Dernières nouvelles

Le Pape Tawadros pour la paix de l'Egypte à la Jordanie

Nevine Gadallah- Marina Barsoum

8 Septembre 2016 1:15 pm

Le Pape Tawadros II, qui était en visite en Jordanie par invitation du roi Abdallah, a été reçu par le roi le dimanche 4 septembre au Palais royal à Amman.
La rencontre a été cordiale et chaleureuse et a été suivie par le prince Ghazi, l’envoyé personnel du roi et conseiller religieux et des affaires culturelles et la délégation des évêques coptes orthodoxes et le clergé qui accompagnaient le Pape lors de sa visite.
Le roi Abdallah a déclaré que la Jordanie a toujours été et est encore un modèle de coexistence harmonieuse entre chrétiens et musulmans dans la région et le monde, et a souligné les efforts du Royaume pour enraciner les concepts de dialogue et de compréhension entre les adeptes des différentes religions.
Les pourparlers ont couvert également les moyens de renforcer les visites des Coptes du Royaume et les lieux de pèlerinage chrétiens, en particulier le site du baptême, qui figure sur les sites hautement religieux chrétiens.
Le roi et le Pape copte ont discuté de la 11ème assemblée générale du Conseil des Eglises du Moyen-Orient en Jordanie qui se concentre cette année sur les chrétiens de la région.
Le Pape Tawadros a salué la poursuite de la Jordanie de la compréhension et l’harmonie entre les adeptes des religions et le rôle des Hachémites dans la préservation des lieux saints islamiques et chrétiens à Jérusalem.
Le Pape Tawadros II était arrivé à Amman en début d’après-midi le samedi 3 septembre où lui a été accordée une réception officielle à l’aéroport. La visite du Pape de la première en Jordanie. Selon le porte-parole de l’Eglise copte orthodoxe Anba Boulos Halim, la visite du Pape était pastorale et devait durer une semaine.
Samedi soir, le Pape a présidé l’office de l’encens les Vêpres à l’église copte orthodoxe de la Sainte Vierge et Mar Girgis (Saint George) à Amman. Participant a été l’ambassadeur d’Egypte à Amman, Tarek Adel.
Après la prière, le Pape Tawadros a exprimé sa gratitude pour la générosité et la gentillesse montrées par le roi Abdallah à Sa Sainteté et la délégation l’accompagnant, qui comprenait Anba Antonios, métropolite de Jérusalem et du Proche-Orient; Anba Ilarion, évêque général d’Ezbet al-Haggana, Almaza et Zahraa ‘Madinet Nasr; Anba Hermina, évêque général d’Ain Chams et Matariya; et les secrétaires du Pape Anba Angaelos Ishaq et Anba Ammonios Adel; ainsi que les prêtres des églises coptes à Amman.
Le Pape Tawadros a remercié le roi Abdallah et les responsables de la Jordanie pour leur gentillesse et de générosité, et a dit qu’il “est venu porter un message de paix de l’Egypte à la Jordanie” Il a prononcé un mot qui mettait l’accent sur l’amour et les abondantes bénédictions de Dieu.
Dimanche matin, le Pape Tawadros a présidé la Sainte Messe, et rencontré la communauté copte en Jordanie. Il s’est ensuite dirigé vers le monastère copte orthodoxe Saint Antoine le Grand à Madaba, à 30 km au sud-ouest d’Amman, et l’a officiellement ouvert. Ce fut le Pape Chenouda III (patriarche orthodoxe 1971-2012, aujourd’hui vu par les Coptes comme un saint moderne) qui, en 2005, avait posé la première pierre du monastère et lui donna son nom.
Le Pape, ainsi que la délégation qui l’accompagne, ont visité le mont Nebo où ils ont reçu une information détaillée du site historique.
Le Pape a participé également à l’assemblée générale du Conseil des Eglises du Moyen-Orient qui a eu lieu du 6 au 8 septembre et s’est concentrée sur la situation des chrétiens du Moyen-Orient et leurs souffrances, ainsi que le travail de secours dont ils ont besoin.
Mardi 6 septembre a vu l’ouverture de l’assemblée générale à Amman, avec la participation de 22 patriarches et chefs des Églises  orientales, orthodoxes, catholiques et évangéliques; ainsi que des délégations des Églises dans diverses parties du monde. La session fut convoquée à l’invitation de Theophilos III, Patriarche grec de la ville sainte de Jérusalem, et de toute la Palestine et la Jordanie. La devise de la convention a été «Rendez grâce au Seigneur car il est bon, sa miséricorde dure pour toujours”.
La parole du Pape Tawadros à l’assemblée a porté sur le verset de la Bible: “L’amour de Dieu nous oblige …» (2 Co 5, 14). Il a dit cela est appliqué à l’Eglise au Moyen-Orient, en tout temps de génération en génération. Le Pape a dit qu’il était important que les chrétiens et les musulmans modérés doivent travailler main dans la main pour honorer la dignité de la race humaine, et défendre les valeurs et les principes nobles. De cette façon, dit-il, la violence et le fanatisme peuvent être rejetés.
“L’Eglise a un rôle spirituel vital à jouer», a déclaré le Pape Tawadros, “en menant la congrégation à la voie du salut et la vie éternelle. Mais elle a, en outre, un rôle social essentiel qui fonctionne pour servir et préserver nos nations. Les nations sont la grande maison qui rassemble sous son abri de tous les citoyens.
 
«Nous prions toujours dans nos églises: « O Roi de la Paix, accorde-nous ta paix … “