Dernières nouvelles

Garçon ou fille?

Michael Victor

20 Juin 2013 4:44 pm

William et Kate ne connaissent pas le sexe de leur premier enfant qui doit naître mi-juillet dans l##hôpital privé londonien où Diana, la mère du prince, avait accouché de ses deux garçons, ont annoncé mercredi des sources au palais de Buckingham

William et Kate ne connaissent pas le sexe de leur premier enfant qui doit naître mi-juillet dans l’hôpital privé londonien où Diana, la mère du prince, avait accouché de ses deux garçons, ont annoncé mercredi des sources au palais de Buckingham.
Buckingham a communiqué mercredi quantité d’informations sur la naissance du “bébé royal” de Kate et William, qui devrait voir le jour mi-juillet à Londres, mais sans révéler le détail le plus attendu, le sexe de l’enfant, que les parents eux-mêmes ignorent.
Depuis des mois, les spéculations allaient bon train sur le sexe du futur souverain. Un prétendu “lapsus” de Kate en mars avait laissé penser qu’elle attendait une fille, avant que l’achat par le couple d’une poussette bleu ciel, un mois plus tard, ne laisse présager, selon la presse tabloïde, qu’il s’agisse finalement d’un garçon.
Que nenni. Le suspense planera jusqu’au bout. Car “le duc et la duchesse de Cambridge (nom officiel du prince William et de Kate) ne connaissent pas le sexe de leur bébé et ont décidé de ne pas le connaître avant la naissance”, ont annoncé des sources au palais.
Garçon ou fille, l’enfant accédera de toute façon au trône et régnera un jour sur le Royaume-Uni et 15 autres Etats du Commonwealth, dont le Canada et l’Australie. Il sera troisième dans l’ordre de succession, après son grand-père, le prince Charles, et son père, le prince William.
Kate, 31 ans, doit accoucher mi-juillet dans la suite exclusive Lindo de l’hôpital St Mary, la suite où Diana avait donné naissance à ses deux fils, William en 1982 et Harry en 1984.
Dans le service obstétrique St Mary, ouvert il y a soixante ans et totalement rénové l’an dernier, la jeune femme sera assistée par les meilleurs spécialistes, dont le gynécologue de la reine, Alan Farthing.
Les détails révélés mercredi par le palais témoignent de la volonté des futurs parents de continuer à insuffler un vent de modernité sur la royauté. Kate a opté pour un accouchement par voie naturelle, contrairement à de nombreuses célébrités qui préfèrent une césarienne. Elle sera épaulée par son mari, qui a décidé d’assister à la naissance, comme l’avait fait en 1982 le prince Charles.
William, pilote d’hélicoptère, a aussi prévu de prendre deux semaines de congé paternité pour aider son épouse et profiter de son nouveau-né, conformément à la législation britannique. On ne sait pas en revanche quand Kate reprendra ses engagements officiels.
Comme le veut toutefois la tradition, l’annonce de la naissance donnera lieu à une scène digne d’une pièce de théâtre: une missive annonçant l’heureux événement et le sexe du bébé trônera sur un chevalet dans la cour du palais de Buckingham, où a lieu la fameuse relève de la garde. La lettre sera transportée sous escorte policière de l’hôpital au palais et ne sera affichée qu’une fois la reine Elizabeth II, arrière-grand-mère de l’enfant, informée de la naissance.
Après avoir quitté l’hôpital, parents et enfant pourraient passer quelques semaines dans la somptueuse propriété royale de Sandringham dans le Norfolk (est de l’Angleterre). La presse avait auparavant évoqué la possibilité que Kate aille se reposer, avec son nouveau-né, chez ses parents, dans le Berkshire (ouest de Londres).
Prévoyant un intérêt médiatique quasi sans précédent, le palais a appelé les journalistes à la retenue, rappelant le suicide d’une infirmière lors de l’hospitalisation de Kate, en décembre au début de sa grossesse, pour de fortes nausées. Jacintha Saldanha avait mis fin à ses jours après avoir été victime d’un canular téléphonique de la part d’une radio australienne.
“Avec les événements à l’hôpital de King Edward VII encore très présents dans les mémoires, nous espérons que (…) l’activité normale de l’hôpital ne sera pas entravée par la présence des médias”, a déclaré un porte-parole du palais.
Même si la naissance de leur enfant représente “un événement personnel et privé pour le duc et la duchesse, ils reconnaissent évidemment qu’il s’agira aussi d’un moment de célébration”. Mais “nous appelons simplement tous les membres des médias à un degré approprié de sensibilité, de dignité”, a-t-il ajouté.
Kate a fait sa dernière apparition publique samedi, lors de l’anniversaire officiel de la reine à Londres, où elle était souriante et visiblement détendue, portant fièrement son ventre arrondi dans une tenue pêche. Elle se repose désormais loin des regards.