Dernières nouvelles

Al-Sissi au Vatican : le pape appelle à la coexistence pacifique en Egypte

Abdelmasih YOUSUF

26 Novembre 2014 2:20 am

A l’occasion de sa visite en Italie, le Président égyptien Abdel Fattah al-Sissi s’est rendu au Vatican et s’est entretenu avec le pape François, qui a plaidé pour une coexistence pacifique entre les communautés en Egypte, estimant aussi que le dialogue inter-religieux doit être poursuivi.

Le Président égyptien Abdel Fattah al-Sissi s’est rendu au Vatican, lundi, à l’occasion de sa visite en Italie. Il a rencontré le pape François avec lequel il s’est entretenu pendant 22 minutes. “Vous représentez une grande valeur pour toute l’humanité”, a déclaré en arabe le Président égyptien à son arrivée, selon des journalistes présents. De son côté, le pape lui a souhaité “bon courage” en italien.

Une visite sous haute sécurité

Cette visite du dirigeant égyptien a été placée sous haute sécurité. Le pape François a plaidé en faveur de la “coexistence pacifique pendant la transition politique en Egypte”, en appelant aussi au dialogue pour régler les crises régionales. Selon un communiqué du Saint-siège, les entretiens “cordiaux ont permis de souligner la solidarité de l’Eglise avec l’ensemble du peuple égyptien au cours de cette période de transition politique”. D’après ce communiqué, “le souhait a été exprimé que la coexistence pacifique puisse être renforcée entre toutes les composantes de la société égyptienne”, a ajouté le Vatican en évoquant “les garanties approuvées par la nouvelle Constitution sur la protection des droits de l’Homme et la liberté religieuse”.

“La voie du dialogue inter-religieux doit être poursuivie”

Le pape a également souligné que “la voie du dialogue inter-religieux doit pouvoir être poursuivie”, selon le communiqué du Saint-siège, faisant ainsi référence aux discriminations que vivent régulièrement les chrétiens coptes en Egypte, estimés à 10% dans le pays, qui abrite 86 millions d’Egyptiens, à majorité musulmane. Le rôle de l’Egypte “dans la promotion de la paix et de la stabilité au Proche-Orient et en Afrique du Nord” a notamment été abordé, aussi bien avec le pape qu’avec son secrétaire d’Etat, Pietro Parolin.

Au cours de cette première visite au Vatican du Président du plus grand pays arabe, élu en juin avec plus de 96% des voix, Al-Sissi a aussi fait état au pape de sa “détermination face aux islamistes en Egypte et dans la région”, qui menacent la stabilité de son pays.