Adieu Mgr Cappuci, un héros des églises d’Orient

15-01-2017 10:47 AM


Le Patriarcat de l’Église catholique Melkite a rendu un dernier hommage à son Vicaire patriarcal à Jérusalem, Mgr Hilarion Capucci, dans une messe funèbre officielle qui a eu lieu à l’Eglise Notre-Dame de l’Annonciation Patriarcale à Rabwah, dirigée par le patriarche Grégoire III Laham, aidé par un groupe d’évêques et de prêtres.

La prière funéraire a réuni des représentants des présidences palestinienne, libanaise et syrienne, ainsi que des représentants des patriarches des différentes églises, et un groupe de personnalités politiques et de partis en Palestine, en Syrie et au Liban, outre la famille du défunt archevêque, ses amis et proches.

Monseigneur Hillarion Capucci, ancien archevêque grec-catholique d’El Qods (Jérusalem), connu sous le nom du père-militant, est mort en exil à Rome à l’âge de 94 ans.

Né à Alep en Syrie en 1922, Monseigneur Capucci était archevêque grec-catholique de Jérusalem depuis 1965. Très engagé politiquement dans le combat pour les droits du peuple palestinien, il avait été arrêté par les forces d’occupation israéliennes en 1974 qui l’accusaient de transporter des armes à feu dans sa voiture pour le compte de l’organisation de libération de la Palestine.

Les charges retenues contre lui par les forces d’occupation étaient, pour les Palestiniens, une reconnaissance de son engagement très fort : “Contacts avec un agent étranger portant atteinte à la sécurité de l’Etat ; transport et détention d’armes et de matériel de sabotage ; services accomplis pour le compte d’une association illégale, en l’occurrence le Fatah”
Monseigneur Capucci est devenu un symbole pour les mouvements de résistance palestinien qui ont mené des opérations de fedayin pour réclamer sa libération. Il a été libéré en 1978 et expulsé de Palestine à la suite d’une action diplomatique menée par le Vatican.

Mais l’infatigable Mgr Capucci était de nouveau dans la “flottille de la liberté” qui a tenté en 2009 de briser le blocus contre Gaza. L’ancien archevêque d’El Qods se trouvait à bord d’un bateau transportant de l’aide humanitaire.

Il a participé également à l’opération mené une année plus tard en 2010 dans le cadre de la “flottille Free Gaza” qui transportait de l’aide humanitaire et des matériaux de construction destinés à la population de la bande de Gaza. Le Mavi Marmara qui faisait partie de la flotte a été brutalement attaqué par l’armée israélienne faisant neuf morts et 28 blessés, la plupart des turcs.

Monseigneur Capucci jouissait d’une grande estime chez les Palestiniens toutes religions confondues. Il célébra la messe de funérailles de Vittorio Arrigoni, un militant pro-palestinien enlevé et assassiné en avril 2011 par un groupe salafiste à Gaza. Un acte qui avait suscité la révulsion générale en Palestine.

(Visited 2 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires