Dernières nouvelles

L'Egypte soutient la Libye pour lutter contre le terrorisme

9 Octobre 2014 5:46 pm

 
 
L’Egypte va entraîner les forces de sécurité libyennes à lutter contre le terrorisme et à sécuriser la frontière commune, ont annoncé mercredi les chefs de gouvernement des deux pays confrontés à des insurrections islamistes. Le président Abdel Fattah Al-Sissi a exprimé par le passé son inquiétude face au chaos sécuritaire qui règne en Libye et à l’avantage que pourraient en tirer les groupes extrémistes. Selon les autorités cairotes, il existe des liens entre les groupes opérant en Libye et Ansar Baït al Makdis, un groupe djihadiste basé dans le Sinaï qui a tué des centaines de soldats et de policiers égyptiens.
“Nous devons répondre de toute urgence à toutes les demandes de nos frères (libyens) pour nous coordonner au plus haut niveau dans le domaine de la sécurité, et nous avons mis l’accent sur l’échange d’informations pour lutter contre le terrorisme et sur la sécurité et le contrôle aux frontières”, a déclaré le Premier ministre égyptien Ibrahim Mehleb. “Nous faisons face au terrorisme et le terrorisme doit être confronté par la force et nécessite la constitution et l’entraînement de responsables capables de lutter contre ces terroristes”, a ajouté son homologue libyen, Abdallah al Thini, lors d’une conférence de presse.
 
Les deux pays ont décidé d’approfondir leur coopération en matière de sécurité, a fait savoir Al-Thini à l’issue de la rencontre. L’Egypte a accepté d’entraîner les forces progouvernementales libyennes qui combattent les groupes armés rivaux islamistes, a fait savoir Al-Thini. Le Premier ministre libyen a également fait part de sa profonde inquiétude quant au contrôle de la plupart du territoire libyen par les militants islamistes. “Le terrorisme doit être confronté par la puissance et par la force. Cela nécessite la constitution et l’entraînement d’armées capables d’affronter ces terroristes”, a souligné Al-Thini. La Libye assiste à des vagues de violence croissantes depuis le renversement de son ancien dirigeant Mouammar Kadhafi en 2011. Au cours de ces derniers mois, la violence s’est déclarée dans différentes villes du pays alors que les militants islamistes ont mené des offensives meurtrières contre les milices laïques ainsi que contre les armées nationales.
Le président égyptien Abdel-Fattah Al-Sissi a confirmé que l’Egypte renforçait ses efforts à l’encontre des insurgés islamistes dans les deux pays. Certains groupes armés islamistes égyptiens et libyens ont établi des liens et représentent des menaces majeures à la frontière entre les deux pays, a fait remarquer Al-Sissi. Depuis l’éviction du régime des Frères musulmans l’année dernière, davantage d’attaques sont commises par des militants de la confrérie contre les soldats et policiers égyptiens.