Dernières nouvelles

Liste initiale des candidats parlementaires 2015 de l'Egypte

17 Septembre 2015 3:36 pm

Le Haut Comité électoral (HCE) a annoncé mercredi une liste préliminaire de candidats retenus pour concourir dans les prochaines élections législatives du pays, prévues pour octobre et novembre.
Le porte-parole du HCE Omar Marawan a révélé que 5.420 postulants avaient déposé leurs candidatures, en cherchant à se présenter comme indépendants. En outre, neuf coalitions électorales ont présenté des candidats pour concourir sur des listes de partis.
Selon les lois électorales de l’Egypte, le parlement à venir sera composé de 596 membres, avec 448 indépendants, 120 députés sur la base de coalitions partisanes, et 28 nommés par le président.
Marawan a indiqué qu’en tête de liste des coalitions électorales figurent “Pour l’amour de l’Egypte”, “l’appel de l’Egypte”, “les Chevaliers de l’Egypte”, le Parti al-Nour, le front égyptien, le courant de l’Indépendance, l’Alliance républicaine, et le réveil de l’Egypte.
Marawan a ajouté: “Si un certain candidat n’a pas été placé sur la liste annoncée mercredi, il ou elle pourrait déposer un recours dans trois jours, soit entre le 16 et le 18 septembre.
Les nouvelles initiales mercredi montrent que les demandes d’un certain nombre de candidats de haut-profil ont été rejetées, y compris Ahmed Ezz, l’ancien responsable de premier plan du parti au pouvoir de l’ancien président Hosni Moubarak, et Tawfiq Okacha, le propriétaire de la chaîne de télévision indépendante Al-Faraeen.
Les candidatures d’autres personnalités de haut rang, y compris Mortada Mansour, président du Zamalek Sporting Club, ont été acceptées.
Le HCE a dit qu’il publiera son dernier mot sur les appels le 27 septembre, tandis que ceux qui pourraient choisir de se retirer avant que la course ne commence seront autorisés deux jours supplémentaires pour le faire, ou jusqu’au 30 septembre.
“Nous pouvons dire que la liste définitive des candidats dans la première étape des élections dans 14 gouvernorats sera rendu publique le 1er octobre,” a déclaré Marawan.
Le premier tour des élections législatives longtemps retardée de l’Egypte aura lieu entre le 17 et 28 octobre dans 14 gouvernorats: Guizeh, Fayoum, Béni Soueif, Minya, Assiout, Sohag, Qéna, Louxor, Assouan, Nouvelle vallée, la mer Rouge, Béheira, Alexandrie et Marsa Matrouh.
La campagne pour cette étape se déroulera entre le 4 et le 15 octobre.
Marawan a révélé que le HCE a décidé que les expatriés égyptiens dans trois pays arabes déchirés par la guerre civile – la Libye, la Syrie et le Yémen – seraient exemptés de voter.
Les expatriés égyptiens sont prévus de voter dans la première étape du scrutin les 17 et 18 octobre.
Marawan a souligné que les procédures d’enregistrement étaient allés en douceur, même si les candidats se sont plaints de la procédure coûteuse et contraignante des contrôles médicaux nécessaires à effectuer.
Marawan a déclaré que bien que deux décisions de justice sur les tests médicaux et les circonscriptions électorales aient été émises la semaine dernière, le HCE a souhaité que ces décisions n’aillent pas perturber le processus d’inscription ou le calendrier du scrutin.
“La date limite d’inscription initiale du 12 septembre a été maintenue hormis dans deux districts dans le gouvernorat de Qéna en Haute-Egypte”, a déclaré Marawan.
Marawan a expliqué que le HCE a décidé de prolonger l’enregistrement à Qéna et Qous en Haute-Egypte seulement, pour trois jours, ou jusqu’à mardi dernier. Ceci est venu en ligne avec la décision du 7 septembre de la cour que les limites des deux circonscriptions devraient être redessinées pour assurer l’égalité représentative.
La plupart des partis politiques ont annoncé qu’ils avaient déjà soumis leurs listes de candidats avant la date limite du 12 septembre. Par rapport à la semaine précédente, qui a vu un nombre compris entre 200 et 250 candidats potentiels s’inscrire par jour, autant que 899 ont déposé leurs candidatures le dernier jour seul.
La coalition électorale nommée “Pour l’amour de l’Egypte” a déclaré qu’elle avait soumis quatre listes de candidats dans les deux derniers jours. Le coordinateur de la coalition, Sameh Seif Al yazal, a indiqué que les quatre listes, dont 120 candidats, vont concourir dans les quatre circonscriptions réservées à la concurrence entre les candidats sur la base partisane-: Le Caire du Sud et le Moyen-Delta (45 sièges); le Nord, Moyen et Sud de la Haute-Egypte (45 sièges); le Delta-Oriental (15 sièges), et le Delta de l’Ouest (15 sièges).
 
