Dernières nouvelles

Mère Angelica, fondatrice d'EWTN, s'éteint le jour de Pâques(1923-2016)

31 Mars 2016 3:13 pm

 
 
Fondatrice du réseau de télévision et de médias catholiques EWTN, la très charismatique religieuse américaine s’est éteinte le dimanche de Pâques à l’âge de 92 ans.
 
Mère Angelica de l’Annonciation est décédée le 27 mars en fin d’après-midi dans son couvent des sœurs de la Perpétuelle adoration de Notre-des-Anges à Hanceville, dans l’Alabama. Elle avait 92 ans.
Le réseau EWTN, fondé en 1981, transmet ses programmes 24h sur 24 dans 144 pays par le câble, le satellite et internet, notamment en anglais et en espagnol. Il est devenu le plus grand réseau de médias catholiques des Etats-Unis et du monde, grâce à des soutiens de mécènes comme l’homme d’affaires néerlandais Piet Derken (1913-1996), fondateur de la société de parcs de vacances “Center Parcs”.
Son objectif est d’enseigner la vérité telle qu’elle est définie par le magistère de l’Eglise catholique romaine. Mère Angelica avait reçu en 2009 du Pape Benoît XVI la médaille “Pro Ecclesia et Pontifice” (pour l’Eglise et le Pontife), une importante distinction attribuée par le Saint-Siège en récompense des services rendus à l’Eglise et à la papauté, en 2009.
Le Pape François lui avait envoyé un message depuis l’avion qui le transportait vers Cuba pour la rencontrer avec le patriarche de Moscou Cyrille le 12 février dernier.
 
Sa vie avec Jésus-Christ
Née Rita Antoinette Rizzo dans l’Ohio en 1923, elle entre dans l’Ordre des Clarisses de l’Adoration Perpétuelle à l’âge de 21 ans en 1944. En janvier 1947, elle fait sa première profession et en janvier 1953, sa profession solennelle. En 1956, alors qu’elle s’apprête à subir une délicate intervention chirurgicale de la colonne vertébrale, elle fait la promesse suivante à Dieu : s’Il lui permet de marcher à nouveau, elle construirait un monastère dans le sud de la région. Ce sera chose faite en 1962 avec Notre-Dame des Anges à Irondale.
Sa vision de l’enseignement de la foi catholique prend alors véritablement forme. Elle organise des débats de paroisse, publie des livrets et ouvrages, puis se tourne vers la radio et la télévision. C’est ainsi qu’en 1981 elle lance officiellement la chaîne EWTN (Eternal Word Television Network), exclusivement financée grâce aux dons des téléspectateurs.
Sa création: EWTN
34 ans plus tard, EWTN est le plus grand réseau de diffusion catholique au monde, avec ses onze chaînes télévisées dans plusieurs langues qui rayonnent dans plus de 264 millions de foyers à travers 145 pays et territoires. EWTN c’est également des plateformes radiophoniques, des réseaux de diffusion en ligne et numériques, des services d’actualités mondiales et un groupe d’édition. Connue pour son sens de l’humour et sa capacité à communiquer en toute simplicité la foi catholique auprès de tous les publics, sa fameuse émission télévisée « Mother Angelica Live » est lancée en 1983. Mère Angelica fonde également la communauté des Franciscains Missionnaires du Verbe Éternel à Irondale.
En 1995, mère Angelica, inspirée par Dieu, commence la construction d’un nouveau monastère et du sanctuaire du Saint-Sacrement d’Hanceville sur un site de près de 400 hectares, tous deux inaugurés en 1999. Le sanctuaire demeure à ce jour l’un des sites touristiques les plus visités de l’état de l’Alabama. Elle fut même décrite par le Time Magazine en 2000 comme « sans aucun doute, la femme catholique la plus influente des États-Unis ».
Mais à la veille de Noël 2001, mère Angelica subit un accident vasculaire cérébral. Dès lors, elle perd la parole et sa santé commence à décliner. En 2009, le pape Benoît XVI lui remet la prestigieuse médaille Pro Ecclesia et Pontifice en reconnaissance de son extraordinaire service à l’Église catholique. Mère Angelica passe ses dernières années dans la prière et le silence, aux côtés des sœurs du monastère qu’elle bâtît à Hanceville. Ses funérailles furent célébrées le 1er avril au sanctuaire du Saint-Sacrement d’Hanceville. Elle fut ensuite inhumée dans la crypte de l’église.