Dernières nouvelles

Ouverture de la cause de béatification de Boutros Cassab

16 Août 2015 11:08 am

 
Un laïc marié, père de trois enfants, il avait une grande influence sur la mission de l’Église melkite et le Moyen-Orient. Il a été impliqué dans le travail de la charité avec la Société de Saint Vincent de Paul et des groupes de jeunes. Chrétiens et musulmans, les Egyptiens et les étrangers confirment son esprit charitable et œcuménique.
Dans un office solennel qui a eu lieu à la cathédrale du Caire de la Résurrection, le patriarche Grégoire III d’Antioche et de tout l’Orient a officiellement ouvert la cause de béatification et de canonisation de Boutros Cassab, connu comme «l’apôtre de la Haute Egypte et des jeunes».
La cérémonie a eu lieu au 102ème anniversaire de sa naissance, soit le 8 Août 1913. Pendant l’office, le patriarche a souligné la charité du travail de Cassab dans la Société de Saint Vincent de Paul, ainsi que son leadership dans diverses associations de jeunes catholiques.
Boutros Cassab, qui était marié et père de trois enfants, est décédé le 23 Mars 1986, à Béni Soueif. Tout de suite, les gens ont parlé de ses «vertus héroïques». Durant sa vie, son travail apostolique d’Alexandrie lui a valu le surnom d’Apôtre de la Haute-Egypte et du Delta.
En 2012, le Synode de l’Eglise melkite a demandé que la cause de sa béatification soit ouverte, et a chargé le processus au patriarche d’Antioche, qui est aussi patriarche d’Alexandrie.
Le patriarche Grégoire III Laham a présenté cet apôtre de la Haute-Egypte et de la jeunesse dans le communiqué suivant du Patriarcat:

« C’est avec une joie profonde que nous ouvrons la procédure de la cause de béatification et de canonisation de Boutros Cassab, cet immense chrétien, ce laïc profondément engagé dans sa foi qui fut à l’origine du plus grand nombre d’associations d’action catholique au service de la jeunesse. Ce fut l’axe de sa vie, l’engagement de toute sa vie… sans oublier, d’une part, son engagement au sein de la Société Saint-Vincent-de-Paul qui illuminera sa vie de chrétien et qu’il présidera de très longues années. Et de l’autre, son engagement au sein des institutions propres de son Église, comme son Conseil supérieur… » a affirmé Grégoire III durant la cérémonie. 
« Et c’est avec beaucoup d’attention que nous avons lu et étudié les témoignages des personnalités tant égyptiennes que melkites, françaises, chrétiennes ou musulmanes relatant leur rencontre avec Boutros Cassab. Venant d’horizons différents, ils disent tous comment tout engagement spirituel, œcuménique, ecclésial, au service des jeunes trouvait Boutros Cassab à son service et souvent à sa tête. Il a été sans aucun doute le laïc qui a eu la plus grande des influences au sein de l’Église en Égypte, répétant sans cesse : le travail au sein de l’Église catholique est toute ma vie ! »
« Il a été l’apôtre de Haute-Égypte, du Saïd, mais aussi l’apôtre de la jeunesse, exemple quotidien du laïc engagé vivant sa foi, attaché aux valeurs de l’Évangile. La cause de béatification et de canonisation de Boutros Cassab est un long et lent travail ecclésial qui demande beaucoup de précision, et sans jamais préjuger des décisions de l’Église, nous pouvons déjà dire avec le psalmiste : Dieu est grand dans ses saints, et avec Notre-Dame, le Seigneur fit pour moi des merveilles ! Saint est son nom ! Nous demandons son intercession et sa bénédiction pour cette cause que nous ouvrons aujourd’hui. »
« Les Églises d’Orient ont donné à l’Église universelle de grands saints comme saint Charbel et sainte Rafqa. Plus récemment encore, notre Église a donné deux saintes dont l’exemple et le charisme sont autant de guides pour chacun de nous : sainte Marie de Jésus Crucifié ou sainte Alfonsine Ghattas. Que ces saints donnent à nos Églises et nos fidèles de pouvoir réaliser le rêve de chaque homme créé à l’image de Dieu : être un saint ! Réalisant la parole de Notre-Seigneur Jésus-Christ : “Vous, soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait” ! »