Dernières nouvelles

Seconde phase des élections législatives en Egypte

26 Novembre 2015 1:50 pm

L’Egypte s’est lancée une fois de plus dans le processus démocratique tracé par la troisième et dernière obligation de la feuille de route de la révolution du 30 Juin. Dans ce contexte, la seconde phase des élections législatives a débuté le dimanche 22 novembre en Egypte.
Le vote s’est étalé sur deux jours au Caire et dans douze autres provinces du pays. Le chef de l’Etat a déposé son bulletin dans une école de filles du Caire peu après l’ouverture des bureaux de vote à 09h00.
Le taux de participation dans la dernière phase du scrutin, qui a eu lieu dans 13 provinces, y compris celle du Caire, était de 29 pour cent, a déclaré la commission électorale.
“Pour l’amour de l’Egypte” est dirigée par un ancien major général de l’Intelligence Sameh Seif al-yazal et se compose de 10 partis politiques, dont le Parti des Egyptiens libres mis en place par l’homme d’affaires Naguib Sawiris. Tous, hormis neuf des 222 sièges individuels restants à gagner au deuxième tour seront contestés entre les principaux candidats. Il aura lieu le 1 et 2 décembre après que les candidats ont échoué à obtenir une majorité de votes depuis le début.
Plus de 38000 expatriés égyptiens ont voté au second tour des élections législatives de 2015, a annoncé a annoncé le porte-parole de la Haute commission électorale (HEC) Omar Marawan dans une conférence de presse lundi. Les chiffres représentent 5,5 pour cent des électeurs admissibles d’expatriés égyptiens qui ont atteint plus de 680.000 personnes. Le nombre total d’expatriés égyptiens qui ont voté dans la première phase des élections parlementaires était 30531, avait déclaré le chef de la HEC Ayman Abbas en octobre. Le vote a été effectué dans les ambassades et consulats égyptiens dans 139 pays à travers le monde. Selon les statistiques du ministère égyptien des Affaires étrangères, il y a plus de 8 millions d’expatriés égyptiens à l’étranger.
Le principal dignitaire musulman du pays, le cheikh Ahmed al Tayeb, grand imam de la mosquée Al Azhar, a exhorté les électeurs à faire leur devoir. “Je demande à tout le monde, et spécialement aux jeunes, de participer au scrutin”, a-t-il dit aux journalistes après avoir lui-même voté.
“Nous disons à ce qui veulent boycotter le scrutin de ne pas le faire. L’Egypte est comme votre mère et boycotter l’élection c’est comme désobéir à vos parents.”
De sa part, le pape Tawadros II, pape d’Alexandrie et Patriarche de la Prédication de Saint Marc a voté dans la deuxième phase des élections législatives. “Tous les citoyens devraient participer aux élections”, a déclaré le pape Tawadros après avoir voté, ajoutant que la présence d’un parlement fort est dans l’intérêt de l’Egypte.
“La passivité ne construit pas une nation”, a-t-il dit, indiquant que tous les jeunes devraient participer aux élections.
Selon les termes de la Constitution adoptée avant l’élection de Sissi à la présidence en 2014, le futur Parlement sera composé de 568 élus – 448 au scrutin uninominal et 120 au scrutin de liste. En outre, 28 autres députés seront nommés par le président Sissi à l’issue du scrutin, ce qui portera à 596 le nombre total de députés.
“Pour l’amour de l’Egypte”, coalition d’une dizaine de partis politiques, a remporté les soixante sièges attribués au scrutin de liste lors du premier tour.
Les résultats de la deuxième phase des élections législatives égyptiennes indiquent une victoire écrasante de la liste électorale «Pour l’amour de l’Egypte”, remportant la totalité des 120 sièges affectés aux listes partisanes.
Ces résultats ont montré un grand écart entre les votes obtenus par la liste et les autres listes dans la course.
Le système électoral de 2015 est organisé selon le système de liste fermée qui signifie que le parti qui obtient la majorité simple des votes par circonscription remporte tous les sièges de cette circonscription.
Au second tour, les 60 membres qui sont élus par le gagnant prend tout système de liste fermée venant de deux grandes circonscriptions; la circonscription du Caire, du Sud et du Moyen-Delta élisant 45 membres tandis que la circonscription du Delta-Oriental élit le reste des 15 membres.
Etant la seule liste de parti pour les 15 sièges du Delta du Nil Est, «Pour l’amour de l’Egypte” a remporté l’élection dans la circonscription car elle devait s’assurer 5 pour cent du vote.
Pour être valables, les listes doivent comporter un certain nombre de femmes, des membres de la communauté copte ou encore des représentants des couches populaires.
Dans la première phase des élections, la liste a remporté, également au second tour, les 45 sièges attribués pour la circonscription de Guizeh et de Haute-Egypte avec les 15 sièges de la circonscription de l’Ouest du Delta. Le parti des Egyptiens libres s’était assuré 36 sièges individuels sur 226 sièges dans la première étape des élections en octobre, en plus de cinq candidats qui ont concouru sur la liste Pour l’amour de l’Egypte qui a obtenu les 60 sièges fondés sur les partis dans la première étape.
Le parti Wafd a obtenu cinq sièges dans la deuxième phase des élections législatives, un siège sur une base individuelle et quatre sièges pour les candidats dans la liste «Pour l’amour de l’Egypte”.
En outre, 43 candidats du Wafd seront confrontés au deuxième tour sur les sièges individuels. Le Wafd avait 35 candidats au deuxième tour de la première étape.
Les candidats des Egyptiens libres, de l’avenir de la patrie et du Wafd ont obtenu autour de 90 sièges individuels sur 226 dans la première étape des élections législatives égyptiennes.
222 sièges individuels étaient contestés par des centaines de candidats au second tour.
Les 13 gouvernorats de vote étaient Le Caire, Qalioubiya, Dakahliya, Ménoufiya, Charqiya, Gharbiya, Kafr El-Cheikh, Damiette, Port-Saïd, Ismaïlia, Suez, Sinaï du Nord et Sud du Sinaï.
La campagne électorale avait débuté le 2 novembre et s’est terminée le 20 novembre. Les partis en lice étaient l’Alliance républicaine des forces sociales, l’Appel de l’Égypte, le Bloc du Réveil national indépendant, les Cavaliers de l’Égypte, la Liste de l’Égypte, le parti salafiste al-Nour et la liste “Pour l’amour de l’Égypte”.
Le second tour de la première phase des élections dans quatre circonscriptions est prévu de commencer le 5 décembre après avoir été annulé par les ordonnances du tribunal.
Le nouveau vote aura lieu dans la ville de Béni Soueif et Al Wasta; deux circonscriptions du gouvernorat de la Haute-Egypte de Béni Soueif, la circonscription d’Alexandrie d’Al Raml et la circonscription de Damanhour située au nord de Delta dans le gouvernorat de Béheira.