Dernières nouvelles

Le pape Tawadros participe au centenaire du génocide arménien

   Michael Victor

23 Avril 2015 2:16 pm

Le pape Tawadros II, pape d’Alexandrie et patriarche de la Prédication de Saint Marc, était à la tête d’une délégation de 55 personnes, y compris des représentants du patriarche éthiopien, des personnalités publiques, les expatriés arméniens en Egypte et les journalistes, pour assister au centenaire de génocide dans la capitale arménienne Erevan du 20 au 26 avril, avec la participation de l’Anba Raphaël secrétaire du Saint Synode de l’Eglise copte orthodoxe, et l’Anba Yoannis évêque des services, et le révérend Isaac Angeles secrétaire du pape,
Le gouvernement égyptien et l’Eglise copte ont récemment condamné le refus de longue date de la Turquie d’admettre ses crimes contre le peuple arménien. Près de 8000 Arméniens vivent actuellement en Egypte. La communauté avait 60 000 membres dans les années 1950, mais un grand nombre d’Arméniens ont depuis migré vers d’autres pays.
Plusieurs chefs d’Etat ont assisté à la commémoration, y compris le président français François Hollande, le président russe Vladimir Poutine et le président de Chypre Nicos Anastasiades. Les délégations de la Syrie, du Liban, de l’Irak, du Koweït et des EAU étaient également présentes.
Les célébrations officielles du centenaire du génocide arménien dans la capitale Erevan comprenaient plusieurs événements, notamment un forum international les 22 et 23 avril, sous le titre “contre le crime de génocide,” et des prières et la vénération pour les martyrs au siège ecclésial le 23 avril, une autre célébration tenue au Mémorial et au Musée de génocide le 24 avril, ainsi qu’une marche avec des chandelles le 24 Avril dans les rues d’Erevan jusqu’au Mémorial, outre une grande exposition de produits arméniens le 26 avril
Des manifestations commémoratives se sont tenues également en France sur l’initiative d’organisations et associations historiques et culturelles et des autorités locales.  
Le génocide arménien a été perpétré en 1878-1922 sur les territoires de l’Empire ottoman (la Turquie), historiquement appelés Arménie occidentale (actuellement Anatolie orientale), peuplés à l’époque majoritairement par des Arméniens (65-75% de la population).

Nombre d’historiens, plus d’une vingtaine de pays, dont la France, l’Italie et la Russie, le parlement européen et le Conseil œcuménique des églises ont reconnu un génocide. La Turquie affirme pour sa part qu’il s’agissait d’une guerre civile, doublée d’une famine, dans laquelle 300 à 500.000 Arméniens et autant de Turcs ont trouvé la mort. 
L’attitude négative d’Ankara à l’égard de la reconnaissance internationale du génocide arménien est une raison des rapports tendus entre Ankara et Erevan. La Turquie et l’Arménie n’ont pas de relations diplomatiques depuis l’accession de l’Arménie à l’indépendance en 1991. En 2014, le président turc Recep Tayyip Erdogan, alors Premier ministre, avait présenté pour la première fois des condoléances aux Arméniens, sans pour autant cesser de contester toute volonté d’extermination.
 
Hôte du Patriarche Garegin II, le Pape Tawadros et les chefs d’églises ont participé à la cérémonie organisée par l’Eglise arménienne, le mardi 21 Avril qui comprenait plusieurs spectacles présentés par les enfants de l’église rassemblant le ballet, les spectacles musicaux et le folklore populaire qui incarne le patrimoine arménien. La performance se  caractérisait par la créativité dans le mode de l’incarnation de l’idée et la compétence.
La cérémonie a été suivie par les chefs d’églises avec le Pape Tawadros, le patriarche Bichara al-Raï, Patriarche d’Antioche de l’Église maronite et le Patriarche Christovoros archevêque de Tchécoslovaquie.
Dans le cadre de sa visite en Arménie, le Pape Tawadros a visité le monastère Haghartsin, un monastère datant du 13ème siècle, sous l’autel duquel est enterré le corps de saint Grégoire l’Arménien, qui est invoqué dans le Synaxaire des Saints de la messe basilienne. C’est un des saints du quatrième siècle de notre ère et est considéré comme le saint patron de l’église en Arménie.
Le pape Tawadros II et la délégation l’accompagnant ont effectué mardi 21 Avril une visite à l’école de théologie de l’Arménie, où il a connu l’école qui comprend 70 étudiants repères.
Les élèves de l’école ont présenté des mélodies et de la musique des parties de la prière liturgique d’une manière distinguée qui a fait l’objet d’admiration de la part du Pape. Sa Sainteté a planté un arbre avec ses mains bénies à l’école, selon la tradition en place qui exige que chaque patriarche d’église qui vient en visite à l’école pour la première fois plante un arbre, ce qu’avait fait Sa Sainteté le défunt Pape Chenouda III quand il a visité l’école il y a neuf ans et cet arbre est présent jusqu’à nos jours.