Dernières nouvelles

Zimbabwe:Mugabe nomme le ministre de la Justice Vice-président

Abdelmasih YOUSUF

12 Décembre 2014 9:52 pm

L’actuel ministre de la Justice du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, a été nommé vice-président du parti au pouvoir, et donc automatiquement de l’Etat, a annoncé le Président Robert Mugabe. Il succède ainsi à Joice Mujuru, qui a été licencié après avoir été écartée du comité central du parti présidentiel.
C’est le Président du Zimbabwe Robert Mugabe en personne qui a annoncé l’information. L’actuel ministre de la Justice, Emmerson Mnangagwa, qui dans le passé a contrôlé la police secrète et l’armée, a été nommé, ce mercredi, vice-président du parti au pouvoir, la ZANU-PF, et donc automatiquement de l’Etat, a annoncé le Président Robert Mugabe.
“Il y a deux vice-présidents. Pour l’ancienne ZANU (l’une des deux composantes historiques du parti au pouvoir, la ZANU-PF), nous avons Emmerson Mnangagwa”, a déclaré Robert Mugabe, aussitôt applaudi. Et d’ajouter:“nous le félicitons”. Il a en outre annoncé que Phelekezela Mphoko avait été choisi pour l’autre poste de vice-président. De son côté, la désormais ancienne Vice-présidente zimbabwéenne, Joice Mujuru, ne compte pas se laisser marcher sur les pieds, après avoir été écartée du comité central de la Zanu-PF. Elle a dénoncé, ce mardi, “une campagne de dénigrement bien orchestrée et un abus flagrant de l’appareil étatique”.
Longtemps considérée comme probable héritière du vieux Président Robert Mugabe, elle a été accusée de complot pour assassiner le père de l’indépendance du pays, qui, à 90 ans, est au pouvoir depuis 1980. Le congrès de la Zanu-PF, qui s’est tenue la semaine dernière, a reconduit Roberte Mugabe à la tête du parti et a placé son épouse Grace, 49 ans, à la tête de l’influente Ligue des femmes.