Visite virtuelle du trajet de la Sainte Famille en sept langues

11-12-2022 09:22 PM

Maryam Farouk


Le pape Tawadros II, pape d’Alexandrie et patriarche de la prédication de Saint-Marc , a lancé à la cathédrale el Morcossia à Abbassia le premier site Web pour le trajet de la Sainte Famille avec la technologie “VR” pour tous les sites où le Christ est passé avec la Vierge Marie et Joseph le charpentier à l’intérieur de l’Égypte. La technologie «VR» (Réalité Virtuelle) permet de visiter virtuellement les lieux bénis du trajet de la Sainte Famille en Égypte et d’explorer tous ses détails, en plus de diverses images, présentations vidéo et détails des informations sur chaque site en sept langues : “l’arabe, l’anglais, le français, l’allemand, l’italien, l’espagnol et le russe”

SS a déclaré lors du lancement du site que le projet présente de multiples avantages, non seulement d’un point de vue religieux, vu que l’Égypte se distingue par le fait que le trajet de la Sainte Famille a été parcouru à l’intérieur de ses frontières et non dans d’autres pays du monde, en plus du fait que ce trajet comprend de multiples dimensions, y compris spirituelle, ascétique, touristique, archéologique, historique, patriotique et nationale, en plus de la dimension économique, et que le projet atteindrait des aspects positifs.

Il a loué l’intérêt de la fondation «EGYPTE BENIE» pour le périple et la traduction de toutes ses étapes en plusieurs langues pour atteindre le plus grand segment de personnes à travers le monde, indiquant que les ajouts technologiques le rendront plus attrayant pour les jeunes et les moins jeunes, espérant que le projet aura un lieu fixe qui permet des visites continues tout au long de la journée.

Le pape a exprimé son admiration pour le deuxième objectif de la Fondation qui est lié au développement communautaire des zones entourant les sites du chemin dans les huit gouvernorats d’Égypte, expliquant que le développement élèverait le niveau de sensibilisation environnementale, culturelle et économique parmi les résidents autour des sites d’une manière qui en fait les principaux gardiens des antiquités se trouvant dans chaque zone. Il a souligné que tous les Égyptiens, musulmans et chrétiens, ont une croyance particulière dans l’idée de la bénédiction que nous héritons de nos ancêtres en général, ainsi que la bénédiction que la Sainte Famille nous donne dans les terres égyptiennes.

Pour sa part, Nasser Sobhi, président du conseil d’administration de la Fondation “Egypte Bénie”, a déclaré que la Fondation vise à soutenir le projet de relance du trajet de la Sainte Famille, en plus de ce que font les dirigeants de l’État, sous la conduite du président Abdel Fattah El-Sissi, considérant le projet de revitalisation du chemin de la Sainte Famille comme un projet national pour mettre l’Égypte sur la carte du tourisme spirituel, attirer des groupes de touristes du monde entier et développer les sites du périple s’étendant du nord du Sinaï à Assiout en Haute-Égypte, en plus de rehausser le niveau du lieu et de le développer et d’améliorer les moyens de subsistance de la population et de leur offrir des opportunités d’emploi autour des sites dans 8 gouvernorats.

Il a ajouté que le premier objectif de la Fondation est de faire connaître le chemin de la Sainte Famille, expliquant à quel point la Fondation tient à ce que le site Web soit lancé en sept langues pour garantir d’atteindre le plus grand nombre possible de destinataires à travers le monde. Quant au deuxième objectif de la Fondation, il est de contribuer au développement des communautés entourant les zones de l’itinéraire en formant leurs résidents à l’artisanat qui les aide à obtenir des opportunités d’emploi au service de l’industrie touristique, ainsi que la formation à la manière de traiter les touristes pour élever leur niveau économique et limiter leur migration en dehors de leurs gouvernorats.

