Dernières nouvelles

Souffle de vie au tramway d’Alexandrie 

26 Mars 2015 2:49 pm

Lors de la troisième journée de la Conférence sur le développement économique de l’Égypte (EEDC) organisée à Charm El-Cheikh, l’Agence Française de Développement (AFD) a exprimé son intérêt de principe à contribuer au financement du projet de modernisation du tramway de Raml (dit « tramway bleu ») à Alexandrie. Ce projet a été récemment choisi par les autorités égyptiennes comme étant le projet de transport le plus prioritaire pour la ville d’Alexandrie. La société de conseil en ingénierie Egis Rail a présenté le projet lors de la Conférence.

La sélection du projet a été effectuée sur la base des résultats d’une étude sur les transports urbains à Alexandrie, réalisée par Egis Rail et financée grâce à un don délégué à l’AFD par l’Union européenne. La première phase de l’étude a permis de dresser un diagnostic détaillé de la situation des transports à Alexandrie, et d’analyser la pertinence de différentes alternatives de transport pour la ville. La seconde phase de l’étude consistera en une étude de faisabilité détaillée du projet de modernisation du tramway bleu.

Histoire d’un tram

Le tramway d’Alexandrie commence à fonctionner en 1860. Il est le plus ancien tramway d’Afrique et l’un des plus anciens du monde. Il fonctionne d’abord à traction hippomobile, puis à traction à vapeur, et est enfin électrifié en 1902. La plupart des machines ont été héritées des réseaux de Bruxelles, Copenhague et Budapest, quelques modèles plus rares viennent du Japon.

Au début du XIXe siècle, les tramways étaient en bois. Ils ont servi fidèlement jusque dans les années 1960. Une restauration du plus vieux tramway en bois a permis d’en faire un tramway dédié au tourisme. Tout a été conservé.

Les rames actuelles sont exploitées à travers un ensemble de voitures couplées, l’une étant réservée aux femmes. La plupart des voitures sont à plateforme unique, mais un certain nombre de voitures modernes à deux étages sont en service. La gare centrale de la station de Raml dispose de cinq voies pour les deux réseaux, les trams bleus circulent vers l’est, les trams jaunes circulent vers l’ouest.

Les tramways électriques à Alexandrie sont maintenant centenaires, mais en fait ils sont plus anciens car la première ligne fut installée en 1863, mais les voitures étaient tirées par des chevaux.

 

Le 11 septembre 1897, Son Altesse le Khédive Abbas II Helmi inaugura la première ligne des tramways électriques d’Alexandrie entre la place Sainte Catherine et le Mex.

Rappelons la création des tramways à Alexandrie. Le 6 août 1860, le gouvernement égyptien avait accordé au Britannique Sir Edward San John Firman l’autorisation de créer une voie ferrée entre Alexandrie et Ramleh.

Le 22 août 1860, Sir Edward demanda au ministère égyptien des Affaires étrangères de créer une société pour exécuter son projet et le 31 octobre 1860 le ministère donna son accord à la concession.

Le 16 avril 1862, une société nommée “Strada Ferrata Tra Alessandria e Ramleh” fut créée à Alexandrie avec un capital de 12.000 livres représenté par 1.200 actions. Sir Edward céda la concession à la société contre 30 pour cent des bénéfices pour les trois premières années.

Les premiers rails furent installés au mois de septembre 1862 entre l’emplacement des obélisques de Cléopâtre et Ramleh. 1.200 ouvriers furent affectés à ce travail.

Le 8 janvier 1863, ce fut inauguration du premier transport public: un wagon de première classe, deux de seconde et un de troisième classe. Le convoi était tiré par quatre chevaux.

Le 28 juin 1863, une nouvelle société prit en charge les transports publics, la “Alexandria and Ramleh Railway Co. Ltd” et le 23 août 1863, une locomotive à vapeur remplaça les chevaux. Le 11 septembre 1897, les locomotives à vapeur furent remplacées par des motrices électriques.