de cœur. Nous retrouvons clairement cette caractéristique chez notre mère, la sainte Vierge Marie qui reçut l’annonce de l’ange et répondit avec grande innocence. « Comment cela va-t-il se faire puisque je ne connais pas d’homme ?» (Lc 1 : 34) Lorsque l’ange lui expliqua : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu. » (Lc 1 : 35) elle répondit avec simplicité et pureté de cœur : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » (Lc 1 : 38) Le monde a besoin maintenant de cette caractéristique de l’enfance. La quatrième caractéristique de l’enfance est la joie et la louange. Comme nous le savons les enfants aiment la musique, les chants et les cantiques. Dans les évènements de la Nativité nous retrouvons les anges qui apparurent avec joie. Ils formèrent un grand chœur et dirent ce chant céleste : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes, qu’Il aime. » (Lc 2 :14). C’est une expression puissante et mélodieuse. Le monde a besoin d’apprendre la musique qui est un art très raffiné. Lorsque l’être humain apprend la musique, il peut repousser le péché car la musique le rend très sensible. La personne qui apprend la musique a la joie perpétuelle. Elle trouve que sa vie est belle et peut surmonter les conflits.Le cinquième signe est la sagesse qui est une caractéristique des adultes. Souvent nous trouvons que les réponses que font les enfants révèlent une grande sagesse. Les problèmes des adultes peuvent être résolus grâce à leur sagesse. Nous retrouvons la sagesse chez les mages qui vinrent d’orient pour offrir des cadeaux : de l’or, de l’encens et de la myrrhe. Les évènements de la Nativité nous invitent à vivre ces cinq caractéristiques de l’enfance. Grâce à elles, nous pouvons affronter les conflits qui se répandent à travers le monde.
Pour terminer je n’oublie pas de faire part de ma gratitude aux martyrs de la patrie et de réconforter les blessés. Que Dieu sauve l’Egypte et le monde entier et soutienne tous les responsables en Egypte pour assumer toutes leurs responsabilités.

(Visited 5 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires