Dernières nouvelles

Naufrage en Indonésie : "J'ai nagé 5 km vers l'île la plus proche"

Christine Ibrahim

19 Août 2014 6:55 am

Un bateau de tourisme a sombré entre Lombok et Komodo avec “seulement un canot de sauvetage pour 25 personnes.” Le Français Bertrand Homassel témoigne de son calvaire.
Huit étrangers et cinq Indonésiens ont été secourus lundi 18 août dans l’est de l’archipel indonésien, deux jours après le naufrage en mer de leur bateau de tourisme, tandis que deux étrangers (une Italienne et un Néerlandais) sont toujours portés disparus. Bertrand Homassel, le seul Français à bord du bateau, a raconté à l’AFP, dimanche 17 août, le calvaire enduré par les occupants de cette embarcation dont la coque s’est brisée.
“Nous sommes partis jeudi de Lombok pour Komodo et avons passé la première nuit sur le bateau sans problème. Dans la nuit de vendredi à samedi, on a été pris dans une tempête, cela a cassé la coque du bateau”, a déclaré Bertrand Homassel au téléphone de Bima, ville de l’île de Sumbawa, où les rescapés ont été acheminés. “A minuit, l’équipage nous a demandé d’enfiler les gilets de sauvetage. On était 25 dans le bateau.”
5 km à la nage
“Il y avait seulement un canot de sauvetage pour 25 personnes !”, a observé le Français originaire de Paris, mettant ainsi en exergue les problèmes de sécurité constatés en Indonésie où les naufrages sont fréquents.
“Six personnes sont allées dessus, et les 19 autres se tenaient autour du bateau. On a attendu qu’il coule. Six personnes sont restées dans le canot de sauvetage, les autres sont remontées sur le toit du bateau qui n’a pas complètement coulé. On a attendu jusqu’à samedi midi, on était à 5 km de la côte, il y avait beaucoup de grosses vagues qui nous éloignaient de la côte. Les gens commençaient à paniquer. Des gens se sont blessés. Tout le monde a pris la décision de nager jusqu’à l’île la plus proche, à 5 km”, vers la côte où, au loin, un volcan était en éruption, poursuit Bertrand Homassel.
On est parti à la nage à midi et on est arrivé sur l’île au coucher du soleil, environ six heures plus tard. Je n’ai rien lâché, j’ai nagé, nagé”.
Deux personnes toujours portées disparues
De nouveaux passagers ont été secourus lundi. Ils ont été retrouvées “certains dans un canot de sauvetage et d’autres flottant avec leur gilet de sauvetage, à environ 60 milles (100 km) au large de Sape”, à l’est de l’île volcanique de Sumbawa, près de Sangeang, a déclaré un responsable des opérations de secours.
Le bilan porte à 23 le nombre de rescapés – 18 étrangers et 5 Indonésiens. Deux personnes restent portées disparues.
Les touristes étrangers secourus lundi viennent des Pays-Bas, d’Italie et d’Allemagne, et les 5 Indonésiens sont quatre membres d’équipage et un guide touristique, a déclaré un porte-parole de l’agence nationale des catastrophes, Sutopo Purwo Nugroho.