Centenaire de Toutankhamon (1922-2022)

23-10-2022 07:59 AM


Le ministère du Tourisme et des Antiquités poursuit le lancement d’une campagne sur ses réseaux sociaux sous le thème “Cent ans de Toutankhamon : des antiquités merveilleuses”, pour commémorer le centenaire de l’une des plus importantes et plus admirables découvertes archéologiques au monde. La campagne a pour objet d’informer le public de certaines pièces antiques distinguées qui ont été mises au jour dans la tombe du roi Toutankhamon, afin d’améliorer la sensibilisation touristique et archéologique des citoyens et de porter à leur connaissance l’importance de cette grande découverte qui a eu lieu le 4 novembre 1922 grâce à l’archéologue britannique Howard Carter. A l’époque, les découvertes mises au jour dans la tombe de Toutankhamon ont été transportées au musée du Caire à Tahrir et sont en cours d’être transportées vers le Grand musée égyptien où elles seront exposées au complet et d’une façon permanente.

La campagne en question doit se terminer par une conférence intitulée “Au-delà de l’éternité : conférence sur le centenaire de Toutankhamon” à Louxor. Le discours principal de cette conférence sera prononcé le 4 novembre par Dr Zahi Hawass, égyptologue de renom et ancien ministre des Antiquités. La première session comprendra des présentations de Lord George Carnarvon et de Lady Fiona Carnarvon, les descendants de Lord George Herbert, 5e comte de Carnarvon, qui a parrainé les fouilles de Howard Carter dans la tombe de Toutankhamon. L’objectif de cette conférence est de célébrer le centenaire de cette découverte emblématique en la contextualisant et en présentant les dernières recherches sur Toutankhamon, ainsi que sur sa tombe.

A cet égard il est à noter que le 4 novembre 1922, un porteur d’eau de 12 ans découvrit une marche de pierre plate dans le sol de la Vallée des Rois. L’archéologue Howard Carter est convoqué. D’autres marches ont été mises au jour, puis un tunnel est dégagé. Finalement, Carter et son mécène, Lord Carnarvon, se retrouvèrent à regarder, à la lumière d’une bougie, la tombe étincelante de Toutankhamon. Face à eux, la plus grande découverte archéologique de tous les temps.

Howard Carter naît dans le quartier de Kensington à Londres le 9 mai 1874. Son père, Samuel Carter, était un peintre animalier et paysagiste connu, à la formation académique toutefois assez limitée. C’est d’ailleurs au cours d’une séance de peinture par son père, qui réalise le portrait d’un fameux égyptologue, que naît la vocation de Carter pour l’égyptologie. La visite de Didlington Hall, demeure de la famille du Baron Amherst qui accueille une immense collection d’antiquités égyptiennes, est ainsi à l’origine de son intérêt pour ce sujet.

En 1891, Lady Amherst se prit d’admiration et d’intérêt pour les talents artistiques de Carter. Elle incita la Fondation pour l’Exploration de l’Égypte à envoyer Carter, alors âgé de 17 ans, assister un ami de la famille, Percy Newberry. Il fut chargé de répertorier les découvertes issues des fouilles des sépultures du Moyen-Empire à Beni Hassan. La mission d’Howard consistait à dessiner les découvertes archéologiques de Newberry. Huit ans plus tard, en 1899, il fut nommé inspecteur des monuments de Haute-Égypte au Service des Antiquités Égyptiennes. Au cours des années suivantes, il travailla sur différents sites archéologiques comme Amarna, Deir el-Bahari, Thèbes, Abou Simbel et Edfou.

Sous la supervision de celui-ci, Carter mena les fouilles d’hypogées de nobles égyptiens. Le responsable du Service des Antiquités Égyptiennes, Gaston Maspero, a recommandé Carter à Carnarvon car il savait qu’il aura recours à des moyens modernes, tant pour conduire les fouilles que pour le travail de répertoriage. Lord Carnarvon obtint un permis de fouilles pour la vallée des Rois en juin 1914, à l’endroit où était supposée se trouver la tombe de Toutankhamon. Il confia les recherches à Carter.

Lorsque Carter a commencé à travailler en Égypte en 1891, les tombes de la plupart des pharaons répertoriés avaient été découvertes. L’un d’entre eux, cependant, s’est révélé insaisissable : le roi Toutankhamon, dont le lieu de repos n’avait pas encore été découvert et dont les égyptologues savaient très peu de choses.

