Dernières nouvelles

Al-Sissi rencontre la ministre française de l'Ecologie, du Développement durable et de l'énergie

25 Février 2016 2:21 pm

 
Le président Abdel Fattah al-Sissi a rencontré mardi la ministre française de l’Ecologie, du Développement durable et de l’énergie Ségolène Royal.
Le président al-Sissi a félicité Mme Royale, en assumant la présidence de la 21e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques. Il s’est aussi salué de l’issue de la conférence de Paris sur le changement climatique.
Le Président a félicité la France pour la bonne organisation de la conférence et le fer de lance des efforts internationaux qui ont mené à la conclusion d’un accord équilibré. Le président a noté que l’accord doit être traduit en des projets concrets dans le domaine de l’énergie renouvelable qui puissent répondre à l’ambition du continent africain.
Le président al-Sissi a déclaré que l’Egypte tient à contribuer aux efforts déployés par les institutions de financement intentionnelles, principalement la Banque africaine de développement, en vue de mobiliser les ressources nécessaires pour financer ces projets.
Mme Royale a indiqué de sa part qu’elle a choisi l’Egypte pour être la première étape de sa tournée en reconnaissance de son rôle positif au cours des négociations sur le changement climatique qui s’est traduit par le succès de la conférence de Paris sur le changement climatique.
La ministre française de l’Ecologie, du Développement durable et de l’énergie a dit qu’elle espère que le président al-Sissi assistera à la signature de l’accord de Paris qui aura lieu à New York le 22 avril 2016, en sa qualité de président du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques.
Le président al-Sissi a souligné qu’il est important que les donateurs et les pays développés honorent leurs engagements dans l’accord de Paris, allouant principalement 10 milliards de dollars pour financer l’Initiative sur les énergies renouvelables en Afrique (RGIE). Il a salué l’engagement de 2 milliards de dollars de la France comme une contribution au financement de l’initiative.
Le président a noté que les pays africains ont hâte de recevoir le soutien nécessaire à leurs secteurs des énergies renouvelables, étant donné que le continent est le moins contributeur et le plus affecté par le changement climatique.
Mme Royale a souligné l’importance qu’elle accorde au continent africain, comme elle assure le suivi de la mise en œuvre du résultat de la conférence de Paris. Elle a confirmé qu’elle poursuivra ses efforts pour la mobilisation des ressources nécessaires pour financer l’Initiative des énergies renouvelables de l’Afrique, ainsi que la détermination des projets d’énergie propre en Afrique ainsi que des projets déterminants qui seront mis en œuvre pour fournir l’énergie pure en Afrique en fonction des priorités de chaque pays.