Dernières nouvelles

Le 36e Festival International du Film du Caire revivifie le 7ème art en Egypte

20 Novembre 2014 4:42 pm

 
Avec les pyramides dans le fond, la cérémonie de clôture de la 36e édition du Festival International du Film du Caire, tenue mardi dernier, a baissé le rideau de l’événement de 10 jours.
Tenue au plateau de Guizeh pour spectacles son et lumière, la cérémonie a été suivie par un certain nombre de personnalités importantes de la scène du cinéma et de la culture de l’Egypte, à savoir le ministre de la Culture Gaber Asfour, le président de l’Opéra du Caire Inas Abdel-Dayem, l’actrice Basma avec son mari, le commentateur politique et militant des droits humains Amr Hamzawy, l’actrice Yousra et les cinéastes Mossad Fouda et Khaled Youssef, parmi beaucoup d’autres.
 
Le film iranien “Melbourne” meilleur Film
 
Le festival s’est clôturé avec le drame grec “Little England” de Pantelis Voulgaris dont la projection a eu lieu lundi à l’Opéra du Caire. Lors de son discours à la cérémonie de clôture, Voulgaris a exprimé l’espoir que le film va inspirer le public à visiter de beaux endroits de la Grèce. Little England est la nomination de la Grèce pour le meilleur film en langue étrangère aux 87e Oscars.
La cérémonie de clôture incluait une performance intitulée “Firebird”, réalisée et chorégraphiée par Walid Aouni.
Le président du Festival, Samir Farid a annoncé les prix suivants:
- Prix Pyramide d’or du meilleur film de la Compétition internationale: “Melbourne” par Nima Javidi (Iran)
- Prix Pyramide d’argent du meilleur film de la Compétition internationale: “Toujours” par Margarita Manta (Grèce)
- Pyramide d’Argent du meilleur acteur: Khaled Aboul Naga pour son rôle dans “les yeux d’un voleur” réalisé par Nagwa Naggar (Palestine)
- Pyramide d’Argent de la meilleure actrice: Adèle Haenel pour son rôle dans “Les Combattants” réalisé par Thomas Cailley (France)
- Pyramide d’Argent pour la meilleure écriture de scénarios au Concours International: “Le garçon et le monde” par Ale Abreu (Brésil)
- Pyramide d’Argent de la meilleure contribution artistique au Concours International: Zaki Aref “Porte de départ” (Egypte)
- Attribution de la meilleure contribution artistique Saad Eldine Wahba
Le réalisateur Kamal Kamal (Maroc) pour “Sotto Voce”
- Attribution pour le Meilleur Film arabe: Salah Abou Seif
La réalisatrice Zeina Daccache (Liban) pour le Journal de Shéhérazade
- Prix de reconnaissance remis par le jury des perspectives de concurrence cinéma arabe
Theeb dirigé par Nagui Abou Nowar (Jordanie)
Autres prix:
- Prix du meilleur film d’étudiant de 20 000 LE: “Sentra et les Arbres de Talking” réalisé par Cilla Werning (Finlande)
- Prix du meilleur court métrage de 30 000 LE: “Mon ami Nietzsche” réalisé par: Fauston da Silva (Brésil)
- Certificat d’appréciation pour les films: “Statues” réalisé par Roberto Fiesque Trejo (Mexique), concours de films d’étudiants
“That Music” réalisé par Camilo Cabera (Colombie), des courts métrages de la concurrence
“DARLING” réalisé par Isabela Plucinska (Allemagne), des courts métrages de la concurrence
 
L’acteur Aboul Naga Meilleur Acteur
 
L’acteur égyptien Khaled Aboul Naga a remporté le prix du meilleur acteur lors de la 36e édition du Festival International du Film du Caire.
Le prix est pour son rôle de premier plan dans “les yeux d’un voleur”, réalisé par Nagwa Naggar, l’œuvre officielle de la Palestine pour le meilleur film en langue étrangère pour les Oscars 2015.
Aboul Naga est un des acteurs égyptiens contemporains les plus éminents, avec une carrière de plus de 15 ans. Il est connu pour ses rôles dans des films tels que “Mowaten wa MOKHBER Haramy” (2001), “Wahed Sefr” (2009) et “la Villa 69″ (2013), entre autres. Il collabore souvent avec le jeune réalisateur égyptien Ahmad Abdallah, agissant dans ses films tels que: “Héliopolis” (2009), “microphone” (2010) et “Décor” (2014)
Son rôle dans les yeux d’un voleur est la première collaboration d’Aboul Naga avec le cinéaste palestinien.
Aboul Naga est aussi un ambassadeur de bonne volonté de l’UNICEF.
Les stars de cinéma ont fait une apparition remarquable sans précédent au Festival International du Film du Caire.