Dernières nouvelles

Le sommet tripartite et l’économie égyptienne

Karim Felli

13 Novembre 2014 3:39 pm

 
L’Egypte, Chypre et la Grèce ont appelé à l’arrêt immédiat de la violence et des affrontements en Libye, et à s’engager dans un dialogue politique inclusif et un processus de réconciliation nationale. Les trois pays ont dénoncé dans une déclaration appelée “Déclaration du Caire” publiée à l’issue d’un sommet tripartite réunissant le président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, son homologue chypriote, Nicos Anastasiades, et le Premier ministre grec, Antonis Samaras au Caire, toutes les formes de terrorisme, appelant à la confrontation internationale efficace contre ce danger dans l’Est méditerranéen, en particulier en Libye. Les trois pays ont, par ailleurs, souligné, dans la “Déclaration du Caire”, que le non règlement du conflit israélo-arabe constitue une menace réelle pour la sécurité et la stabilité de la région de la Méditerranée orientale.
 
La “Déclaration du Caire” a mis l’accent sur la nécessité de respecter les droits souverains de la République de Chypre, et a appelé à la réalisation d’un règlement juste, global et durable du problème de Chypre, unissant l’île conformément au droit international et sur la base des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, notamment en contribuant à la réalisation de la stabilité et de la paix dans la région. La “Déclaration du Caire” a fait part de la détermination à continuer à soutenir les aspirations du peuple égyptien à la démocratie à travers la mise en œuvre de la feuille de route, y compris la conduite des prochaines élections législatives après l’adoption de la nouvelle constitution égyptienne et la tenue de l’élection présidentielle. Le document a également souligné la détermination à soutenir l’Égypte dans sa guerre contre le terrorisme.
 
Sommet économique 2015
Le Président Abdel Fattah Al-Sissi a examiné les projets qui seront soumis à la conférence économique, prévue à la mi-mars 2015. Lors d’une réunion avec le Premier ministre, Ibrahim Mahlab, les ministres du Plan, et des Finances, Al-Sissi a jugé nécessaire d’élaborer un dossier complet sur ces projets, y compris une étude de faisabilité. Le chef de l’Etat a également jugé important d’accorder un intérêt primordial aux projets relatifs aux services accordés aux citoyens.
Par ailleurs, le président Al-Sissi a rencontré, un groupe des jeunes innovateurs au siège présidentiel à Héliopolis et ce en présence du Dr. Ali Faramawy, membre du Conseil consultatif des savants de l’Egypte. Lors de cette rencontre, le président a mis l’accent sur la nécessité de la participation des jeunes dans tous les processus du développement global que témoigne actuellement l’Egypte, soulignant le rôle central des créateurs et des inventeurs dans le progrès des sociétés, ainsi que le soutien de l’Etat égyptien des jeunes créateurs.
 
Délégation du FMI
De leur part, les responsables de la Banque centrale d’Egypte (BCE), ont engagé une 1ère séance de pourparlers sous la direction de son gouverneur Hicham Ramez avec une délégation du Fonds Monétaire International (FMI. Les démarches prises par l’Egypte dans le cadre du programme de réformes économique et financière ont fait l’objet d’examen. La délégation s’est entretenue pendant son déplacement au Caire, le premier depuis le 25 janvier 2011, avec des responsables du ministère des Finances pour discuter des mesures et du plan adoptés par le gouvernement pour réduire le déficit budgétaire.
La Banque Centrale a annoncé que le total des dépôts dans les banques a augmenté de 23 milliards de L.E à 1,479 trillions de L.E au mois d’août dernier. Dans un communiqué publié lundi dernier, la Banque Centrale a affirmé que le total des dépôts gouvernementaux avait atteint 192 milliards de L.E, dont 100, 9 milliards L.E sont en monnaie locale, et 91,3 milliards en devises étrangères.
 
Améliorer les sociétés du secteur public
 
Dans ce contexte, le Président Al-Sissi a tenu une réunion, au siège de la présidence avec le Premier ministre, Ibrahim Mahlab, et le ministre de l’Investissement, Achraf Salman. Au cours de la réunion, ont été passés en revue les efforts déployés par le ministère de l’Investissement afin d’améliorer les sociétés du secteur public et de les aider à réaliser des résultats positifs. Le Chef de l’Etat a affirmé l’importance de la contribution des sociétés du secteur public à l’économie nationale.
De sa part, le ministre du Pétrole et de la Richesse minière, Chérif Ismail a affirmé que l’Egypte avait élaboré une stratégie visant à développer le secteur du pétrole, de l’énergie et de la prospection et à diversifier les sources énergétiques ces trois prochaines années. L’Egypte affronte de grands défis dans le secteur de l’énergie et le gouvernement tente d’y remédier via des programmes d’action et une stratégie intégrale censés réaliser un développement économique durable, a indiqué Ismail lors de la 2e journée de la conférence de la chambre de commerce américaine et du Conseil d’affaires égypto-américain. Le gouvernement exécute actuellement nombre de projets nationaux créant de nouvelles perspectives pour attirer des investissements géants, destinés à soutenir l’économie et l’industrie du pays, a-t-il fait savoir.