Dernières nouvelles

Des ministres changent, des objectifs économiques aussi

31 Mars 2016 2:10 pm

S’adressant à la Chambre des représentants le dimanche 27 mars, le Premier ministre Chérif Ismaïl a annoncé le plan stratégique  économique et social 2030 pour le pays.
 
«Nous sommes confrontés à une bataille de vie ou de mort et nous devons changer notre style de pensée afin d’aller de l’avant et de reprendre le rôle de premier plan de l’Egypte”, a déclaré Ismaïl.
«Le statu quo est indéfendable et nous ne pouvons pas revenir aux conditions antérieures. Nous devons tous être à la hauteur des attentes de tous les Egyptiens ,” a-t-il affirmé. Ismaïl a déclaré que l’Egypte est toujours confrontée à de grands dangers qui constituent une menace pour sa sécurité nationale, ” venant non seulement des pays qui nous entourent comme la Libye, la Palestine, le Soudan, l’Irak, la Syrie et le Yémen, mais aussi de l’intérieur, sous la forme d’attaques terroristes et de pensées extrémistes. “
Ismaïl a également rappelé aux députés que l’Egypte a l’un des taux de croissance démographique les plus élevés.
«Nous avons augmenté de 77 millions en 2009-2010 à 90 millions en Décembre 2015, avec une croissance annuelle de la population de 2,6 pour cent ou huit fois plus qu’un pays comme la Corée du Sud et quatre fois plus qu’un pays comme la Chine “, a indiqué Ismaïl.
Soulignant les objectifs à court terme, Ismaïl s’est concentré sur l’exercice 2017/2018. Le Premier ministre a déclaré que le gouvernement vise une croissance du produit intérieur brut (PIB) de 5% à 6%.
Ismaïl a également discuté du chômage, un problème socio-économique qui a été abordé par différents cabinets à des époques différentes avec des objectifs variant, et dont le taux se situe actuellement à 12,7% de la population. Le Premier ministre a indiqué que le chômage devrait se situer entre 10% -11% d’ici la fin de l’exercice 2017/2018. Le chômage a notamment fait un bond entre l’exercice 2009/2010 et l’exercice 2015/2016, passant de 9% à 13,3%. À la fin de l’exercice 2014/2015, l’ancien Premier ministre Ibrahim Mehleb a annoncé que le taux de chômage tomberait au-dessous de 12%. Le chef du cabinet a également discuté du déficit budgétaire, qui est actuellement de 11,5% du PIB. Le nouvel objectif est de réduire le déficit à 10% -9% du PIB d’ici la fin de l’exercice 2017/2018.
Le cabinet a déclaré que la dette publique actuelle est de 93,3% du PIB. Il a ajouté que l’objectif est de réduire ce chiffre à 92% -94% du PIB d’ici la fin de l’exercice 2017/2018.
Ismaïl a abordé les objectifs de l’exercice 2019/2020, déclarant qu’il est prévu que la croissance du PIB dépasse 6%, tandis que le chômage sera abaissé à moins de 9%. Le déficit budgétaire est prévu pour enregistrer 8% -9% du PIB d’ici la fin de l’exercice 2019/2020 alors que la dette publique atteindrait 85% -90% du PIB d’ici la même année, selon un communiqué officiel publié par le cabinet.  Le nouveau plan est venu après un remaniement rapide dans l’équipe économique du cabinet.
La responsabilité du nouveau ministre du Tourisme Yéhia Rashed consiste à attirer les touristes qui ont abandonné l’Egypte après plusieurs attaques de militants, ainsi qu’un récent accident d’avion russe. En 2015, le pays se classait au 10e rang des pays du Moyen-Orient et est venu en 83e place  au niveau mondial dans le classement des plus grandes économies de tourisme.
Dans son budget de l’exercice 2015/2016, le ministère des Finances a précisé sa vision pour l’année ainsi que les années à venir. Le plan a déclaré que l’objectif de déficit est inférieur à 10%, principalement 9,9% du budget intérieur brut, autour de 281 milliards de livres. Le gouvernement a ajouté que l’objectif fixé pour l’exercice 2018/2019 est de 8 à 8,6% du PIB.
Alors que la croissance économique au cours de l’exercice 2014/2015 a atteint 4,2%, le plan du gouvernement pour l’année en cours était d’atteindre un taux de croissance de 5%. Le ministère des Finances a également souligné que l’objectif pour l’exercice 2018/2019 était d’atteindre un taux de croissance de 7%.
Le gouvernement a déclaré que le chômage devrait atteindre 11,5% -12% d’ici la fin de l’exercice en cours. Il a ajouté qu’il serait inférieur à 10% d’ici l’exercice 2018/2019.
Dans le projet de budget, le gouvernement a déclaré que le nouvel objectif de réduction de la dette publique pour l’exercice 2018/2019 est pour qu’il couvre entre 80% -85% du PIB.
Le gouvernement a également souligné que l’inflation atteindra 10% à 11% d’ici la fin de l’exercice en cours, puis diminuera à nouveau à 7% à 8% d’ici l’exercice 2018/2019.
Un autre objectif important était la hausse des réserves de change internationales pour atteindre 19.6 milliards de $ d’ici la fin du mois de mai 2015.