Dernières nouvelles

Nouvelle martyre de la foi, portant sa croix avec Jésus-Christ

5 Avril 2014 8:41 pm

Marie Sameh George, 25 ans, est l’une des cinq morts de la manifestation violente des islamistes vendredi 28 mars 2014 à Ain Chams.
La communauté copte a demandé une investigation immédiate, et que les responsables soient jugés au plus vite.

L’office funèbre de Marie Sameh George a eu lieu en l’église Mar Guirguis, à Manchiet el-Tahrir, Guesr el-Suez, samedi 29 mars.
Des dizaines de personnes se sont rassemblées à l’extérieur de l’église pendant les funérailles, portant des banderoles contre le terrorisme et la Fratrie terroriste, et exhortant l’unité nationale.
George Ayoub, curé de l’église de Saint-Georges de Manchiet el-Tahrir, a demandé aux participants aux funérailles de faire prévaloir l’amour des autres qui ont tué Marie parce que le christianisme nous a enseigné cela, et que nous devons prier pour leur repentir de leurs mauvaises actions.
” Si nous méditons sur cet incident, nous verrons que tous les êtres humains dans toutes les religions croient en la mort, et que nous y sommes tous destinés, et le christianisme nous a appris à ne pas avoir peur de la mort et nous a enseigné que même si nous aurions demandé à Marie, qui s’est endormie devant nous de donner son avis sur cette destinée, elle répondrait avec joie et bonheur qu’elle a goûté au martyre”.
Il a ajouté que “les Coptes n’ont pas peur de la mort, mais ils y aspirent selon les enseignements du christianisme, et la martyre Marie se préparait à mourir parce qu’elle était présente en permanence dans l’église à se consacrer dans une variété de services tels que celui des malades, et elle accomplissait les commandements divins et le Ciel célèbre maintenant sa bienheureuse qui a reçu la couronne du martyre et se réjouit à cause de l’augmentation du nombre de martyrs coptes”.
De sa part, l’évêque Raphaël, évêque général des Églises du centre du Caire et secrétaire du Saint-Synode, a présenté ses condoléances le soir de l’enterrement et a prononcé un discours de circonstance, tout en contactant la ministre de la Solidarité sociale Ghada Wali, afin de considérer Marie comme martyre de la révolution. La ministre a promis de communiquer avec le ministre de la Justice à cet égard.
Sa Sainteté le Pape Tawadros II, a contacté dimanche au téléphone le père de la martyre et sa tante afin de les consoler pour l’assassinat de leur fille par le groupe terroriste.
L’évêque Raphaël s’est rendu mardi matin en visite chez la famille du martyr Marie Sameh George à son domicile pour s’enquérir des conditions de la famille et du suivi de cette famille bénie qui a donné naissance à cet ange pure et fille dévouée service de l’Eglise triomphante, dont sont implorées des prières d’intercession pour la paix et la tranquillité dans notre bien-aimée Egypte.
Réagissant à ce dernier meurtre d’une chrétienne, l’Evêque Raphael a écrit sur son compte Twitter:
«Ô comme tu es bénie Marie, toi qui es aimée du Christ. Ils ont déchiqueté ton corps en raison de la Croix. Pourtant, ils t’ont offert le plus grand service et t’ont mis à l’honneur de celui qui a atteint la couronne du martyre.»
Encore plus poignant, l’évêque a cité le Christ dans la Bible : «Oui, le temps est venu où celui qui tue, pense qu’il offre un service à Dieu». (Jean 16:2) – une référence au fait que le massacre des disciples du Christ par les Frères terroristes partout dans le monde est souvent commis au nom de Dieu (ou Allah).