Dernières nouvelles

Les autorités musulmanes et chrétiennes d'Egypte s'unissent contre l'athéisme

13 Novembre 2014 3:43 pm

 
Les Églises chrétiennes en Egypte disent qu’elles joignent leurs forces à Al-Azhar, un centre important de l’apprentissage musulman sunnite, pour lutter contre la propagation de l’athéisme dans le pays. “L’Eglise et la mosquée Al-Azhar rédigent un mécanisme constructif pour aborder l’athéisme,” a déclaré Poules Halim, porte-parole de l’Eglise copte orthodoxe d’Egypte. Ses déclarations ont été faites suite à une conférence de deux jours, organisée conjointement par Al-Azhar et l’Eglise, visant à forger une “réponse savante” à l’athéisme, qui, selon Halim, avait été “répandu de plus en plus” en Egypte au cours des trois dernières années. Un certain nombre de savants d’Al-Azhar, ainsi que des représentants de diverses sectes chrétiennes, ont assisté à la conférence, selon Halim. «Nous visons à lutter contre le phénomène de l’athéisme en général, et ceux qui ont embrassé ses principes,” a-t-il dit. “Tant que l’Eglise copte orthodoxe et Al-Azhar s’unissent, ils ont le droit de sensibiliser le public à l’athéisme», dit Halim. “Il y a des athées en Egypte, mais pas beaucoup,” a-t-il ajouté L’athéisme est strictement tabou dans le discours public ordinaire de l’Egypte. Mais depuis le soulèvement mené par les jeunes en 2011, qui a conduit à l’éviction de l’autocrate Hosni Moubarak, de nombreux jeunes Egyptiens ont commencé à proclamer ouvertement leurs convictions athées – principalement sur les médias sociaux – ce qui a alarmé les institutions religieuses du pays. La liberté de pensée est inscrite dans la Constitution égyptienne. Cependant, une poignée d’Egyptiens ont été poursuivis au cours des dernières années pour “diffamation de religion” sur les plateformes de médias sociaux. “La société doit résister à ce phénomène, car il aura un impact négatif sur les générations à venir», a déclaré Salib Matta, un prêtre et membre de l’organe de direction de l’Eglise copte orthodoxe. “L’Egypte, comme centre du Moyen-Orient, est ciblée sur le plan religieux, ainsi que les fronts politiques et économiques», a-t-il dit. À la fin octobre, le Conseil égyptien des Eglises récemment formé a organisé un atelier pour les jeunes auxquels le pape copte orthodoxe Tawadros II a adressé un discours sur les «dangers» de l’athéisme. Pour sa part, Ahmed al-Tayeb, Grand Imam d’Al-Azhar, a déclaré à la télévision d’Etat le mois dernier que l’athéisme était un “phénomène de mode” emprunté par la jeunesse égyptienne de l’Occident. “La tendance de l’athéisme est nouvelle dans le monde arabe et l’Egypte”, a déclaré al-Tayeb. “Il est regrettable que certains jeunes se vantent maintenant ouvertement d’être athées.” Il a poursuivi en disant que les idées athées et matérialistes “” étaient “peu profondes de nature.” Il est difficile d’obtenir des chiffres précis concernant le nombre d’athées en Egypte, où la plupart des gens professent la foi musulmane ou chrétienne. Alors que certains militants athées estiment leur nombre à deux millions, ce chiffre ne peut être vérifié.