Dernières nouvelles

L'Egypte à l'avant-garde de la lutte contre l’hépatite C

24 Février 2017 11:14 am

 
Le monde parle de l’Egypte d’une manière positive après la visite effectuée par Messi.
L’attaquant du FC Barcelone est venu mardi en Égypte, afin de soutenir une campagne de lutte contre l’hépatite C.
Le quintuple Ballon d’Or a participé à une campagne visant à promouvoir la lutte contre l’hépatite C.
Très courante dans le pays, cette maladie virale transmise essentiellement par le sang peut entraîner cirrhoses et cancers du foie.
Initialement prévu en décembre dernier, la visite de Lionel Messi en Égypte a été reportée à deux reprises : une première fois après l’attentat-suicide sanglant dans une église du Caire qui avait fait 29 morts le 11 décembre ; la seconde au lendemain de la cinglante défaite 4-0 de son équipe du FC Barcelone face aux joueurs du Paris SG en 8e de finale aller de la Ligue des Champions.
Le ministère égyptien de la Santé avait annoncé son programme de tourisme médical pour les patients atteints du virus de l’hépatite C, en coordination avec le ministère du Tourisme.
Dans un communiqué publié mardi, le ministère a indiqué que l’Egypte avait été l’objet de l’attention de tous les pays à la suite de son succès dans le traitement d’environ un million de patients atteints de l’hépatite C.
Un plan a été fait pour attirer des millions de touristes à travers le programme, qui comprend des traitements pour le psoriasis, le rhumatisme, la polyarthrite rhumatoïde, l’acné et l’eczéma.
Le programme propose des «traitements environnementaux» au bain de Pharaon (Hammam Feraoun), les sources de Moussa (Oyoune Moussa) et Ras Sidr dans le Sinaï; ainsi que dans divers endroits comme Siwa, Marsa Matrouh, la Nouvelle Vallée, les Oasis et Assouan.
Des équipes spécialisées de médecins ont été formées sur le tourisme médical par le biais de séminaires, afin de transformer l’Egypte en une destination bien connue pour le traitement de l’environnement dans le monde.
Au total, le ministère a pu guérir environ 942 000 patients atteints du virus de l’hépatite C à un coût supérieur à trois milliards de LE à la fin de janvier.
550000 patients ont été traités aux frais du gouvernement; 262 000 patients traités aux frais de l’assurance maladie; 25 000 patients aux frais de l’armée et de la police; tandis que 105 patients ont été traités à leurs frais.
Entre-temps, le ministère procède à des dépistages visant à identifier de nouveaux patients à traiter, afin d’atteindre neuf millions de patients guéris à la fin de l’année 2017.