Les événements de la Nativité, une invitation à la vie céleste

18-01-2023 06:45 PM


A l’occasion de Noël et du nouvel an 2023 le pape Tawadros II, pape d’Alexandrie et patriarche de la prédication de Saint-Marc, a adressé un message qui a été traduit en plusieurs langues dont l’anglais, le français, l’allemand, l’italien, le chinois, le japonais, le suédois et le danois pour féliciter les Coptes d’Egypte et la Diaspora .

Dans ce message le pape a présenté ses vœux à cette occasion, les envoyant de la terre d’Egypte à toutes les éparchies et les églises coptes à travers le monde : en Afrique, en Asie, en Europe ainsi qu’en Amérique du nord et du sud. Il a exprimé son souhait de les offrir de la part du saint synode de l’Eglise Copte-Orthodoxe, au nom de tous les coptes se trouvant en Egypte. Il les a félicité à l’occasion de la fête de la Nativité selon le calendrier oriental (Julien) et le calendrier copte (l’année des martyrs) , la célébrant chaque 29 Kiyahk.

Il a indiqué qu’en cette fête de la Nativité on retrouve plusieurs situations. Parmi les plus répandues la proclamation, comme le dit la prophétie, que Bethléem « n’est certainement pas la moins importante des localités de Judée ». Bethléem est un petit village inconnu mais il est devenu le village le plus connu dans le monde qui s’enorgueillit de la naissance du Christ sur ses terres, dans une petite mangeoire. Le mot « petit » attire l’attention sur les évènements de la Nativité qui semblent sans importance.

Il a poursuivi qu’en premier lieu on rencontre l’étoile. Comme on le sait, l’étoile apparaît toute petite dans le ciel tel que l’on puisse la voir de la terre. Mais l’étoile de la Nativité a plusieurs caractéristiques. Elle bouge et s’arrête lorsque les mages veulent se reposer après un long voyage. Elle était un guide et un accompagnateur pour les mages qui sont venus d’orient pour offrir leurs présents : de l’or, de l’encens et de la myrrhe. Ce qui importe là est l’existence de cette étoile qui élève le regard vers le ciel. Elle indique la vie d’en-haut. C’est ainsi que les évènements de la Nativité envoient un message à ceux qui sont sur terre pour que notre vie soit céleste et lumineuse. Nous en avons grand besoin sur terre là où se propagent le péché, le mal, et les nombreuses perversions. Mais lorsque l’être humain s’élève comme l’étoile, il devient lumineux. C’est çà la vie céleste. Saint Jean Chrysostome s’exprime remarquablement en disant : « Que tu sois soleil, lune ou étoile, l’important est d’être au ciel. » Le soleil peut symboliser l’être puissant et réputé, tandis que la lune symboliserait la personne moins connue et l’étoile peut être imperceptible comme celle de la Nativité et comme le village de Bethléem. L’important est que notre vie soit au ciel.

Le pape a ajouté que la seconde situation retrouvée est cette vieille tradition du sapin de Noël. Le sapin est un arbre qui demeure vert et rappelle le premier psaume que l’on prie en introduction des psaumes et l’on dit au sujet de celui qui suit le chemin de Dieu «qu’il sera comme l’arbre planté près des eaux courantes, qui donne son fruit en son temps, et dont jamais le feuillage ne tombe, tout ce qu’il fait réussira». Cet arbre incite à avoir une vie fructueuse et cela tout au long de l’année. Qu’elle répande la vertu, la bonne conduite et les bonnes relations avec toute personne. Le sapin est un arbre enraciné dans le sol. Il apprend la fermeté et la progression. De plus l’arbre symbolise le ciel puisqu’il s’élève d’année en année. En progressant les yeux et les cœurs se dirigent vers le ciel.

Il a dit en outre en troisième lieu que:parmi les nombreux messages de la Nativité, il y a Bethléem lorsque saint Joseph, le charpentier, avec sainte Marie, notre mère, ne trouvèrent pas de place car Bethléem était remplie à cause du recensement. Tout était plein. L’aubergiste leur indiqua la mangeoire. On ne sait pas si cette mangeoire était susceptible de servir d’hébergement ou si elle était uniquement destinée aux animaux. On constate qu’il n’a pas dit « je n’ai pas de place » mais leur a indiqué la mangeoire. Ici apparaît la vie destinée au service des autres qui évite de dire : je n’ai pas, il n’y a pas, ou tout simplement « non ». Il a trouvé cet endroit qui est appelé mangeoire ou crèche. C’est une grange destinée principalement aux animaux de la ferme. Cet endroit est devenu un lieu chaleureux, lumineux, brillant et réputé. L’aubergiste dont on ne connaît pas le nom a rendu ce service avec amour et il a résolu le problème. Le serviteur est celui qui résout les problèmes et évite de refuser de rendre service aux autres et de les aider. Voici pourquoi Bethléem « n’est certainement pas la moins importante des localités de Judée ». Elle est maintenant réputée dans le monde entier.

«Voici les messages de la Nativité : l’étoile qui symbolise la vie céleste, l’arbre qui incite à une vie fructueuse et la mangeoire qui nous indique comment rendre service. Ces messages, ainsi que d’autres, je vous les présente à tous dans chaque église et dans chaque diocèse. Je les offre aux pères les évêques, les métropolites, les prêtres, aux conseils des églises, aux diacres et aux fidèles. Je les offre aussi aux jeunes et aux enfants dans chaque église et en tout lieu où des coptes célèbrent aujourd’hui Noël. Je vous envoie mes salutations avec tout mon amour de la terre d’Egypte, là où saint Marc a proclamé l’Evangile, de notre pays bien-aimé. Je vous félicite et vous souhaite que cette nouvelle année soit heureuse», a-t-il conclu.
.
A noter que Sa Sainteté le pape Tawadros II, pape d’Alexandrie et patriarche du siège de Saint-Marc avait présidé, vendredi 6 janvier, l’office de la messe de Noël à la cathédrale de la Nativité du Christ, dans la nouvelle capitale administrative, avec la participation de plusieurs évêques, prêtres, moines et fidèles de l’église, ainsi que d’hommes d’État de haut rang, de plusieurs ministres, diplomates, ambassadeurs de pays et personnalités publiques.
Le président Abdel Fattah El-Sissi a tenu à féliciter en personne les coptes à cette cérémonie.

(Visited 3 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires