Dernières nouvelles

"Les écoliers pakistanais victimes de la barbarie"

18 Décembre 2014 2:10 pm

 
Au menu de cette revue de presse française, mercredi, le massacre commis par les Taliban pakistanais dans une école de Peshawar et l’effondrement du rouble en Russie.
 
À la une de la presse française, mercredi 17 décembre, le massacre commis par les Taliban pakistanais dans une école de Peshawar, dans le nord-ouest du pays.
C’est l’attaque terroriste la plus sanglante de l’histoire du Pakistan : 141 morts, dont 132 écoliers. “Massacre à l’école”, titre “Libération”. Le quotidien rappelle que ce carnage est présenté comme une “vengeance” des Taliban contre l’armée.
Indignation de “Libération“, qui dénonce la “barbarie” terroriste. “Les Taliban sont des récidivistes. Ce sont eux qui ont voulu assassiner Malala, prix Nobel de la paix. Ce sont eux qui depuis des années détruisent les écoles et tuent les écolières. Ce sont eux qui assassinent les équipes médicales qui vaccinent contre la polio.” Le journal estime toutefois que l’indignation “ne doit pas empêcher de s’interroger sur le Pakistan, un pays que les militaires continuent de diriger et de contrôler avec l’assentiment des pays occidentaux”. “Les généraux en ont fait un pays corrompu, entretenant la misère, les inégalités et les iniquités envers les femmes. La lutte contre l’islamisme, doit être aussi un combat contre les injustices”, souligne le journal.
“L’école de la terreur”, titre de son côté “20 minutes”, qui évoque un pays devenu “la base arrière” de tous les groupes terroristes de la région.
Un pays “plongé dans l’horreur”, s’indigne “Le Figaro”, qui dénonce “l’abjection” de ce massacre. “Quel genre d’être humain, au nom de quel genre d’idéologie, peut considérer qu’il est “de bonne guerre” d’attaquer une école, fût-elle attachée à l’armée qu’il combat, pour y tuer froidement plus de 130 enfants ?”, s’indigne le journal. Et de poursuivre : “Le ‘pays des purs’ a trop joué avec le feu terroriste pour feindre la surprise après la brûlure. Les Taliban sont une créature de ses services secrets, l’ISI, armée avec la complicité de la CIA pour déloger les Soviétiques de Kaboul. Le fauve n’a pas tardé à mordre la main qui l’avait nourri”.
Slate rappelle que les écoles pakistanaises sont régulièrement la cible des terroristes. Selon une ONG dédiée à la protection de l’éducation, entre 2009 et 2012, 838 attaques ont été dirigées contre des écoles, soit plus de quatre attaques par semaine en moyenne.
À la une également, la chute “vertigineuse” de la devise russe, le rouble, qui entraîne avec elle l’économie toute entière. “La Russie plonge dans le chaos économique”, annoncent “Les Échos“.
L’économie russe dévisse, et l’Europe craint la contagion : “Poutine démonétisé”, c’est toute l’Europe qui est “fragilisée”, prévient “L’Opinion”.
“La Russie est dans la tourmente économique”, titre “La Croix”. Le quotidien évoque une crise qui révèle, aussi, les “faiblesses du modèle économique” national.
“Les Échos” racontent qu’après plusieurs crises financières où beaucoup d’entre eux ont perdu toutes leurs économies, les Russes ont choisi de se réfugier dans l’humour noir.