Dernières nouvelles

Vibrant hommage à la Vierge à Deir Dronka

16 Août 2015 11:07 am

“Et ils partirent sur le chemin du retour. La route qu’ils ont prise déviait légèrement de celle par laquelle ils étaient venus. Elle les a conduits au mont Dronka, à 8 kms au sud-ouest de la ville d’Assiout, et leur bénédiction de ce lieu a été commémorée à l’ère chrétienne par le bâtiment du sommet de la montagne du monastère de Dronka…” (Extrait du trajet de la Sainte Famille en Egypte).
Le 7 Août, commencement du jeûne dit de la Sainte Vierge, les fidèles accordent à ce jeûne un grand intérêt et le pratiquent avec austérité ; certains y ajoutent encore plusieurs jours, en raison de leur grand amour pour la Mère de Dieu. Le jeûne portant son nom est l’association de réunions spirituelles dans la plupart des églises. Un programme est établi comprenant un sermon donné tous les jours et des messes quotidiennes dans certaines églises.
Cette  année, pour la première célébration sous l’égide l’Anba Youannes, Watani a assisté au monastère de la Vierge  à Deir Dronka à l’offrande des holocaustes d’animaux, des baptêmes, des chants, des louanges, des processions, une vie extraordinaire se dégage de ces manifestations hautes en couleurs.  À Deir Dronka se trouvent des grottes impressionnantes, d’anciennes carrières de l’époque ptolémaïque dans lesquelles aurait trouvé refuge la Sainte Famille.  Aujourd’hui les pèlerins s’y comptent par centaines de milliers venus de tout le pays prier et obtenir la bénédiction de la Sainte Vierge sous la montagne de Gabal Dronka. Ce pèlerinage annuel du 7 au 21 août commémore le « jeûne de la Vierge » précédant la fête de son Assomption qui signifie l’élévation de la Vierge Marie vers le ciel, au terme de sa vie terrestre à la gloire du Ciel. Dans la procession, les fidèles chantaient des cantiques à la louange de la Reine du Ciel. Ces louanges  ravivent  la foi, le lien profond avec Jésus-Christ, le  désir de le suivre sur le chemin vers la Maison du Père, à l’instar de Marie.