Dernières nouvelles

Colloque France-Egypte à Alexandrie

8 Septembre 2016 1:21 pm

Dans le cadre d’une initiative visant à marquer deux siècles de relations privilégiées entre la France et l’Egypte, la Bibliotheca Alexandrina, la Chambre de Commerce et d’Industrie Française en Egypte (CCIFE) et l’Institut Français d’Egypte, organisent les 17 et 18 octobre 2016 un grand colloque sur la coopération bilatérale dans les domaines politique, économique et culturel, avec pour thème  « Deux siècles de relations franco-égyptiennes : une communauté de destin et des horizons partagés ».
Cet évènement de grande ampleur, placé sous les auspices du Ministère égyptien des Affaires étrangères et de l’Ambassade de France en Egypte, se déroulera au siège de la Bibliotheca Alexandrina avec la participation de hautes personnalités égyptiennes et françaises des domaines concernés.
Selon Hassan Behnam, Directeur général de la CCIFE, l’objectif principal sera de retracer les étapes les plus marquantes de la collaboration entre les deux pays et mettre en exergue les moyens ambitieux de développer davantage les relations bilatérales.   
C’est ainsi que le volet « Politique et Diplomatie » verra les intervenants se pencher notamment sur les points forts des liens unissant l’Egypte et la France, la position des deux pays face aux enjeux régionaux, particulièrement ceux du Proche-Orient, ainsi que la passion française pour l’Egypte en général. 
La séquence« Economie » sera dédiée à la coopération économique institutionnelle, avec comme points de mire les relations commerciales, l’attractivité des marchés égyptiens et français, les facilités accordées aux investisseurs et aux entreprises des deux pays, la zone économique du Canal de Suez en tant qu’outil de redressement de l’économie égyptienne, l’aide octroyée par la France et l’influence du système juridique français dans le développement de l’Egypte.
Le Directeur général de la CCIFE estime qu’en termes d’opportunités d’affaires, ce colloque offrira une occasion de taille aux entreprises françaises et égyptiennes qui souhaitent y participer, pour augmenter leur visibilité et leur image en faisant la promotion de leurs produits et de leurs activités, et bénéficier éventuellement d’une part de marché dans les nombreux projets multisectoriels qui seront présentés lors de la séquence économie.
Quant au volet « Arts et Culture », il  traitera de sujets divers tels que la réception de la musique arabe en France, l’Egypte dans la littérature française, l’influence de la peinture, etc.et sera suivi d’une séquence « Histoire, Archéologie et Patrimoine » où seront évoquées entre autres la coopération bilatérale dans le domaine de l’égyptologie, les 26 années du Centre d’Etudes Alexandrines passées au service de l’histoire de l’Egypte, l’actualité de l’égyptologie en France et les influences architecturales croisées entre les deux pays.
Le colloque traitera ensuite de la francophonie, en évoquant l’Egypte comme place forte de ce sujet prisé tant par les égyptiens que les français, et abordera les raisons pour lesquelles la ville d’Alexandrie est considérée être la capitale de la francophonie en Egypte.
Selon le DG de la CCIFE, deux expositions se tiendront en marge de cet évènement riche en facettes. La première, « Tramway d’Alexandrie », organisée conjointement par l’Agence Française de Développement (AFD), l’Autorité pour le Transport des Passagers à Alexandrie (APTA) et le Centre d’Etudes Alexandrines (CEAlex), retracera l’histoire du tramway d’Alexandrie qui sera modernisé dans les prochaines années dans le cadre d’un projet financé par l’AFD.
 
La seconde,« Portraits de l’archéologie française en Egypte »,sera présentée par le Centre d’Etudes Alexandrines (CEAlex) et l’Institut Français d’Archéologie Orientale (IFAO).
 
Egalement prévus au programme, un concert musical de variétés françaises, animé par le Groupe Pascale Rozier, et un spectacle de rue parle groupe de renommée mondiale « Generik Vapeur » (Compagnie française de théâtre de rue)qui se produira dans un premier temps sur la Plaza de la Bibliotheca Alexandrina et ensuite sur le parvis de la citadelle Qaitbey d’Alexandrie.