Dernières nouvelles

Tawadros II reçoit la cathédrale d'Autriche

Michael Victor

2 Juin 2016 2:09 pm

En présence de Sa Sainteté le pape Tawadros II d’Alexandrie, au cours de sa visite en Autriche, et un certain nombre de dignitaires de l’église copte, ainsi que le cardinal Schönborn archevêque d’Autriche, et les dignitaires de l’église autrichienne, une grande fête a été organisée pour marquer la livraison de la cathédrale catholique autrichienne, l’église de Marie la Victorieuse à notre église copte orthodoxe.
Le cardinal Schönborn avait décidé d’offrir à l’Eglise copte en Autriche cette cathédrale située au cœur de Vienne, dans le cadre de relations amoureuses qui existent entre les églises catholique et copte en Autriche.
L’imposante façade de l’église de Marie la Victorieuse a honoré l’horizon de la ville de Vienne pour un peu moins d’un siècle et demi aujourd’hui. Joyau de l’architecture de l’époque gothique moderne, elle possède le deuxième plus grand dôme de Vienne. Elle remonte à 1870 et est parmi les sites touristiques de la ville.
L’église combine des éléments architecturaux de la fin de la basilique impériale romaine, des églises byzantines, de la période gothique française, ainsi que des bâtiments planifiées avec des dômes de style baroque de la Renaissance. Tous sont moulés dans une harmonie d’ensemble.
La base de l’église est un octogone, symbole de la Jérusalem céleste. Le grand dôme de 34 mètres repose sur huit piliers massifs, mais minces. L’entrée principale dispose de deux tours construites de manière à maintenir une vue dégagée vers l’immense dôme autour duquel tourne un large espace où l’on peut marcher et grimper sur des échelles et à travers les puits de lumière de la lanterne de la tourelle de la crête. De là, les visiteurs ont une vue magnifique de Vienne et au-delà, jusqu’à la forêt de Vienne.

“Grand cadeau de Dieu”

Maintenant, l’église de Marie la Victorieuse, cette fierté de l’Eglise catholique autrichienne, est passée dans les mains coptes orthodoxes, un cadeau de la première à la seconde. Les deux églises entretiennent des relations exemplaires.
Vendredi 20 mai, le pape Tawadros II qui était en visite à Vienne pour des raisons pastorales et médicales, a consacré l’église de Marie la Victorieuse à la Sainte Vierge et l’Archange Michel selon le rituel orthodoxe copte. Avec lui était l’Anba Gabriel, copte évêque orthodoxe d’Autriche, et un certain nombre d’évêques coptes orthodoxes en Europe.
Le lendemain, une cérémonie a eu lieu à l’église pour célébrer son transfert à l’Église copte orthodoxe. Le pape Tawadros II, Patriarche de l’Eglise orthodoxe copte; et le cardinal Christoph Schonborn, archevêque de l’Eglise catholique en Autriche, ont présidé la célébration.
Le cardinal Schönborn a prononcé un mot dans lequel il a exprimé ses sentiments chaleureux pour l’Eglise copte, dont il a décrit la présence à Vienne comme un «grand don de Dieu”. Il a dit que la Sainte Famille avait visité l’Egypte et la bénit, et que le peuple copte étaient pieux, travailleur et aimait son Église et le pape excessivement.
Le cardinal Schönborn a dit que l’église de Marie la Victorieuse était chère au cœur des catholiques qui, en la donnant aux Coptes, leur a donné leur cœur. Il a remercié la congrégation catholique qui avait volontairement fait de cette «offre», comme l’Anba Gabriel l’a appelée, un acte d’amour.
L’archevêque de l’Eglise catholique en Autriche a souligné, dans son allocution à Vienne pour marquer la livraison de la cathédrale à l’Eglise copte orthodoxe, que la présence de l’Eglise copte en Autriche et surtout à Vienne est un grand don de Dieu. Il a ajouté qu’il se souvient fièrement de Sa Sainteté le Pape Chenouda qui a dit à plusieurs reprises qu’il était son souhait d’avoir dans le 22ème quartier une grande cathédrale.

L’amour ne faillit jamais

Le cardinal Schönborn a parlé de Sainte Marie la Victorieuse, en disant que la vraie victoire ne peut être atteinte que par l’amour pas la haine; la victoire, dit-il, ne peut être atteinte par la violence de l’épée, mais par “l’amour de Jésus-Christ qui est mort pour nous sur la croix”.
Le pape Tawadros a également parlé de l’amour, en disant qu’il considérait cette journée une fête de joie et d’amour entre l’Orient et l’Occident. Il a remercié le Seigneur pour Sa sollicitude pour son peuple en tout temps, et a remercié la congrégation de l’église de Marie la Victorieuse, et le cardinal Christoph Schönborn pour le “bel acte d’amour» qu’ils ont fait.
“Lors de ma visite chez François à Rome le 10 mai 2013, nous avons décidé de prier les uns pour les autres et de célébrer le jour 10 mai de chaque année comme Journée de l’Amour. Nous avons fait cela chaque année depuis lors, lequel jour nous aussi appelle les uns des autres à commémorer l’amour entre nos deux Églises. Je propose maintenant que l’Autriche devrait aussi se joindre à nous pour célébrer cette Journée de l’amour le 10 mai de chaque année.
“Cette église porte un beau nom: Marie la Victorieuse», a déclaré le pape Tawadros. “Comme l’a dit le cardinal Schonborn, la victoire de la Sainte Vierge est venue par l’amour seul. Cette église maintenant relaie fortement ce message d’amour, car la Bible dit: L’amour ne faillit jamais “.