Dernières nouvelles

Tous les rêves égyptiens existent au parlement

18 Février 2016 1:21 pm

 
Le gouvernement va reporter la présentation de son programme à l’Assemblée des représentants jusqu’à l’achèvement de la délivrance du règlement et la formation de comités spécialisés.
Les membres de l’Assemblée des représentants ont dit qu’il est prévu que le règlement sera publié à la fin de février.
On prévoit que le cabinet va présenter son programme au Parlement pour approbation, dans le but de contourner l’exigence d’un remaniement du cabinet lors de l’élection d’un nouveau parlement.
Le député Kamal Ahmed, chef de la planification et du budget provisoire, a déclaré que ladite formation de comités spécialisés est une condition importante avant d’examiner le programme gouvernemental. Ce processus fera en sorte que le cabinet maintienne l’efficacité dans l’exécution de ses tâches.
En janvier, le Premier ministre Chérif Ismaïl avait demandé aux différents ministères d’envoyer leurs programmes afin de formuler un programme unifié et de le proposer à l’Assemblée des représentants.
Le président Abdel Fattah Al-Sissi avait exigé que le gouvernement propose son programme à venir à l’Assemblée des représentants pour obtenir son approbation pour poursuivre l’exécution de ses tâches.
Le ministre de la Planification Achraf El-Arabi a déclaré que la proposition de son programme à l’Assemblée des représentants du gouvernement avant la formation de comités spécialisés augmentera les chances de son rejet. Les comités provisoires actuels manquent de spécialisation requise pour se pencher sur le programme.
El-Arabi a expliqué que plusieurs projets de loi pour des projets économiques ont été proposés au Parlement pour examen, le plus en évidence est la loi sur la taxe sur la valeur ajoutée (TVA).
Il s’attend que le projet de loi de la TVA soit adopté par les commissions spécialisées, une fois qu’elles seront formées, avant un examen parlementaire général. Le projet de loi de la TVA vise à soumettre les services aux taxes. Toutefois, le gouvernement a souligné que le projet de loi ne va pas affecter les produits de base pour les citoyens à faible revenu, selon El-Arabi.
El-Arabi a précisé qu’une fois que le projet de loi sera approuvé, le président doit préciser le taux d’imposition exact.
D’autre part, le pape Tawadros II, pape d’Alexandrie et Patriarche de la Prédication de Saint Marc, avait exprimé sa fierté du discours du président Abdel Fattah Al-Sissi devant l’Assemblée des représentants, soulignant que l’Egypte est en mouvement sur la voie du progrès.
Tawadros a dit après avoir assisté au discours du président devant le parlement  que tous les rêves égyptiens existent au parlement.
Il a souligné que l’Eglise égyptienne et Al-Azhar sont les deux poumons de l’Egypte qui travaillent pour les intérêts du pays, et que les gens comptent sur le Parlement pour servir les Egyptiens.
Le pape Tawadros a mis l’accent sur l’importance que l’attention des représentants soit centrée sur l’Egypte et non sur leurs propres intérêts.
Le président Abdel Fattah Al-Sissi s’était adressé le samedi 13 février à la nouvellement élue Assemblée des représentants pour la première fois.
Le président a commencé son discours en annonçant le transfert des pouvoirs de l’autorité exécutive à l’institution législative représentée par le parlement, qu’il a dit a été le “résultat des élections justes et transparentes, selon les rapports d’observation locales et internationales”.
«La sécurité et les conditions économiques, politiques et sociales qui entourent l’Egypte nous imposent à tous une responsabilité historique et des performances exceptionnelles», a déclaré Al-Sissi.
Lors de son discours devant le Parlement, le chef de l’Etat a indiqué que l’Egypte a accompli la feuille de route politique et que le pays avait été sauvé de ceux qui travaillaient pour leurs propres intérêts.
Dans son discours, Al-Sissi a également renouvelé son appel à la communauté internationale à coopérer pour lutter contre le terrorisme, le jugeant “le danger qui menace la stabilité de toute la région.”
Un certain nombre d’hôtes étrangers, principalement des ambassadeurs des pays étrangers et des présidents d’un certain nombre de parlements arabes, étaient invités à assister au discours.
Le Premier ministre Chérif Ismaïl et 34 autres ministres, le grand cheikh d’Al-Azhar, et le pape de l’Eglise copte orthodoxe étaient également présents.