Dernières nouvelles

Le Pape Tawadros s'exprime sur les causes chrétiennes

28 Juillet 2016 2:56 pm

Le Président Abdel Fattah al-Sissi a reçu jeudi le pape Tawadros II d’Alexandrie et un certain nombre de membres du Saint-Synode et les dirigeants de l’église au palais présidentiel à Héliopolis.
Anba Paul Halim, porte-parole de l’Eglise orthodoxe copte, a déclaré que la réunion qui a rassemblé le pape Tawadros II, Pape d’Alexandrie et Patriarche de la Prédication de Saint-Marc, le jeudi après-midi, avec le président Abdel Fattah al-Sissi, au Palais al-Ittihadeya, est venue à la demande de la présidence de la République, et la réunion s’est poursuivie pour une heure et demie. Il a expliqué, que le président a affirmé au pape que la patrie fait face à de nombreux défis et parie sur l’unité des Egyptiens, et a également parlé de sa vision pour l’avenir du pays, soulignant que la réunion n’a pas abordé les incidents sectaires ou toute demande avancée par l’église, mais il a parlé de l’unité des Egyptiens et de l’Etat et a demandé l’absence de tout obstacle entravant les progrès de la nation, et que les institutions de l’Etat ne fonctionneront pas sans les efforts concertés de tous les Egyptiens. Le porte-parole a déclaré que l’entrevue a porté sur des questions générales et Anba Paul évêque de Tanta a remercié le président pour ses directives d’achever rapidement la promulgation de la loi sur les églises, et ses articles avec la compatibilité entre l’Eglise et le gouvernement.
Le pape Tawadros II avait émis des craintes à l’égard d’un projet de loi de construction des églises, en soulignant que l’Eglise pourrait le refuser, exigeant la transparence dans la déclaration de ce qui se passe au Parlement.
Il a dit lors de sa rencontre avec une délégation de la Chambre des représentants dans laquelle figuraient des membres du Comité religieux du parlement, sous la conduite de Dr Oussama el-Abd et Saad el-Gammal, chef de la coalition «soutien de l’Egypte», à la cathédrale Saint-Marc à Abbasiya lundi dernier, que l’Eglise ne pourra pas accepter un point de contrôle particulier sur la construction d’églises en Egypte et la loi actuellement en vigueur depuis l’époque de l’Empire ottoman, et le pape a demandé aux représentants de trouver une solution à la crise des événements sectaires.
Le pape Tawadros II a déclaré que depuis 2013 il y a eu 37 attaques sectaires contre les chrétiens en Egypte et a exhorté les législateurs à préserver l’unité nationale.
Le chef de l’église chrétienne copte d’Egypte a averti de l’augmentation des attaques contre les chrétiens, en disant que l’unité nationale est «défigurée».
Lors d’une rencontre avec les législateurs, le pape Tawadros II a indiqué que depuis 2013 il y a eu près d’un incident sectaire par mois. Il a décrit la situation comme «très douloureuse.”
Il a déclaré aux parlementaires que la préservation de l’unité nationale est “notre responsabilité devant le monde, les générations futures, l’histoire et devant Dieu.»
La situation des Coptes à l’intérieur a provoqué un tollé par les coptes de la diaspora; les Coptes aux États-Unis ont réclamé l’organisation de manifestations devant la Maison Blanche, afin de mettre en lumière le sort des chrétiens en Egypte. Cela a provoqué un tollé à l’intérieur que la diaspora Coptes incitait la communauté internationale contre l’Egypte et que le pape Tawadros devrait agir pour les arrêter. Lors de la récente rencontre avec les députés, la question a été soulevée, et la réponse du pape était chauffée: “Les coptes de la diaspora ont été fortement en faveur de l’Egypte. Je leur ai demandé, cependant, qu’ils ne tiennent pas des manifestations mais je sais que beaucoup ne vont pas écouter ».
Le député Saad el-Gammal a dit que le Parlement est en train d’élaborer une nouvelle loi pour criminaliser les actions qui portent atteinte à l’unité nationale, ainsi qu’une loi qui réglemente la construction d’églises, qui est sévèrement restreinte. Dr Oussama el-Abd a de sa part affirmé que les chrétiens et les musulmans sont partenaires dans l’édification de la patrie.