Dina Sidhom, membre de la Fondation, a expliqué que l’idée est née en 2000, lorsque «nous, journalistes du journal Watani, rêvions de recueillir des informations précises sur le parcours de la Sainte Famille. Nous avons eu des séances de traduction, des comparaisons avec des livres écrits en notre langue arabe et la lecture de brochures que nous avons recueillies auprès de divers monastères… La recherche s’est poursuivie pendant quatre ans, puis nous avons décidé de nous tourner vers la photographie en direct par notre passion d’obtenir une photo et une vidéo de haute qualité, alors mon collègue Nasser Sobhi avait eu cette chance et il est sorti avec ses caméras et s’est mis en route. Nous n’avions pas une vision claire du domaine où tout ce travail serait employé, mais nous avions une forte passion de mettre en valeur la beauté de ce que nous avons appris avec précision… L’ingénieure Samia Sidhom nous a beaucoup encouragés, et en 2006 nous avions un fichier intégré d’informations, vidéos et photos, et nous avons essayé de les rassembler sur un site internet, mais nous n’avons pas pu le faire à cause de la situation financière».

Dina Sidhom a ajouté que les années ont passé et la révolution est survenue, puis l’État a commencé à annoncer son intérêt pour ce périple unique, et à partir de là le projet a repris vie, et ils ont commencé à discuter avec le ministère du Tourisme et l’Autorité de développement du tourisme et à se déplacer avec les délégations touristiques qui attendaient le développement des sites, surveillant tout le développement avec les caméras. «Nous étions satisfaits de chaque développement ou ouverture de l’un des sites, comme si une partie de notre rêve s’était réalisée, et à partir de ce moment, le rêve a commencé à devenir plus concret et plus fort, et notre objectif est devenu de communiquer la beauté et le caractère unique de notre pays avec ce grand héritage au reste du monde. Sobhi a suggéré de travailler avec la technologie VR et a affirmé qu’il est prêt pour un périple photographié, expliquant que ce sera notre accès au monde entier car c’est la technologie de l’époque. J’avais peur que ce soit un nouvel échec ou que ce soit un matériel enfermé dans les tiroirs comme pour les efforts des années passées, mais je témoigne que grâce à lui et à sa vision d’avenir il a travaillé dur et trouvé un photographe distingué et nous a aidés à réaliser notre rêve auquel à ce moment-là un groupe magnifique et diversifié d’Égyptiens a participé avec nous. Nous avons donc fondé la Fondation «Egypte Bénie» qui a annoncé son premier objectif consistant à faire connaître le chemin de la Sainte Famille à l’intérieur et à l’extérieur de l’Égypte. Cependant la pandémie du Coronavirus a surgi et nos réunions se sont multipliées, et le projet s’est cristallisé jusqu’à son achèvement en 2022», a-t-elle raconté.

«Ainsi, nous avons rendu visite à Sa Sainteté le Pape Tawadros II pour lui présenter le projet et obtenir sa bénédiction en tant que chef de l’église qui a préservé ce grand héritage égyptien pendant plus de 2020 ans. Nous avons trouvé encouragement, accueil et fierté en nous donnant l’opportunité de montrer ce site à tous les membres du Saint Synode qui viennent de toutes les régions du monde et en adoptant ce projet, jusqu’à ce que Sa Sainteté inaugure et lance le site de la Sainte Famille pour être une plate-forme d’informations transparentes et vraies qui promeut le tourisme pour un produit unique dans notre Egypte bien-aimée», a-t-elle ajouté

Elle a indiqué: «Nous sommes un groupe d’Egyptiens de divers âges, et leurs activités pratiques comprennent les professions d’entreprises privées, les affaires, l’ingénierie, le tourisme, le journalisme, la photographie professionnelle, et d’autres». «Nous sommes unis par l’amour pour l’Égypte et la passion pour son histoire et son patrimoine authentique, nous travaillons donc dur pour préserver son patrimoine et l’environnement qui l’entoure. La fondation «EGYPTE BENIE POUR LE DEVELOPPEMENT ET LA REVITALISATION DU PATRIMOINE» a été enregistrée au ministère de la Solidarité sociale sous la publication numéro 11073 pour concrétiser notre amour pour l’Égypte et notre passion pour son patrimoine en actions efficaces pour son profit ainsi que celui de ses fils et ses filles», a-t-elle conclu.

(Visited 9 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires