Dernières nouvelles

Le patriarche Grégoire III Laham décrit les tragédies vécues en Syrie

Michael Victor

30 Janvier 2014 1:04 pm

Lors d##une interview accordée à Watani, Sa Béatitude Grégoire III Laham, Patriarche d##Antioche et de tout l##Orient, d##Alexandrie des Grecs catholiques melkites, a déclaré que la crise syrienne a entraîné la mort de 30.000 martyrs, 91 églises ont été détruites, 24 villages ont été évacués de leurs habitants chrétiens, 3 millions d##enfants ont été dévastés par des maladies mentales, 2 millions de citoyens se retrouvent sans-abri, 450.000 chrétiens ont émigré.

Malgré la situation instable au Moyen-Orient, il a toujours refusé de reporter sa visite annuelle en Egypte. Lors de ses visites en Egypte, il se déplace dans un certain nombre de provinces pour dialoguer avec tous les membres de la paroisse et s’informer sur la dernière situation des chrétiens, et exprime également son souhait de rencontrer les dirigeants politiques et religieux. Sa Béatitude Grégoire III Laham, d’origine syrienne, est connu pour ses positions audacieuses pan- arabes et son aspiration à retourner en Syrie. Après avoir passé un mois en Egypte, «Watani» l’a interviewé à la veille de son départ pour recevoir sa bénédiction. Sa Béatitude nous a reçus dans le salon de la cathédrale patriarcale de la Résurrection de l’Eglise catholique melkite à Faggalah. Il nous a parlé de sa vision perspicace des événements et la situation actuelle en Syrie s’imposait sur l’interview dont nous présentons le contenu ci-dessous:
 
■ Quelle est votre évaluation de la situation en Syrie?
●● La situation syrienne est trop compliquée et elle dépasse les capacités du monde entier. La crise syrienne est devenue celle du monde arabe, qui comprend le Liban, la Jordanie, l’Egypte et la Palestine ainsi qu’Israël. Nous souffrons tous de cette crise, personne n’en est épargné. La Syrie est brûlée, détruite et des églises sont endommagées, en particulier à “Maloula” qui est considérée comme  faisant partie du patrimoine le plus sacré et est un des plus anciens sites chrétiens et le berceau du christianisme. Il en est de même à “Homs”,  “Raqqa “, ” Agora ” et “ٍSaadad”. De nos jours, trois millions d’enfants syriens souffrent de traumas psychologiques dévastateurs, 2 millions de personnes sont sans abri, en plus de 130.000 martyrs, 91 églises détruites, 24 villages ont été évacués de leurs habitants chrétiens. 450.000 sur un total estimé à million et 750.000 chrétiens ont quitté le pays depuis le déclenchement de la crise syrienne, et un des villages chrétiens est devenu ciblé par des groupes djihadistes étrangers armés. Ces derniers  ciblent un village après l’autre, l’envahissent, tuent les habitants, brûlent et détruisent. Les milices étrangères agissent en dehors du contrôle de nos enfants de l’Armée syrienne libre qui ne veulent pas démolir l’ensemble du pays. Cependant, les membres de l’Armée syrienne libre ont été forcés malheureusement, dans de nombreux cas, à se retirer face à des groupes armés étrangers.
 
■ Béatitude vous êtes connus pour votre arabisme. Y a-t-il à votre avis un scénario valable pour résoudre le conflit en Syrie ?
 ●● Le scénario que je demande est que les États-Unis et la Russie se mettent d’accord sur une solution pratique tenant compte du respect de la liberté, de l’indépendance et de l’intégrité de la Syrie. La force des Etats est évaluée selon leur position, et l’Occident doit être conscient de ce qui se passe en Syrie et aider l’Orient à lutter contre les takfiristes et les terroristes, de sorte que nous puissions nous asseoir ensemble à la table de négociations. La réconciliation est l’unique voie du salut en Syrie.
 