À la fin de la Première Guerre mondiale, Carter s’est fixé pour objectif d’être le premier à découvrir la tombe de Toutankhamon. Il avait travaillé en Égypte pendant 31 ans.

En 1907, il commence à travailler pour George Herbert, le cinquième comte de Carnarvon, qui l’aidera dans sa quête pour découvrir la tombe perdue de Toutankhamon.

Carter était certainement dévoué, dépensant énormément d’argent et de temps pour découvrir la tombe. Avec Lord Carnarvon comme parrain, il commença à travailler sérieusement à l’excavation de la Vallée des Rois. Hélas, même après cinq ans de travail, Carter n’est pas en mesure de rapporter quoi que ce soit de substantiel.

Il refusa cependant d’abandonner, travaillant sans relâche à l’accomplissement de sa quête, et bientôt, Carter fut récompensé au-delà de son imagination. La découverte de marches sous le sable, le 4 novembre 1922, constitue une percée pour Carter. Enfin, sa recherche inlassable de Toutankhamon allait porter ses fruits. Il annonça la découverte le 6 novembre, et il fallut attendre trois semaines pour qu’il puisse commencer à creuser dans la tombe.

Les ouvriers ont dégagé toutes les marches et la porte scellée de la tombe, qui avait été forcée à un moment donné par des pilleurs mais refermée, ce qui laissait espérer que le contenu n’avait pas été pillé.

Carter est finalement entré le 25 novembre, trouvant des preuves de la présence de trous refermés, mais notant que cela faisait probablement des milliers d’années que personne n’était entré à nouveau.

Lorsque Carter a fait un trou dans la porte scellée et a jeté un coup d’œil à l’intérieur, il a été stupéfait. L’or inondait ses sens, et des statues d’animaux, de riches parfums, des piles d’ébène, des jouets d’enfant et le pharaon lui-même ornaient la pièce aux côtés d’innombrables autres trésors. C’était une abondance de richesses comme il n’y en avait jamais eu auparavant.

Le tombeau est alors sécurisé et Carter y entre le lendemain en présence d’un fonctionnaire du Département égyptien des Antiquités. L’assistant Arthur Callender fournit un éclairage électrique, qui permet de mettre en lumière les canapés dorés, les coffres, les sanctuaires et les trônes. Plus de 5000 objets seront trouvés dans la tombe bien conservée. Le 29 novembre 1922, le tombeau est ouvert en présence de fonctionnaires égyptiens et un certain nombre de dignitaires invités.

Carter a l’immense tâche de recenser et de répertorier tous les objets de la tombe, y compris le célèbre masque funéraire de Toutankhamon.
Howard Carter demande l’aide d’Albert Lythgoe, membre de l’équipe de fouilles du Metropolitan Museum, qui travaille justement à proximité. Lythgoe met à disposition certains membres de son personnel, y compris les photographes archéologiques Harry Burton et Arthur Mace. Le gouvernement égyptien dépêche également le chimiste analytique Alfred Lucas. Au cours des mois suivants, le contenu de la tombe sera ainsi catalogué et conservé.

La découverte de la tombe fait de Carter une célébrité internationale, il fera une tournée aux États-Unis en donnant des conférences sur ses découvertes. Cette découverte a été très importante car elle a permis aux archéologues de comprendre à quoi ressemblait une tombe égyptienne. Cela a fourni de nouvelles informations sur l’Égypte ancienne et l’art égyptien ancien.

Lord Carnarvon meurt le 5 avril 1923 d’une piqûre de moustique infectée. Cela a conduit les journaux de l’époque à faire ses gros titres avec – « la malédiction des pharaons » cause la mort de ceux qui dérangent la momie d’un pharaon égyptien ancien. Howard Carter décède le 2 mars 1939 à l’âge de 64 ans. Il souffrait d’un lymphome.
Sur la tombe d’Howard Carter, on peut lire : « Puisse ton esprit vivre, puisses-tu vivre des millions d’années, toi qui aimas Thèbes, ton visage face au vent du nord et tes yeux contemplant le bonheur, Ô nuit, déploie tes ailes sur moi telles des étoiles éternelles ».

(Visited 17 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires