Dernières nouvelles

La France pour un "changement profond" du projet européen

1 Juillet 2016 12:44 pm

 

Après l’annonce du départ du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE), la classe politique française – à l’exception du Front national (FN) – réclame un changement profond du projet politique européen, notamment les questions relatives à la crise migratoire et à la menace terroriste, pour éviter le repli.

Du parti socialiste au pouvoir en passant par le principal parti d’opposition, Les Républicains, au parti de gauche, les leaders politiques français qui ont réagi à la sortie du Royaume-Uni de l’UE, demandent une refondation pour sauver l’UE.

Seul le FN reste fidèle à sa position : la tenue d’un référendum à l’instar de la Grande-Bretagne pour acter le départ de la France de l’Union.

“La décision de la Grande-Bretagne exige aussi de prendre lucidement conscience des insuffisances du fonctionnement de l’Europe et de la perte de confiance des peuples dans le projet qu’elle porte”, a déclaré le président français François Hollande. Pour lui, un sursaut est donc nécessaire car, dit-il, l’Europe pour aller de l’avant ne peut plus faire comme avant.

Les changements à apporter doivent ainsi concerner selon M. Hollande la “sécurité et la défense de notre continent pour protéger nos frontières et pour préserver la paix face aux menaces, l’investissement pour la croissance et pour l’emploi, l’harmonisation fiscale et sociale, renforcement de la zone euro et de sa gouvernance démocratique”.

“Ce qui se joue, c’est la division de l’Europe au risque du repli ou la réaffirmation de son existence au prix de changements profonds. Je ferai tout pour que ce soit le changement profond plus tôt que le repli”, a dit M. Hollande.

Le Premier ministre français, Manuel Valls qui a qualifié le choix des britanniques “d’électrochoc” et de “déflagration à l’échelle du continent “, pense que ce départ est aussi révélateur d’un malaise trop longtemps ignoré.

“Trop longtemps on a fermé les yeux sur les avertissements et les doutes exprimés par les peuples européens, nous y sommes : menaces terroristes, crise migratoire, montée de l’extrême droite dans notre continent qui tournerait ainsi le dos à ses valeurs fondatrice”, a-t-il indiqué.

Le moment est donc venu selon M. Valls de “refonder, réinventer” une autre Europe en écoutant les peuples. “Il faut rebâtir le projet européen en répondant à ses questions : quel projet ? Quelle valeur ? Quelle identité et Quelle frontière ? C’est ainsi que nos concitoyens se réapproprieront pleinement le projet européen”, a estimé le Premier ministre français.

Quelques milliers de Britanniques se sont rassemblés mardi sur Trafalgar Square puis devant le Parlement de Londres pour protester contre le Brexit. Un symbole fort dans un pays peu habitué à manifester.

Ce rassemblement, fait plutôt rare au Royaume-Uni, peu habitué aux manifestations, illustre les divisions d’un pays groggy après la victoire du Brexit au référendum sur la place du Royaume-Uni dans l’UE.