■ Comment estimez-vous Béatitude la présence chrétienne au Moyen-Orient ?
  ●● Le contexte des chrétiens dans la région est très pénible. A la suite des tragédies, je dis toujours : “Donnez- nous de la sécurité, vous connaîtrez une forte présence chrétienne et une vie en commun. 90% des causes de la migration sont attribuées à des crises récurrentes. Après chaque crise, nous assistons à une nouvelle vague historique de l’émigration chrétienne. Nous disons à tous les chrétiens du monde arabe à majorité musulmane, et du Moyen-Orient, que c’est à travers vous que doit s’accomplir l’apparition du Christ.  Le défi affronté par l’Arabe chrétien consiste à lutter par tous les moyens pour obtenir son droit de citoyenneté, ainsi que la liberté de culte et de croyance sans restrictions. Je demande à tous les pays de l’Orient: “Donnez une chance aux Chrétiens d’avoir un rôle, une occasion, un lieu, un poste et aidez à résoudre la majorité des problèmes des chrétiens et les défis auxquels ils sont confrontés.” Le défi pour les chrétiens est de réussir et qu’ils se sentent reconnus comme partenaires dans tous les domaines. Méfiez-vous mes frères musulmans de complots contre l’Islam, il est dans l’intérêt des musulmans de lutter contre l’extrémisme et de se solidariser, chrétiens et musulmans, face à ce terrorisme. J’appelle les chrétiens d’Orient à lier leur présence au message du christianisme et au rôle chrétien. Soyez patients, n’émigrez pas, nous sommes déterminés à rester dans notre Terre Sainte bénie.
 
■ Béatitude, lors des visites aux familles en Syrie, quelle est l’ampleur de leurs craintes? Quel est le rôle de l’Eglise à leur égard ?
 ●● La peur existe et personne ne peut nier cela, ceci est le résultat du chaos. A tout moment, il est possible de trouver des bombes, des obus, des maisons détruites soudainement, mais ce ne devrait pas être la peur qui nous freine. La meilleure façon de se débarrasser de la peur et de la frustration réside dans la recherche de notre mission, notre vocation et notre rôle et c’est ce que nous essayons de semer par le biais de l’Eglise dans le cœur de ses enfants en Syrie et nous donnons tout ce que nous pouvons pour aider et soulager la souffrance. Nous appelons les églises de l’Orient et l’Occident avec toutes nos forces et plaidons pour le soutien des personnes et leur protection pour ne pas être forcées à l’immigration. Avant ma visite en Egypte, nous avons fourni de l’aide et des messages spirituels à trois cent quatre-vingt familles et cinq mille enfants.
 
 
■ Quelle est la situation à “Maloula”. Est-ce qu’une autre religieuse a été enlevée et quelles sont les dernières informations au sujet des évêques  Paul Yazgi et John Abraham ?
●● Maloula est suinte de patrimoine historique, et on peut y entendre ses habitants et moines parler la langue du Christ. “Maloula” est située dans la région de “Kalamoune” à seulement 50 kilomètres au nord -ouest de Damas. Elle surplombe la mer d’environ 1500 mètres et elle est connue par ses célèbres monuments sacrés chrétiens et d’anciens vestiges remontant à un siècle avant JC. C’était une ville sûre, mais de nos jours, elle est devenue le théâtre des combats. Je m’étonne vraiment quand l’Occident dit que le président attaque et fait tuer des gens, alors que ce sont les terroristes qui commettent de tels actes et enlèvent des religieuses et des évêques.  J’espère qu’ils seront bientôt libérés, mais c’est dommage qu’il n’y a pas du nouveau dans cette affaire et l’enlèvement des symboles religieux de la Syrie a accru la détermination des chrétiens à s’attacher plus que jamais à leur terre et leur pays.
 
■ Quel est le message de votre Béatitude pour les chrétiens du Moyen-Orient ?
●● Je dois leur dire: Nous prions pour le Moyen-Orient. Lorsque Dieu a demandé au prophète Jérémie un travail dur, Jérémie a présenté ses excuses, en disant : “Seigneur, tu sais que je suis jeune. Dieu lui répondit alors: “Ne dis pas que tu es jeune, mais tout ce que je demande, c’est que tu obéisses parce que je vous ai dit “N’ayez pas peur et ayez confiance que Dieu est avec vous”.