Dimanche, Emad Gad, porte-parole de “Pour l’amour de l’Egypte”, a déclaré que la coalition allait gagner la circonscription du Delta-Oriental (y compris les 15 sièges) à l’unanimité.
“Cela est dû au fait que nous étions la seule coalition qui a présenté une liste de candidats du parti dans cette circonscription”, a déclaré Gad.
Le HCE, cependant, a insisté que le fait d’être le seul candidat ou le seul parti dans une certaine circonscription ne suffit pas pour être automatiquement déclaré vainqueur.
“Un candidat indépendant ou une liste de parti doit obtenir cinq pour cent du vote dans cette circonscription conformément à l’article 24 de la loi de la Chambre des représentants», a déclaré Marawan.
La coalition comprend de nombreux candidats de haut niveau de différents partis politiques, tels que Al-Wafd et le Parti des Egyptiens libres.
Dans une conférence de presse samedi soir, le président d’Al-Wafd Al-Sayed Al-Badawi a déclaré que le nombre total des candidats du parti dans les sondages à venir se tiendra à 273.
“Sur ce total, neuf vont rejoindre les listes de la coalition “Pour l’amour de l’Egypte”, tandis que le reste (264) va se présenter comme indépendants”, a déclaré Al-Badawi, indiquant que “la liste comprend 14 Coptes, 17 femmes et 22 jeunes de moins de 35 ans “
Marawan a dit que quatre listes électorales vont concourir au Caire: Pour l’amour de l’Egypte, le Parti al-Nour, et la Coalition du Front égyptien et le courant de l’Indépendance.
La concurrence au Caire sera très féroce comme un grand nombre de personnalités de haut rang, y compris d’anciens ministres, dignitaires religieux, des artistes, des anciens juges, des sportifs, et les magnats des affaires, vont y concourir.
Le Caire seul est attribué 48 sièges indépendants, tandis que, aux côtés de cinq autres gouvernorats du Sud et du Moyen-du delta du Nil, sont attribués 45 sièges fondés sur les partis, soit un total de 93 sièges.
En Haute-Egypte, trois listes ont été rejetées par le HCE, parmi lesquels se trouvaient Nidaa Masr (l’appel de l’Egypte), tandis que deux ont été acceptées (la Coalition de l’Eveil national, et pour l’amour de l’Egypte).
 
Dans le delta de l’Est, “Pour l’amour de l’Egypte” s’est présentée et a été acceptée.
Dans l’ouest du Delta, cinq listes se sont présentées, dont deux ont été rejetées et trois ont été acceptées. Pour l’amour de l’Egypte, al-Nour, la Coalition du Front égyptien et le courant de l’Indépendance ont été acceptés, tandis que les listes Chevaliers de l’Egypte et l’appel de l’Egypte ont été rejetées.
Le parti ultraconservateur salafiste al-Nour, la seule force islamiste à concourir dans ce scrutin, a déclaré qu’il a décidé de présenter des candidats indépendants dans seulement 50 pour cent des circonscriptions.
Shaaban Abdel-Alim, un haut responsable du Parti al-Nour, a déclaré que le parti a également décidé d’aligner deux listes de partis seulement avec 90 sièges – au Caire et au Sud et Moyen-Delta et Delta-Oriental – au lieu de quatre “.
«Nous avons limité le nombre de nos candidats, soit comme indépendants ou ceux fondés sur les partis, pour montrer que nous voulons être des partenaires avec d’autres groupes politiques du Parlement à venir”, a déclaré Abdel-Alim.
Pendant ce temps, le dernier jour de l’enregistrement a vu beaucoup de figures très médiatisées se présentant comme indépendants. En plus de ceux-ci est l’éminent avocat et président flamboyant de Zamalek Sporting Club, Mortada Mansour. Alors que Mansour va concourir dans le quartier de Mit Ghamr à Dakalieh, son fils, Ahmed, s’est présenté dans le quartier de Dokki à Guizeh.
Zakaria Nassef, un ancien joueur de football du club al-Ahli, va concourir dans le quartier sud du Caire de Maadi.
L’analyste politique Amr El-Choubaki s’est également enregistré en tant qu’indépendant à Dokki.