Dernières nouvelles

Remaniement ministériel restreint

17 Février 2017 11:29 am

 
Le Parlement égyptien a nommé mardi neuf nouveaux ministres lors du dernier remaniement ministériel.
Dans son discours devant le Parlement, le Premier ministre Chérif Ismaïl a déclaré que le changement faisait partie des plans de réforme économique et sociale du gouvernement. Il a affirmé que le choix des nouveaux ministres dépendait de la capacité de chaque ministre d’atteindre les objectifs de la phase actuelle et que certaines normes doivent être respectées pour être désignés.
Les ministres qui se joindront au gouvernement du Premier ministre, Chérif Ismaïl, sont chargés de superviser l’agriculture, les affaires parlementaires, les investissements et la coopération internationale, le commerce, le développement local, la planification, l’éducation, l’enseignement supérieur et les transports. Quatre sous-ministres ont également été nommés aux ministères de l’Agriculture et de la Planification.
Conformément à la Constitution, les candidats ont été nommés par les autorités exécutives égyptiennes et votés par le Parlement.
Les nouveaux ministres sont un mélange de parlementaires, de ministres actuels et d’anciens ministres.
Sahar Nasr: ministre de l’Investissement et de la Coopération internationale:
Nasr a été ministre de la Coopération internationale depuis le début de 2015. Son nouveau portefeuille s’est élargi pour inclure le ministère de l’Investissement ainsi que le ministère de la Coopération internationale.
Avant sa nomination en 2015, Nasr était une économiste financière de premier plan au Département des finances et du développement du secteur privé pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord de la Banque mondiale. Avant cela, elle a travaillé au Conseil de développement économique du bureau présidentiel en tant que consultante économique du président Abdel Fattah al-Sissi.
Hala al-Saïd: ministre de la Planification:
Saïd a été doyenne de la Faculté d’économie et de sciences politiques de l’Université du Caire depuis 2011 et vice-président de l’Université du Caire pour la recherche scientifique et les affaires étrangères depuis 2013.
Elle est la fille de Helmy al-Saïd, ministre de l’Electricité dans les années 1970, et remplace le ministre sortant Achraf al-Arabi.
Khaled Abdel Ghaffar: ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique:
Abdel Ghaffar a été doyen de la Faculté de Dentisterie de l’Université Ain Chams du Caire depuis 2014 et vice-président de l’Université Ain Chams. Il remplace Achraf al-Chihy.
Ali Messelhi: ministre de l’Approvisionnement et du Commerce intérieur:
Messelhi était un député néo-démocrate représentant le gouvernorat de Charqiya en 2010.
Avant cela, il était ministre de la Solidarité sociale dans le Cabinet 2005 d’Ahmed Nazif et il a joué un rôle central dans la restructuration des subventions.
Avant d’être nommé ministre de l’Approvisionnement actuel, le parlementaire a démissionné du Conseil des représentants et sa position de chef de file au sein du Mouvement patriotique national.
Ali Messelhi remplace le ministre sortant Mohamed Ali al-Cheikh.
Abdel Moneim al-Banna: ministre de l’Agriculture:
Remplace Essam Fayed en tant que ministre de l’Agriculture.
Banna était auparavant responsable du Centre de recherche agronome de l’État et a participé à plusieurs projets de gestion des ressources agricoles et de l’eau en coordination avec l’Italie, la France, les Pays-Bas et l’Union européenne.
Le Parlement a également confirmé la nomination de trois adjoints au ministère de l’Agriculture: Mohamed Hassan, sous-ministre chargé de la réhabilitation agricole, Mona Hassanein, sous-ministre des ressources animales et des pêches, et Safouat Hammad, sous-ministre des services agricoles.