Dernières nouvelles

Sinopec investit dans le pétrole égyptien

5 Septembre 2013 3:39 pm

China Petrochemical Corp (le groupe Sinopec), a accepté de verser 3,1 milliards de dollars pour une participation de 33% dans la société égyptienne de pétrole et de gaz naturel Apache Corp

 
China Petrochemical Corp (le groupe Sinopec), a accepté de verser 3,1 milliards de dollars pour une participation de 33% dans la société égyptienne de pétrole et de gaz naturel Apache Corp, soit son plus gros investissement au Moyen-Orient, signe de la présence de plus en plus importante dans le secteur énergétique à l’étranger .
 
Cette entente est la première étape d’un partenariat entre le plus grand raffineur chinois et la société d’exploration et de production basée au Texas. Les deux sociétés visent à poursuivre des projets conjoints dans les domaines pétroliers et gaziers.
 
L’offre de Sinopec Group proposée à la société Apache Corp va augmenter la production quotidienne d’environ 130 000 barils de pétrole par Sinopec.
 
Les opérations qui sont en cours d’acquisition, sont situées dans le désert à l’ouest de l’Egypte, à l’écart des troubles politiques du pays, vont permettre d’ajouter à la production quotidienne environ 130 000 barils de pétrole par le groupe Sinopec, a indiqué la compagnie dans un communiqué.
 
Cela équivaut à 9% de la production quotidienne l’année dernière de 1,5 millions de barils de pétrole, selon Bloomberg News.
 
La transaction devrait être finalisée au cours du quatrième trimestre, et deviendra la transaction la plus importante, depuis le rachat en 2010 de Syncrude Canada Ltd
 
«Leur expertise technique (Sinopec) complète nos 20 ans d’expérience opérationnelle en Egypte et crée une alliance qui continuera à explorer et de livrer les ressources considérables en hydrocarbures dans le désert occidental», a déclaré Steven Farris, président et responsable de la direction d’Apache, dans un communiqué sur le site Web de l’entreprise.
 
Wei Fujun , un porte-parole de Sinopec International Petroleum Exploration & Production Corp, a expliqué à Bloomberg que Sinopec était bien conscient des incertitudes politiques en Egypte et se concentrait sur le développement à long terme dans la région. Le responsable a qualifié le prix de 3,1 milliards de dollars de «très raisonnable».
 
L’accord, qui coïncide avec un mouvement potentiel de PetroChina Co en Irak, est considéré par certains analystes comme un signe de l’augmentation des investissements chinois dans la région, car elle sécurise les ressources énergétiques.
 
Les entreprises chinoises ont acquis 83 projets pétroliers et gaziers à l’étranger pour une valeur de 100,7 milliards $ au cours des cinq dernières années. Avec notamment une acquisition de 15,1 milliards de dollars de de la société CNOOC Ltd basée au Canada par Nexen Inc, qui au début de cette année était la plus grande acquisition à l’étranger de la Chine.
 
Lin Boqiang , directeur du Centre chinois pour la recherche sur l’économie de l’énergie à l’Université de Xiamen, a indiqué que cet investissement en Egypte reflétait également les options limitées de la Chine pour l’achat d’actifs énergétiques à l’étranger.
«Après tout, l’Egypte est occultée par l’incertitude politique qui règne dans le pays. Investir en ce moment a laissé Sinopec dans une situation embarrassante », a fait remarquer Lin.
 
Il a ajouté que cette décision était davantage motivée par la chance de Sinopec de pouvoir bénéficier, comme la société le prévoyait de renforcer sa capacité en amont, plutôt que d’ une stratégie nationale soutenue par l’Etat .
 
Selon le service d’investissement de Moody, Sinopec pourrait adopter une approche plus prudente pour les dépenses en capital au cours du deuxième semestre de 2013, afin de réduire les flux de trésorerie disponibles négatifs.